Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/05/2015

Une femme dangereuse / They drive by night - 1940

"Une femme dangereuse" est un film en noir & blanc, produit par la Warner en 1940 et tourné par Raoul Walsh sur un scénario de Jerry Wald, Richard Macaulay, lui même tiré d'un roman de A.I. Bezzerides. Comme dans tous les films de Walsh, le héros joué par George Raft est en lutte contre lui même et ici contre son statut peu enviable de camionneur. Son frère joué par Humphrey Bogart semble lui aussi en proie à des tourments et à lutte intérieure contre ce statut de camionneur qui ne lui convient pas non plus, car il l'éloigne trop souvent de son foyer et de sa femme. Ainsi, comme dans de très nombreux films de Walsh, on se demande si les principaux protagonistes trouveront finalement la paix. Ainsi seul le personnage du patron, joué par Alan Hale, personnage heureux malgré sa femme, disparaîtra, comme si Walsh et les scénaristes pensaient que ce personnage pouvait être sacrifié pour le bien de l'intrigue. Ainsi le noeud de l'intrigue va se nouer et on suit les péripéties des personnages avec intérêt. En plus d'un scénario bien construit, "une femme dangereuse" bénéficie donc d'un casting exceptionnel. J'ai déjà cité, George Raft, Humphrey Bogart, et Alan Hale. Mais les stars féminines sont bien là, avec Ida Lupino et Ann Sheridan. Ida Lupino est ici probablement dans son meilleur rôle. Elle brûle littéralement l'écran et son interprétation dans la scène du procès, reste un moment de bravoure, peut être uniquement dépassé par Bogart lors d'une même scène de procès , dans "Ouragan sur le Caine" (1954). Ann Sheridan, met aussi beaucoup de conviction dans l'interprétation du personnage et ne dénote pas, dans ce casting 4 étoiles.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

Le film est assez proche du scénario de "Ville frontière" (1935), avec Bette Davis. Les critiques de l'époque, feront d'ailleurs le rapprochement et avec raison, l'éloge du jeu d'Ida Lupino. Le film obtiendra un beau succès public mérité. A noter qu'on retrouvera le couple Humphrey Bogart, et Ida Lupino, l'année suivante, dans : "la grande évasion" ou dans son titre original "High Sierra". "Une femme dangereuse" est donc un film où l'on ne s'ennuie pas. Alors venez faire un tour de camion, vous ne serez pas déçu, si vous aimez le cinéma noir & blanc.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

Ci-dessus : George Raft, Humphrey Bogart & George Tobias

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

Ci-dessus : George Raft, Ann sheridan, & Humphrey Bogart

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

Ci-dessus : George Raft & Ida Lupino

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

Ci-dessus : Humphrey Bogart, Ann sheridan, & George Raft

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

Ci-dessus : Alan Hale & George Raft

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

Ci-dessus : Ida Lupino

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

Ci-dessus : Ann Sheridan & George Raft

La Bande-Annonce :

Disponible en DVD zone 1 & 2 en VO sous-titrée français. Attention à noter sur le DVD zone 1, un sous-titrage français un peu minimaliste, qui ne fait pas honneur aux dialogues parfois crus des scénaristes. Excellente qualité d'image.

 Note : 7,5 / 10

12/12/2013

Les conquérants - Dodge City - 1939

 "Les conquérants" c'est bien le type même du film qui m'a accompagné pendant une bonne partie de mon enfance et de mon adolescence, que ce soit en VHS ou en DVD. C'est évidemment un western qui fait parti de ces westerns de 1939, qui vont revivifier le genre. Ce film était un western avec Errol Flynn.  Ce dernier apportait ici classe et charme et si au départ il dénote un peu, il est en réalité un héros westernien tout à fait crédible. La force des conquérants, c'est que ce western possède toutes les qualités des grands films du genre, et de par sa jeune naissance, on ne peut pas l'accuser d'être un immense clichés. Ainsi, il y a une scène de course entre un train et une diligence, une panique de bétail, des réglements de compte, une attaque de train, et un justicier. Rien ne manque pour le plaisir des yeux, même pas un très beau Technicolor, assez rare pour l'époque. La réalisation de Michael Curtiz est parfaite en particulier dans les scènes d'action, qu'il maîtrise parfaitement. Le film est donc un très bon divertissement, surtout si on ajoute au charme d'Olivier de Havilland, la grande et belle musique d'un Max Steiner très inspiré pour l'occasion. La Warner réussit donc à atteindre son objectif de faire un western sur-vitaminé, qui aujourd'hui a un peu vieilli, mais seulement parce que l'on a vu 200 westerns plus tard. En 1939, ce n'était pas le cas. On notera, que le film parle d'une possible suite (Virginia City). Le film se tournera bien et se nommera bien "Virginia City" (1940), mais le scénario sera totalement changé et Miriam Hopkins remplacera Olivia de Havilland. On pourra peut être reprocher aux "conquérants" d'avoir les défauts de ses qualités. C'est à dire une incroyable facilité. Mais pouvons reprocher à ce cinéma d'être ce qu'il est. C'est à dire une oeuvre d'art.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,errol flynn,olivia de havilland,ann sheridan,bruce cabot,frank mchugh,alan hale,john litel,henry travers,henry o'neill,victor jory,william lundigan,guinn 'big boy' williams,bobs watson,gloria holden,douglas fowley,max steiner,michael curtiz

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,errol flynn,olivia de havilland,ann sheridan,bruce cabot,frank mchugh,alan hale,john litel,henry travers,henry o'neill,victor jory,william lundigan,guinn 'big boy' williams,bobs watson,gloria holden,douglas fowley,max steiner,michael curtiz

Ci-dessus : Olivia de Havilland et Errol Flynn

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,errol flynn,olivia de havilland,ann sheridan,bruce cabot,frank mchugh,alan hale,john litel,henry travers,henry o'neill,victor jory,william lundigan,guinn 'big boy' williams,bobs watson,gloria holden,douglas fowley,max steiner,michael curtiz

Ci-dessus : Guinn "Big Boy" Williams, Errol Flynn, Alan Hale

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,errol flynn,olivia de havilland,ann sheridan,bruce cabot,frank mchugh,alan hale,john litel,henry travers,henry o'neill,victor jory,william lundigan,guinn 'big boy' williams,bobs watson,gloria holden,douglas fowley,max steiner,michael curtiz

Ci-dessus : Errol Flynn et Bruce Cabot

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,errol flynn,olivia de havilland,ann sheridan,bruce cabot,frank mchugh,alan hale,john litel,henry travers,henry o'neill,victor jory,william lundigan,guinn 'big boy' williams,bobs watson,gloria holden,douglas fowley,max steiner,michael curtiz

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,errol flynn,olivia de havilland,ann sheridan,bruce cabot,frank mchugh,alan hale,john litel,henry travers,henry o'neill,victor jory,william lundigan,guinn 'big boy' williams,bobs watson,gloria holden,douglas fowley,max steiner,michael curtiz

Ci-dessus : Errol Flynn (toute ressemblance avec votre serviteur serait purement fortuite).

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,errol flynn,olivia de havilland,ann sheridan,bruce cabot,frank mchugh,alan hale,john litel,henry travers,henry o'neill,victor jory,william lundigan,guinn 'big boy' williams,bobs watson,gloria holden,douglas fowley,max steiner,michael curtiz


La présentation du film :

 

Extrait de la musique :

 

Note : 7,5 / 10

10/06/2013

Souvenez vous de ... Ann Sheridan !

Ann Sheridan beauté des années 40, abandonne à 19 ans ses études pour se lancer dans le cinéma. Elle eut un début de carrière difficile avec de nombreux petits rôles de figuration à la Paramount dès 1934. N'ayant que peu de perspectives à la Paramount, elle signe un contrat avec la Warner qui marquera autant sa carrière que l'histoire du cinéma. On la voit alors dans de très nombreux films qui sont restés dans les mémoires de générations de cinéphiles, que ce soit dans "Black Legion" (1937) avec Bogart, les conquérants (1939) avec Flynn ou peut être dans son film le plus passionnel "Torrid Zone" (1940) avec James Cagney, ou encore dans "l'ange des ténèbres" (1943) encore avec Errol Flynn. Pour ma part, je retiendrai plus particulièrement deux de ses interprétations. La première dans "Crimes sans châtiments" (1942) avec Robert Cummings et dans "la rivière d'argent" (1948) encore avec Flynn. La cigarette devait pourtant l'enlever prématurément à l'amour du public, et Ann devait à cause d'un cancer de l'oesophage rejoindre la constellation des stars disparues d'Hollywood en 1967. Souvenez vous d'Ann Sheridan !

 

Sheridan, Ann_02.jpg

02-Ann-Sheridan.jpg

665.jpg

114526annsheridan10.jpg

8126343529_5e787b7f82_b.jpg

8170976721_0fd53c394c_z.jpg

Ann_Sheridan_mb04.jpg

Ann Sheridan.jpg

Ann-Sheridan.jpg

Ann_Sheridan (18).jpg

ann-sheridan-movie-poster-1915-1020251682.jpg

Annex - Sheridan, Ann_10.jpg

Ann-Sheridan-classic-movies-9772462-1177-1500.jpg

sheridanann01.jpg

AS (80).jpg

sheridanann04.jpg

tumblr_llo0x9yhxb1qi97xgo1_500.jpg

sheridan-flynn-book.jpg

Ci-dessus : avec Errol Flynn sur le plateau de "l'ange des ténèbres" (1943)

 Hommage vidéo :

 

 

 

12/03/2013

Torrid Zone - 1940

"Torrid Zone" est un film produit par la Warner en 1940 et tourné par William Keighley un des deux réalisateurs des "aventures de Robin des Bois" (1938) avec Errol Flynn. "Torrid Zone" a dans les rôles principaux James Cagney, Pat O'Brien et la très belle Ann Sheridan dans son premier grand rôle. Ann Sheridan et James Cagney avaient déjà joué ensemble dans plusieurs films : "les anges aux figures sales" (1938),  "City for Conquest" (1940). On notera aussi la présence d'Hélène Vinson en femme légère et voulant absolument quitter son mari. Ce film est le dernier de la série de 8 films tournés ensemble par James Cagney et Pat O'Brien. Mais me diriez-vous qu'est ce que la "Torrid Zone" ? C'est en fait un petit pays d'Amérique Centrale que le film se refuse de nommer, une espèce de république bananière où tout tourne autour du commerce de banane.

WCQO6OCAOHKLZ0CAQTDQUYCAKOT257CAF3SM7ICA88O52GCA9JIRPNCAMZL0K2CA5RUX7LCAJH7WWBCAUUKLHICA3EE58UCAP1QAGZCAKGOA2WCATTTBHMCAJNLJQBCAV1XDIHCAE77DXOCAVA573F.jpg

Le film nous raconte donc l'histoire d'un grand industriel de la banane joué par Pat O'Brien, qui doit faire face à une révolte populaire menée par une espèce de guerilleros assez sympathique au demeurant. Les choses allant de mal en pis, O'Brien se décide à convaincre son ancien contremaitre (James Cagney) à de nouveau travailler pour lui, pour qu'il fasse embarquer les récoltes de bananes. Mais la belle Ann Sheridan, et le révolutionnaire débonnaire vont contrarier tous les plans prévus. Le film ne possède pas de temps mort et surprend par l'actualité de son propos. En effet, la Warner ne prend pas position contre la révolte paysanne et montre bien certaines limites du système capitaliste de cette époque. Ainsi, le chef de la police dit au grand propriétaire :"j'ai été élu par le peuple". On met donc l'accent sur le déni de démocratie et sur le fait que c'est le capital qui donne les ordres et non le peuple. Cela fait réfléchir sur l'exploitation des terres et des richesses du tiers-monde encore aujourd'hui. Il y a d'ailleurs par certains côtés, un peu de Robin des Bois dans ce film.

movTorridZo042412.jpg

Mais la "Torrid Zone" c'est bien évidemment la chaleur des femmes. Ainsi, le numéro d'Ann Sheridan dans le cabaret à l'ouverture du film est délicieux à voir. En effet, elle porte une jolie robe qui ne cache que l'essentiel. Cagney finira par passer d'une femme à l'autre, voir de faire la cour à une pendant que l'autre essaye de dormir dans l'autre pièce ! Hélène Vinson ne reste pas derrière à ce petit jeu. Le ton du film reste néanmoins la comédie pour parler de sujets sérieux. Et on sent bien que le film est allé parfois aux limites de ce que la censure pouvait accepter à cette époque. Il y a pas mal de scènes filmées en extérieures et celles en studio sont très correctes et réalistes. En effet, la Warner fit venir 900 plantes pour recréer l'ambiance si particulière de l'Amérique Centrale.

e73.jpg

"Torrid Zone" est donc un film très respectable qui ne tombe jamais dans les clichés faciles et sait divertir le spectateur sans aucun temps mort jusqu'à la fin du film. Ainsi la dispute entre Cagney et Pat O'Brien à la fin du métrage reste de ce fait assez impressionnante. J'ai donc apprécié "Torrid Zone", qui a forcément un peu vieilli mais qui reste très convenable et recommandable pour qui veut découvrir un film de cette époque.

1008B258-1.jpg

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,james cagney,pat o'brien,ann sheridan,helen vinson,william keighley

Note : 6,5 / 10

09/03/2013

La rivière d'argent / Silver River - 1948

"La rivière d'argent" est le dernier des grands westerns de Flynn et son dernier film avec son réalisateur préféré, Raoul Walsh. On sait que le tempérament et la dureté de Michael Curtiz ne convenait pas à la personnalité de Flynn. Il devait en être tout autrement avec Walsh. Et Flynn et Walsh n'en étaient pas à leur premier coup d'essai dans le western. En effet, ils avaient déjà tourné ensemble "la charge fantastique", évocation très romancée mais magnifiquement réalisée de la vie du généra George Amstrongl Custer. "La rivière d'argent" bénéficie d'une belle distribution avec donc Errol Flynn, mais aussi Ann Sheridan, Thomas Mitchell (le père de Scarlett O'Hara dans "Autant en emporte le vent"), Bruce Bennett et Tom D'Andrea.

affiche-La-Riviere-d-argent-Silver-River-1948-1.jpg

Le fim décrit l'ascension et la chute d'un opportuniste, qui perdra son argent, son pouvoir et sa femme dans une folle guerre spéculative, mais qui retrouvera une forme de rédemption dans un ultime sursaut moral. Le film apporte son lot d'actions, et de rebondissements, mais bien évidemment c'est la magnifique présence de Flynn à l'écran qui amène l'approbation générale. Et on ne voit personne d'autres dans ce rôle d'opportuniste, près à tromper et à ruiner la terre entière, si à terme cela doit lui être profitable. Cette longue ascension sociétale parallèle à une longue descente morale, est assez fascinante. Et finalement ce costume d'anti-héros convient parfaitement à un Flynn au meilleur de sa forme. La réalisation de Walsh est bien évidemment parfaite mais ne prend réellement de l'ampleur que dans les scènes d'actions. Mais les scènes comme dans le saloon ou lors de la réception du président Grant sont également parfaitement filmées. C'est donc du bien bel ouvrage et un film qui porte des thèmes intéressants. Ce que l'Homme désire a t'il pour conséquence forcément son élévation morale ? Et ce que l'on obtient par des moyens inavouables, est ce que cela ne dénature pas l'objet désiré lui même ? Le film en donne une réponse et on sent bien que ce western veut nous faire comprendre que la rivière d'argent qui irrigue cette communauté, corrompt tout jusqu'à l'amour des femmes. Même si bien évidemment ici le propos n'est pas si explicite.

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,hollywood,acteur,actrice,errol flynn,ann sheridan,thomas mitchell,bruce bennett,max steiner,raoul walsh

Ci-dessus : Ann Sheridan et Errol Flynn dans "la rivière d'argent"

Pour la musique cette fois-ci Max Steiner ne s'est pas trop cassé la tête et a repris de nombreux thèmes déjà entendus dans "Virginia City" (1940) ou dans "les conquérants" (1939). "La rivière d'argent" est donc un spectacle intéressant autant par les thèmes abordés, que par la complexcité du personnage joué par Flynn, torturé par son envie de pouvoir mais aussi par une étrange conscience qu'il se refuse d'écouter, mais qu'il aime plus que tout. On pourra seulement reprocher parfois une certaine langueur du film, que la musique de Steiner, une fois n'est pas coutume, n'aide guère à oublier.

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,hollywood,acteur,actrice,errol flynn,ann sheridan,thomas mitchell,bruce bennett,max steiner,raoul walsh

Ci-dessus de gauche à droite : Thomas Mitchell, Tom D'Andrea, Bruce Bennett, et Errol Flynn

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,hollywood,acteur,actrice,errol flynn,ann sheridan,thomas mitchell,bruce bennett,max steiner,raoul walsh

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,hollywood,acteur,actrice,errol flynn,ann sheridan,thomas mitchell,bruce bennett,max steiner,raoul walsh


La bande-annonce :

 

Le titre :

 

Note : 7 / 10

 

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,hollywood,acteur,actrice,errol flynn,ann sheridan,thomas mitchell,bruce bennett,max steiner,raoul walsh


Film disponible en DVD Zone 2.

11/09/2012

Crimes sans châtiment / Kings Row - 1942

Crimes sans châtiments, explore la vie d'une petite ville de Province et commence en 1880. Il est tiré d'une nouvelle controversée de Bellamann. Il explore la vie de Parris Mitchell (Rober Cummings), jeune enfant au début du récit amoureux depuis toujours de Cassandra (Betty Field), qui est la fille du Docteur Towers. Mais le docteur Towers (Claude Rains) et Cassandra cachent un lourd secret ...Et l'âge adulte va dénouer ce secret.

 

kingsrowposter.jpg

 

Ann Sheridan et Ronald Reagan dans son meilleur rôle sont également de la partie et jouent le deuxième couple de l'intrigue Dans les seconds rôles on notera la présence de Nancy Coleman et Judith Anderson. La distribution est donc prestigieuse et à cela il faut bien entendu najouter la musique éclatante  et comme d'habitude symphonique de Korngold qui marque le film et le laisse tout de suite reconnaissable rien qu'à l'ouverture.

 

Robert Cummings, Ann Sheridan & Ronald Reagan ci-dessous :

Kings Row B.jpg

 

Ce film m'a beaucoup marqué car il explore des thèmes difficiles comme la folie, la schyzophrénie, le suicide, la psychiatrie, la psychologie, les autres qui mettent à l'écart la personne différente et la toute puissance de certains médecins. Sans vouloir dévoiler toute l'histoire, la leçon du film est qu'il vaut mieux dire la vérité plutôt que laisser vivre les gens dans le mensonge. La vérité peut être difficile à accepter, mais elle est plus constructive pour l'individu que le mensonge si l'individu arrive à la surmonter.

 

Ces thèmes ont fait que le film eu du mal à sortir des mailles de la censure du bureau Hays (bureau de censure cinématographique de l'époque).

A noter que ce film fut 3 fois nominés aux Oscars. Donc oui un film qui vaut beaucoup mieux que le sourire un peu coincé de nos 3 stars sur la photo ci-dessus. A découvrir en DVD zone 1 !


Extrait de la musique du film :


 

Le générique du film :

http://www.youtube.com/watch?v=CgZAZJGziFk&feature=re...



Note : 8 / 10

06/09/2012

Edge of Darkness / L'ange des ténèbres - 1943

L'ange des ténèbres est un film de 1943. Il fait parti de ces films de "propagande" tournée pendant la seconde guerre mondiale. On y retrouve 2 grandes stars de l'époque : Errol Flynn et Ann Sheridan. Le réalisateur Lewis Milestone s'était fait une spécialité de tourner ce type de film pour soutenir l'effort de guerre contre les ennemis des USA. A noter qu'il fera parti après la guerre de la fameuse et terrible liste noire, et suite à ça il décidera de quitter les USA pour aller en Europe. La liste noire comprenait la liste des personnes souspçonnées par le sénat américain d'être communiste ou d'avoir des sympathies pour le parti communiste. C'était malheureusement ainsi à l'époque. Beaucoup d'artistes eurent de par cette liste, leur carrière brisée.

Poster - Edge of Darkness_02.jpg

Pour en revenir au film, il débute avec l'arrivée d'une patrouille allemande dans un village norvégien. Tout le village est désert, toute la garnison allemande a été exterminée, et le drapeau norvégien flotte au dessus de la mairie. Le film va donc dérouler les évènements pour expliquer comment on en est arrivé là.

 

Poster - Edge of Darkness_05.jpg

 

J'aime bien ce film, car il a de très bonnes scènes d'actions, du suspens et surtout il montre comment une communauté peut se révolter malgré la mise en place de la plus atroce des dictatures. Cela prend énormément de temps, mais tout est fait pour que la révolte finale soit vraiment désirée par le spectateur. Et puis voir Robin des Bois combattant les nazis il y a bien quelque chose de jouissif là dedans. Vous croyez pas ?

 

edge-of-darkness-1943.jpg


Note : 8 / 10