Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/06/2015

Un jour à New-York / On the Town - 1949

"Un jour à New-York", est le premier film de la longue collaboration, entre Gene Kelly et Stanley Donen, mais aussi tout simplement, le premier film réalisé par ce dernier. Mais on sait aujourd'hui, que la rencontre entre Donen et Kelly ne datait pas de ce film. En effet, Donen avait assuré la choréraphie de quelques films de Gene Kelly. Ainsi, on le retrouve comme chorégraphe sur "Cover Girl" (1944) avec donc Gene Kelly et Rita Hayworth, mais aussi comme chorégraphe "d'Escale à Hollywood" (1945). Il est donc plutôt logique de le voir passer à la réalisation, sur "un jour à New-York", comédie dont Gene Kelly est la star avec Frank Sinatra. Le casting pour en revenir à lui est plutôt bon avec la très expérimentée Ann Miller, Vera-Ellen, Betty Garrett, et Jules Munshin. Betty Garrett et Jules Munshin ne feront pas une grande carrière cinématographique, mais on se souvient que Betty Garret et Gene Kelly avait déjà tourné ensemble dans "match d'amour" la même année. La carrière de Betty Garret fut brisée, car son mari fut inscrit au début des années 50, sur la liste noire du cinéma américain, pour sympathie supposée à la cause communiste. Quant à Jules Munshin, il préféra se tourner vers la scène de Broadway, après "un jour à New-York".

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,gene kelly,frank sinatra,betty garrett,ann miller,jules munshin,vera-ellen,florence bates,stanley donen

Sur un scénario de Betty Comden, Adolph Green, d'après la comédie musicale "On the Town", créée à Broadway en 1944 sur un livret des mêmes Comden & Green, et une de musique  de Leonard Bernstein, "Un jour à New-York", est sans nulle doute une des plus grandes comédies musicales de la MGM. On est donc pas étonné de voir le maître de la comédie musicale hollywoodienne à la production, en la personne d'Arthur Freed. Sur cette histoire simple, de marins arrivant au port pour une permission de 24 heures, Donen nous donne pour décors New-York elle même, mais un New-York de carte postale, où la ville et les personnages semblent sortis d'un cartoon. La folie de l'ensemble dépasse largement celle "d'escale à Hollywood" (1945). Ainsi, il n'y a que dans les dessins animés ou dans "un jour à New-York" où on voit une première rencontre, conclue par un baiser en moins de 2 minutes. Il n'y a que dans ce film, où on voit une chauffeuse de Taxi proposer à un marin qu'elle connaît à peine, de monter chez elle, au moins une dizaine de fois en moins de 5 minutes. Mais tout cela se fait dans une ambiance très "Disney", où la sexualité présente en permanence, n'est qu'effleurée. "Un jour à New-York", est un hymne immortel, à la grande ville inconnue, aux nouveaux territoires féminins, à la joie de vivre, à l'amour en un mot, un hymne à la vie. Pour tout cela, pour ses décors si réalistes, mais qui éloignent sans cesse le spectateur de la réalité, "un jour à New-York" reste un sommet de la comédie musicale américaine, où très peu peuvent se vanter d'avoir fait mieux. "That's entertainment", définitivement.

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,gene kelly,frank sinatra,betty garrett,ann miller,jules munshin,vera-ellen,florence bates,stanley donen

Ci-dessus : Frank Sinatra, Gene Kelly, Jules Munshin, & Betty Garrett

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,gene kelly,frank sinatra,betty garrett,ann miller,jules munshin,vera-ellen,florence bates,stanley donen

Frank Sinatra & Betty Garret

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,gene kelly,frank sinatra,betty garrett,ann miller,jules munshin,vera-ellen,florence bates,stanley donen

Ci-dessus : Ann Miller, Jules Munshin & son double

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,gene kelly,frank sinatra,betty garrett,ann miller,jules munshin,vera-ellen,florence bates,stanley donen

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,gene kelly,frank sinatra,betty garrett,ann miller,jules munshin,vera-ellen,florence bates,stanley donen

Ci-dessus : Frank Sinatra, Jules Munshin & Gene Kelly

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,gene kelly,frank sinatra,betty garrett,ann miller,jules munshin,vera-ellen,florence bates,stanley donen

 

Extrait :

 Disponible enfin en Bluray, au meilleur prix chez Amazon Espagne, en VF et VO sous-titrée, zone Free.

Note : 8,5 / 10

03/06/2013

Souvenez vous de .... Ann Miller !

Considérée comme un prodige de la danse dès son plus jeune âge, elle devait être embauchée pour dès l'âge de 13 ans dans un club de San Francisco, "the Black Cat Club" prétextant qu'elle en avait 18. Elle devait ensuite signer son premier contrat avec la RKO et jouer à l'âge de 14 ans dans "pension d'artistes" (1937) avec Ginger Rogers. Après une série de petits films avec la Columbia elle devait connaître à la MGM le succès et la reconnaissance du public dans une série de comédies musicales, qui sont restées célèbres jusqu'à nos jours : "Parade de printemps" (1948), "un jour à New-York" (1949), "les Coulisses de Broadway" (1951) et "embrasse moi chérie" (1953). Fabuleuse danseuse de claquettes qui cherchait son inspiration dans les numéros d'Eleanor Powell, elle était aussi une grande actrice et une chanteuse. Souvenez vous d'Ann Miller !

Ann-Miller-sequin-dress.jpg

3146624620_1_4_z6DGfFhB.jpg

6556140467_b24222bbfc_b.jpg

380870708_Ann_Miller_A_1_1000_122_245lo.jpg

3154481302_1_4_hw0okG4X.jpg

Annex - Miller, Ann_01.jpg

Ann__Miller.jpg

ann-miller2-5x7.jpg

Annex - Miller, Ann_04.jpg

Ann-Miller-1942-p64.jpg

Ann-Miller-1945-p66.jpg

Ann-Miller-Feet-542259.jpg

Ann-Miller-Feet-542260.jpg

Ann-Miller-Feet-683250.jpg

Ann-Miller-Feet-949215.jpg

Ann-Miller-Feet-973299.jpg

Ann-Miller-Feet-1005030.jpg

Ann-Miller-Feet-1005108.jpg

ann-miller-july-4-55_opt.jpg

go-west-young-lady-ann-miller-1941-everett.jpg

Miller, Ann_03.jpg

tumblr_lr8fzw0o7I1qa70eyo1_500.jpg

tumblr_mf17rksv3l1qh583lo1_1280.jpg

tumblr_mhcz2e6RKu1qh0yodo1_1280.jpg

20222315.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Hommage en vidéo :

 

 

 

 

 

 

10/04/2013

Pension d'artistes / Stage door - 1937

Y aurait-il encore une carrière au cinéma pour Ginger Rogers après sa série de films avec Fred Astaire ? C'est bien ce à quoi semble répondre "Pension d'artistes" (1937). Ginger Rogers venait de terminer en cette année 1937 "l'entreprenant Mr Petrov" (Shall we dance), et devait tourner l'année suivante "Amanda", et "la grande farandole" (1940) son dernier film avec Fred Astaire pour la RKO. Mais "pension d'artistes", essai de Ginger Rogers dans la comédie dramatique, devait permettre à cette dernière de construire sa deuxième partie de carrière loin des pistes de danse, mais toujours au cinéma. On l'a un peu oublié aujourd'hui, mais oui Ginger Rogers a bien eu une carrière après son duo chantant et dansant avec Fred. Alors oui, c'est vran on voit encore Ginger Rogers danser deux fois dans le film. Mais cela n'a rien à voir avec les numéros mythiques  de ses films avec Fred Astaire. Il faut aussi se rappeler que "Pension d'artistes" est un film qui est le premier des trois films que le réalisateur Gregory La Cava tournera avec Ginger Rogers. Il y a donc dans cette série de films : "Pension d'artistes", puis "la fille de la 5ème avenue" (1939) et enfin "Primrose Path" (1940). Tous sont des comédies dramatiques, avec un ton comique puis de plus en plus dramatique. L'aspect dramatique culminera ainsi, dans le dernier film tourné par La Cava avec Ginger Rogers, "Primrose Path". La Cava était un réalisateur extrèmement prolifique qui commença à tourner dans l'ère du cinéma muet et aujourd'hui on se rappelle tous de quelques uns, de ses films comme peut être son plus célèbre, "mon homme Godfrey" avec William Powell.

cinéma,cinema,dvd,bluray,films,film,hollywood,acteur,actrice,ginger rogers,katherine hepburn,adolphe menjou,gail patrick,andrea leeds,lucille ball,ann miller,eve arden,jack carson,katharine alexander,samuel s hinds

Mais si Ginger a la vedette elle est très bien entourée. Jugez en par vous mêmes. Ainsi, nous retrouvons dans "pension d'artistes" dans les rôles les plus marquants ; Katharine Hepburn, Adolphe Menjou, Gail Patrick, Andrea Leeds, Lucille Ball, Ann Miller, Jack Carson et Eve Arden et le chat. Alors bien sûr, tous les personnages n'ont pas la même importance. Alors autant vous dire la vérité, j'avais peur que ce film soit très ennuyeux. En effet, que pouvait on attendre d'un film se passant dans une pension d'artistes où les disputes féminines prennent des proportions énormes dans un monde où les hommes sont quasiment exclus. Pourtant, le film n'est jamais ennuyeux. Et au contraire on rit beaucoup de cette comédie relevée, aux dialogues drôles et intelligents. Et on se prend à aimer chaque personnage à trembler avec ce petit monde, et à espérer que chacun trouve le rôle de sa vie. Ainsi, les amitiés se nouent, les ennemies s'affrontent ou se méprisent, et les hommes semblent souvent la roue de secours dans un monde trop cruel pour l'éternel artistel féminin, le chat de la maison finissant par être l'arbitre et l'autorité ultime de toute chose.

cinéma,cinema,dvd,bluray,films,film,hollywood,acteur,actrice,ginger rogers,katherine hepburn,adolphe menjou,gail patrick,andrea leeds,lucille ball,ann miller,eve arden,jack carson,katharine alexander,samuel s hinds

Vous l'aurez compris, La Cava a su comme jamais faire des situations de la vie, une incroyable alchimie cinématographique, où la moindre répartie sonne juste où la moindre émotion est décuplée et on passe finalement du rire aux larmes en assez peu de temps. Je ne sais pas si c'est une légende. Mais on dit que La Cava poussa le vice jusqu'à faire habiter plusieurs actrices dans la même pièce pendant le tournage avec une secrétaire qui devait noter leurs discussions pour améliorer encore le script et donner à ce dernier le réalisme d'une vraie pension d'artistes. Ainsi, le film possède quelques scènes mythiques comme celle où Adolphe Menjou (riche producteur de pièces de théâtre) invite Katharine Hepburn chez lui, ou encore toute la partie sur la pièce de théâtre ou Hepburn joue une artiste sans aucun talent ni conviction. C'est savoureux de voir Hepburn déjouer. Le soir de la première, le propriétaire du théâtre dit alors à Menjou : "vous avez vu ? la salle est pleine !" et Menjou de répondre : "mais c'est qu'ils ne savent pas ce qui les attend !" Voilà je finirai là dessus pour ne pas vous raconter tout le film. Vous l'aurez compris, Ginger passe haut la main son brevet d'actrice de comédie, et "pension d'artistes" est une belle distraction,  qui mérite bien d'être vu et même d'être revu, et qui logiquement obtiendra 4 nominations aux Oscars de 1937.

cinéma,cinema,dvd,bluray,films,film,hollywood,acteur,actrice,ginger rogers,katherine hepburn,adolphe menjou,gail patrick,andrea leeds,lucille ball,ann miller,eve arden,jack carson,katharine alexander,samuel s hinds,gregory la cava

Ci-dessus : Ginger Rogers et Gail Patrick (ennemies dans le film)

cinéma,cinema,dvd,bluray,films,film,hollywood,acteur,actrice,ginger rogers,katherine hepburn,adolphe menjou,gail patrick,andrea leeds,lucille ball,ann miller,eve arden,jack carson,katharine alexander,samuel s hinds,gregory la cava

Ci-dessus : Adolphe Menjou, Ginger Rogers et Katharine Hepburn (couchée)

cinéma,cinema,dvd,bluray,films,film,hollywood,acteur,actrice,ginger rogers,katherine hepburn,adolphe menjou,gail patrick,andrea leeds,lucille ball,ann miller,eve arden,jack carson,katharine alexander,samuel s hinds,gregory la cava

Ci-dessus : Gail Patrick et Adolphe Menjou au premier plan et au second plan Ann Miller et Ginger Rogers.

cinéma,cinema,dvd,bluray,films,film,hollywood,acteur,actrice,ginger rogers,katherine hepburn,adolphe menjou,gail patrick,andrea leeds,lucille ball,ann miller,eve arden,jack carson,katharine alexander,samuel s hinds,gregory la cava

cinéma,cinema,dvd,bluray,films,film,hollywood,acteur,actrice,ginger rogers,katherine hepburn,adolphe menjou,gail patrick,andrea leeds,lucille ball,ann miller,eve arden,jack carson,katharine alexander,samuel s hinds,gregory la cava

Ci-dessus : Katharine Hepburn et Ginger Rogers

cinéma,cinema,dvd,bluray,films,film,hollywood,acteur,actrice,ginger rogers,katherine hepburn,adolphe menjou,gail patrick,andrea leeds,lucille ball,ann miller,eve arden,jack carson,katharine alexander,samuel s hinds,gregory la cava

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,films,film,hollywood,acteur,actrice,ginger rogers,katherine hepburn,adolphe menjou,gail patrick,andrea leeds,lucille ball,ann miller,eve arden,jack carson,katharine alexander,samuel s hinds,gregory la cava

Ci-dessus : 2 photos d'Andrea Leeds


Bande annonce (de mauvaise qualité). Le film a quant à lui une qualité d'image tout à fait correcte :


Un montage video alléchant du film (de bonne qualité) :


Film disponible en DVD zone 2 (éditions Montparnasse)

Note : 7,5 / 10