Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2016

Crime Passionnel / Fallen Angel - 1945

On parcourt sa vidéothèque et parfois on retrouve parfois, des films aujourd'hui malheureusement invisibles dans le commerce. Je dois avouer que j'ai été quelque peu désarçonné par "crime passionnel" d'Otto Preminger. En effet, le film bénéficiait d'un formidable casting avec Dana Andrews, Linda Darnell et Alice Faye. De plus avec un Otto Preminger à la réalisation et Joseph LaShelle à la photographie, on pouvait s'attendre à un très grand film noir. Or si "Crime Passionnel" est un bon film noir, il est très loin d'être un grand film noir. Ainsi, le scénario multiplie peut être un peu trop les ellipses. De plus, si la femme fatale semble bien présente en la personne de Linda Darnell. On ne sait qui est bien la victime pendant plus de la moitié du métrage. Et c'est dans le dernier tiers du film, que l'action se met finalement en place, pour un dénouement loin d'être évident, laissant planer un doute sur la suite de la relation du couple Dana Andrews / Alice Faye. Ce refus d'un "Happy-end" ou d'une fin dramatique, laisse planer un doute sur le ton de l'ensemble du film.  Mais le film a évidemment de très nombreuses qualités. On peut tout d'abord, comme je l'ai dit le casting, la photographie de Joseph Lashelle, la réalisaiton de Preminger, le sex-appeal de Linda Darnell. Il n'en reste pas moins que je suis resté un peu sur ma faim. On aurait aimé plus d'interactions entre Dana Andrews et Linda Darnell ou alors sans doute une intrigue policière menée différemment et plus tôt dans le film. "Fallen Angel" reste malgré tout un très bon film, mais qui reste loin derrière le chef-d'oeuvre absolu de Preminger : "Laura" (1944) avec Gene Tierney, et là aussi Dana Andrews.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,alice faye,dana andrews,linda darnell,charles bickford,anne revere,bruce cabot,john carradine,percy kilbride,joseph lashelle,otto preminger

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,alice faye,dana andrews,linda darnell,charles bickford,anne revere,bruce cabot,john carradine,percy kilbride,joseph lashelle,otto preminger

Ci-dessus : Linda Darnell (dans Crime Passionnel)

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,alice faye,dana andrews,linda darnell,charles bickford,anne revere,bruce cabot,john carradine,percy kilbride,joseph lashelle,otto preminger

Ci-dessus : Dana Andrews & Linda Darnell

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,alice faye,dana andrews,linda darnell,charles bickford,anne revere,bruce cabot,john carradine,percy kilbride,joseph lashelle,otto preminger

Ci-dessus : Dana Andrews & Linda Darnell

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,alice faye,dana andrews,linda darnell,charles bickford,anne revere,bruce cabot,john carradine,percy kilbride,joseph lashelle,otto preminger

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,alice faye,dana andrews,linda darnell,charles bickford,anne revere,bruce cabot,john carradine,percy kilbride,joseph lashelle,otto preminger

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,alice faye,dana andrews,linda darnell,charles bickford,anne revere,bruce cabot,john carradine,percy kilbride,joseph lashelle,otto preminger

Film sans version française ni sous-titrage en DVD et non sorti en Bluray

Note : 7 / 10

19/04/2015

Le Grand National / National Velvet - 1944

"Le Grand National" est un film en Technicolor de Clarence Brown. Il semble avoir été destiné à un très jeune public. En effet, cette histoire de petite fille amoureuse de son cheval et qui veut le faire courir dans la plus prestigieuse course d'Angleterre, "le Grand National", semble pour le moins peu crédible. En effet, tout cela, se déroule dans une ambiance "petite maison dans la prairie" quasiment permanente. Les parents sont toujours bienveillants. Ils ne sont jamais coléreux, fatigués, impatients et ne semblent rien désirer pour eux mêmes, sinon le bonheur de leurs enfants. Ce monde parfait, ainsi représenté, ne peut que destiner le film aux spectateurs les plus jeunes. Pour le critique de cinéma adulte, malgré un beau Technicolor, et l'intérêt de voir Elizabeth Taylor enfant, Angela Lansbury adolescente, et Mickey Rooney jeune homme, on s'ennuie. Quelques scènes sortent le spectateur de sa torpeur. Ainsi, les scènes de dialogues entre le père (joué par l'admirable Donald Crisp) et sa femme (Anne Revere) sont souvent très bonnes. Enfin, c'est souvent très impressionnant de voir la jeune Elizabeth Taylor sur un cheval au galop. Et la course finale, où elle était très sûrement doublée, redonne un bel intérêt au film. Mais si on ajoute une fin trop longue, c'est malgré tout, finalement assez peu pour satisfaire un public autre que celui des très jeunes enfants. Surtout, qu'il faut ajouter que la réalisation de Brown, semble se satisfaire assez mal de l'exigence de la couleur, et laisse voir beaucoup de décors peu réalistes. Cette réalisation se serait sans doute satisfaite d'une image en noir & blanc, mais en couleur, l'effet théâtrale qu'accentue le tournage en studio, est relativement désastreux.

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, elizabeth taylor, mickey rooney, donald crisp, anne revere, Angela Lansbury, Jackie Jenkins, reginald owen,herbert stothart,  clarence brown

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, elizabeth taylor, mickey rooney, donald crisp, anne revere, Angela Lansbury, Jackie Jenkins, reginald owen,herbert stothart,  clarence brown

Ci-dessus : Elizabeth Taylor & Mickey Rooney

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, elizabeth taylor, mickey rooney, donald crisp, anne revere, Angela Lansbury, Jackie Jenkins, reginald owen,herbert stothart,  clarence brown

Ci-dessus : Elizabeth Taylor & Mickey Rooney

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, elizabeth taylor, mickey rooney, donald crisp, anne revere, Angela Lansbury, Jackie Jenkins, reginald owen,herbert stothart,  clarence brown

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, elizabeth taylor, mickey rooney, donald crisp, anne revere, Angela Lansbury, Jackie Jenkins, reginald owen,herbert stothart,  clarence brown

Ci-dessus : Elizabeth Taylor

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, elizabeth taylor, mickey rooney, donald crisp, anne revere, Angela Lansbury, Jackie Jenkins, reginald owen,herbert stothart,  clarence brown

Ci-dessus : Elizabeth Taylor & Mickey Rooney

Disponible en DVD zone 2 en VF et VO sous-titrée

Note : 5 / 10

02/04/2014

Le secret derrière la porte / The secret beyond the door - 1948

"Quand on est dur comme le Technicolor, on ne peut rien dire", c'est par ces mots que Fritz Lang expliquait à Jean-Luc Godard, sa vision du cinéma en 1967. Et c'est par ces mots de Fritz Lang que j'aimerai commencer cet article. En effet, dans cette simple phrase, Lang dit tout de son amour du cinéma noir & blanc, des jeux de lumières, des jeux d'ombres, et si pour Freud, le rêve était la voie royale de l'inconscient, on peut dire sans se tromper, que le noir & blanc était le pinceau de Fritz Lang, non pas seulement réalisateur de cinéma, mais aussi artiste génial, qui faisait du noir & blanc, sa propre usine à rêves. "Le secret derrière la porte" fait parti du tryptique réalisé par Lang avec pour héroïne Joan Bennett. Je ne vais pas revenir ici, sur la carrière de Joan Bennett et sa difficile montée vers l'immortalité cinématographique que lui donnera Lang. Mais il est suffisant de dire que "le secret derrière la porte" est le quatrième et dernier film de cette collaboration, commencée par "chasse à l'homme" (1941), puis continué par "la femme au portrait" (1944) et "la rue rouge" (1945). Lang donnera naissance à des films exceptionnels.

B2379.jpg

 Lang a été le révélateur, de Joan Bennett et il a su comme aucun autre réalisateur, révéler le talent de cette formidable actrice, pour la graver à jamais au Panthéon de la cinématographie mondiale. Alors, avec un tel duo artistique et une telle ambition à quoi peut on s'attendre pour ce film ? Evidemment, c'est un chef-d'oeuvre. Tout d'abord et si il est encore besoin de le dire, la forme est totalement, et définitivement parfaite. Lang s'attache à donner une âme à son image, à faire de l'image elle-même, le reflet de l'inconscient ou de la conscience de chaque personnage. Le spectateur est donc abasourdi devant un film, qui si il ne dit pas tout, suggère avec un goût et une intelligence rare. Certaines critiques ont reproché à Lang de marcher sur les traces d'Hitchcock. Cela n'a pas de sens, car Lang avait son propre style. Le casting comprenant donc Joan Bennett et Michael Redgrave fonctionne à merveilles. Alors que peut on réellement reprocher à ce film ? Peut être, il faut bien le dire, que la fin n'est pas la hauteur du reste de l'oeuvre. La fin semble terminée peut être trop rapidement ou remplie de raccourcis, et méritait sans doute une recherche scénaristique plus poussée.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joan bennett,michael redgrave,anne revere,barbara o'neil,natalie schafer,paul cavanagh,anabel shaw,james seay,mark dennis,fritz lang

Ci-dessus : Joan Bennett

Néanmoins, dans la longue histoire de l'art, combien pourrait-on citer d'oeuvres à la conception imparfaite, mais indéniablement restée comme des monuments artistiques. C'est bien encore le cas ici. Et ce serait n'avoir rien compris au cinéma de Lang, et à l'art en général, que de ne pas acclamer et proclamer que "le secret derrière la porte" est définitivement une perle de l'art occidental, et du cinéma mondial en particulier. Il se passera peut être encore des dizaines d'années avant que le monde rende encore sa vraie place à Fritz Lang. Mais un jour, on rendra justice à son oeuvre et notre vieux monde injuste, se rendra compte que Fritz Lang est au cinéma, ce que Ludwig Van Beethoven est à la musique, et que l'un et l'autre, ont non seulement changés notre conception de l'art, mais aussi notre conception de la réalité et de l'Humanité, devenant des sortes de Prométhée, possédant le feu divin de la création.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joan bennett,michael redgrave,anne revere,barbara o'neil,natalie schafer,paul cavanagh,anabel shaw,james seay,mark dennis,fritz lang

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joan bennett,michael redgrave,anne revere,barbara o'neil,natalie schafer,paul cavanagh,anabel shaw,james seay,mark dennis,fritz lang

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joan bennett,michael redgrave,anne revere,barbara o'neil,natalie schafer,paul cavanagh,anabel shaw,james seay,mark dennis,fritz lang

Ci-dessus : Michael Redgrave et Joan Bennett

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joan bennett,michael redgrave,anne revere,barbara o'neil,natalie schafer,paul cavanagh,anabel shaw,james seay,mark dennis,fritz lang

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joan bennett,michael redgrave,anne revere,barbara o'neil,natalie schafer,paul cavanagh,anabel shaw,james seay,mark dennis,fritz lang

Disponible en Bluray Zone 2 en VO sous-titrée chez Carlotta (à noter dans les bonus, un superbe reportage sur Joan Bennett de 10 mn, tiré d'un article de positif de Christian Viviani).

 

Pour aller plus loin :

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=435013

Note : 8,5 / 10