Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2014

Capitaine King / King of the Khyber Rifles - 1953

Je me faisais une joie de revoir, "Capitaine King", film en Technicolor d'Henry King, que j'avais vu, étant plus jeune et qui m'avait fait très bonne impression. Malheureusement l'édition de l'éditeur ESC est presque déplorable. On constate tout d'abord un format étrange de l'image, pas réellement adapté à nos écrans, et qui oblige à ruser avec son vidéoprojecteur, pour bénéficier d'autre chose que d'une image au format timbre poste. Mais le pire ce n'est pas ça, c'est bien le massacre d'une des plus belles scènes du film : la scène du baiser entre Tyrone Power & Terry Moore. Ainsi, cette scène romantique est coupée du baiser final. Cela montre un non professionnalisme de l'éditeur, à se demander si quelqu'un a réellement regardé la qualité d'un Master, rempli de points blancs et griffures. Pour le reste, "Capitaine King" est un formidable film d'aventure, qui nous compte les exploits d'un officier britannique métisse (Tyrone Power), qui doit lutter contre le racisme et les préjugés autant que contre les rebelles en révolte dans les collines. Les films hollywoodiens, sur l'Inde coloniale, sont nombreux. On peut citer. 'les trois lanciers du Bengale" (1935), "la charge de la brigade légère" de Michael Curtiz avec Errol Flynn, "alerte aux Indes" (1938), "Gunga Din" (1939) ou encore "Kim" (1950) avec encore Errol Flynn.

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, hollywood, tyrone power, terry moore, Michael Rennie, bernard herrmann, henry king

Le film est formidablement réalisé par King, qui met tout son talent au service de Tyrone Power et du sujet. La musique magnifique, de Bernard Hermann fait également beaucoup pour le charme du film. On ne peut donc s'empêcher de penser que le film aurait vraiment mérité une autre édition avec une belle restauration en Bluray. Au lieu de ça, on a droit à une édition au rabais, avec un film incomplet, où la plus belle scène est littéralement massacrée. Sidonis ou Wild Side devraient bien racheter les droits et nous proposer autre chose, ou alors qu'ESC fasse le nécessaire pour nous sortir une édition propre et gratuite pour les personnes qui ont déjà acheté cette première édition. Mais là je rêve ... Bref ! Un très beau film, malheureusement sorti dans une édition qui frise le carton rouge. Ceci dit, cela reste aujourd'hui la seule édition disponible à la vente.

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, hollywood, tyrone power, terry moore, Michael Rennie, bernard herrmann, henry king

Ci-dessus : Tyrone Power & Michael Rennie

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, hollywood, tyrone power, terry moore, Michael Rennie, bernard herrmann, henry king

Ci-dessus : Michael Rennie & Terry Moore

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, hollywood, tyrone power, terry moore, Michael Rennie, bernard herrmann, henry king

Ci-dessus : Tyrone Power

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, hollywood, tyrone power, terry moore, Michael Rennie, bernard herrmann, henry king

Ci-dessus : Tyrone Power & Terry Moore

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, hollywood, tyrone power, terry moore, Michael Rennie, bernard herrmann, henry king

Ci-dessus : Terry Moore & Tyrone Power

 

Extrait N°1 de la musique :

 

Extrait N°2 de la musique :

 Disponible en DVD zone 2 en VO sous-titrée, dans la collection Hollywood Legends.

Note du film : 7,5 / 10

Note du film avec l'édition actuelle ESC : 6 / 10

06/04/2014

Jane Eyre - 1943

"Jane Eyre" de Robert Stevenson est peut être un des films les plus baroques et gothiques de la Twentieth Century Fox des années 40. Le film est évidemment tiré du roman de Charlotte Brontë, largement autobiographique. David O’Selznick avait idée de produire ce roman, mais comme il a déjà produit "Rebecca" (1940), il renonce à se lancer dans cette adaptation qu'il cède à la Fox. Le réalisateur anglais Robert Stevenson, est arrivé à Hollywood en 1939. L'année précédente il a tourné un petit film de propagande, "Jeanne de Paris" (1942) avec Paul Henreid et Michèle Morgan, assez insignifiant, il faut bien le dire. Plus tard dans sa carrière, il devait tourner, 19 films pour les studios Disney, dont "Marry Poppins" (1964). Et à la vue de sa filmographie, on peut considérer que ce "Jane Eyre" est bien le meilleur film de Robert Stevenson. En effet, il peut s'appuyer sur un fabuleux qui regroupe, Orson Welles, Joan Fontaine, mais aussi Elizabeth Taylor enfant alors âgée de 12 ans, mais aussi pour les connaisseurs des seconds rôles hollywoodiens : Henry Daniell et Agnes Moorehead.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,orson welles,joan fontaine,margaret o'brien,peggy ann garner,john sutton,sara allgood,henry daniell,agnes moorehead,george barnes,bernard herrmann,robert stevenson

De ce très bon casting, Stevenson va entirer le maximum, en s'appuyant sur l'exubérante photographie noir & blanc, d'un grand maître du noir & blanc George Barnes, qui a fait dans cette oeuvre, un incroyable travail sur la lumière et sur les ombres. Ainsi, le directeur de la photographie, George Barnes arrive à faire ressortir les expressions du visage de chaque personnage et à donner un aspect étrangement gothique à tout le film. La réalisation est donc propre à remuer le spectateur. Mais à ceci il faut ajouter également la magnifique de Bernard Herrmann dont le style convient tout à fait au genre du film. "Jane Eyre" est donc une oeuvre portée par une grâce dont la forme et le scénario sont l'aboutissement. Il n'y a donc rien à reprocher à ce film, au ton assez peu courant pour son époque. Il faut donc remercier chaudement l'éditeur RIMINI EDITIONS, pour cette sortie de première importance et souhaiter que cet éditeur sorte très rapidement d'autres chefs-d'oeuvre du cinéma injustement oubliés."Jane Eyre" laisse donc une marque dans le coeur de chaque spectateur, et nous parle à tous, de tout ce que nous voulons cacher de nos vies à ceux que nous aimons.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,orson welles,joan fontaine,margaret o'brien,peggy ann garner,john sutton,sara allgood,henry daniell,agnes moorehead,george barnes,bernard herrmann,robert stevenson

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,orson welles,joan fontaine,margaret o'brien,peggy ann garner,john sutton,sara allgood,henry daniell,agnes moorehead,george barnes,bernard herrmann,robert stevenson

Ci-dessus : Elizabeth Taylor enfant

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,orson welles,joan fontaine,margaret o'brien,peggy ann garner,john sutton,sara allgood,henry daniell,agnes moorehead,george barnes,bernard herrmann,robert stevenson

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,orson welles,joan fontaine,margaret o'brien,peggy ann garner,john sutton,sara allgood,henry daniell,agnes moorehead,george barnes,bernard herrmann,robert stevenson

Ci-dessus : Joan Fontaine

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,orson welles,joan fontaine,margaret o'brien,peggy ann garner,john sutton,sara allgood,henry daniell,agnes moorehead,george barnes,bernard herrmann,robert stevenson

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,orson welles,joan fontaine,margaret o'brien,peggy ann garner,john sutton,sara allgood,henry daniell,agnes moorehead,george barnes,bernard herrmann,robert stevenson

Ci-dessus : Orson Welles et Joan Fontaine

 

Extrait de la musique de Bernard Herrmann :

 

La bande-annonce :

Film disponible en DVD zone 2 (version française et Vo sous-titrée) chez Rimini Editions (qualité d'image correcte, mais on aurait aimé un meilleur master).

Note : 9 / 10

26/01/2013

L'Aventure de madame Muir / The Ghost and Mrs. Muir - 1947

"L'aventure de Madame Muir" est un film de Joseph L. Mankiewicz sorti en 1947. Le film est porté par le duo Gene Tierney, et Rex Harisson. Le scénario est adapté d'un roman de R. A. Dick (écrit en 1945), devenu un classique au Royaume-Uni. On retrouve donc là, la manière assez classique pour le Hollywood de l'époque d'écrire un scénario. L'adaptation littéraire permettait d'avoir des scénarios beaucoup mieux construit la plupart du temps que ceux d'aujourd'hui. Le film raconte l'histoire d'une jeune veuve, seule avec son enfant, qui se décide à partir vers la côte, habiter une maison isolée. Elle fera dans cette maison une bien étrange rencontre avec un fantôme, qui meublera ses années de solitude.

600full-the-ghost-and-mrs.-muir-poster.jpg

Le film nous invite à plonger dans la vie de Madame Muir, mais aussi dans la notre et dans notre âme. Le film pose des questions et parle finalement d'un sujet encore assez tabou aujourd'hui : l'inadaptabilité à la vie de certaines personnes, pourtant plutôt attrayantes, mais dont la grandeur d'âme ne peut se satisfaire de l'hypocrisie, de la petitesse, de la mesquinerie ou de la médiocrité de la vie. Le personnage du fantôme joué par Rex Harrison devient alors une réponse, un espoir, un compagnon, à une vie solitaire loin du monde. La poésie mais aussi le romantisme le plus exacerbé se lient au personnage coléreux de Rex Harrison pour donner un étrange, mais fabuleux cocktaïl cinématographique. On retrouve dans les seconds rôles Natalie Wood qui joue la fille de Gene Tierney, et Anna Lee.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,gene tierney,rex harrison,george sanders,bernard herrmann,joseph l. mankiewicz

ci-dessus : Rex Harrison et Gene Tierney


Mankiewicz joue à merveilles avec l'océan, les éléments, les éclairages pour nous rendre cette aventure sans limites alors qu'elle se déroule dans le cadre restreint d'un simple cottage. En effet, il nous fait comprendre pour paraphraser Victor Hugo que l'immensité de l'océan, dépassée par le ciel, est lui même dépassé par l'infini de l'âme humaine et des passions réelles ou fictives qu'elle peut générer. Mankiewicz se sert également de l'océan pour montrer le temps qui passe inexorablement, comme un sablier mais aussi comme un rouleau compresseur qui emporte tout. Mais le temps n'effacera pas les passions de madame Muir. Et c'est avec son rêve que Madame Muir s'en ira, un rêve resté telle qu'il était, c'est à dire éternellement jeune.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,gene tierney,rex harrison,george sanders,bernard herrmann,joseph l. mankiewicz

On ne saurait terminer cette note sans parler de la superbe musique de Bernard Herrmann, belle à pleurer, qui exprime à elle seule toute la complexité de l'âme de notre héroïne, en allant dans les tons les plus hauts pour redescendre vers des abîmes de sensibilité mais sans jamais devoir terminer le thème initial. Cette musique est bien la représentation d'une âme qui respire en lutte entre ses aspirations, ses désirs de femme et sa mélancolique solitude, mais aussi menacée par le temps qui passe. La conclusion musicale finale est une forme de libération pour une meilleure vie ailleurs avec ses rêves de beauté et de plénitude enfin réalisés.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,gene tierney,rex harrison,george sanders,bernard herrmann,joseph l. mankiewicz

Ci-dessus : George Sanders et Gene Tierney

"L'aventure de Madame Muir" est donc un pur chef d'oeuvre qui me touche toujours autant, et je ne peux que conseiller à tous ceux qui ne l'ont pas vu de se ruer sur le DVD en attendant une éventuelle ressortie en Bluray.


La bande-annonce (terriblement envoutante) :

 

Extrait de la merveilleuse musique de Bernard Herrmann :

 

 

NOTE : 9 / 10