Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2015

L'orchidée blanche / The Other Love - 1947

"L'orchidée blanche" est une adaptation d'une nouvelle d'Erich Maria Remarque. Et c'est un bien étrange film, qui se veut être un mélodrame, mais qui est tourné comme un film noir, avec beaucoup de codes du film noir. Là le héros, est une héroïne, Barbara Stanwyck qui ne va pas lutter, contre un cartel du crime, mais contre un adversaire encore plus redoutable : la mort symbolisée par une orchidée blanche. Stanwyck, joue le rôle d'une grande pianiste classique, qui se retrouve dans une clinique pour personnes atteintes de la tuberculose ou d'insuffisance respiratoire. Elle tombe rapidement amoureux de son médecin, joué par David Niven. Mais qui est il vraiment ? La distinguée clinique ne cache t'elle pas de sombres desseins ? Si le film nous parle de maladies pulmonaires, il semble pour lui même, se complaire dans une espèce de schizophrénie permanente. Ainsi, on ne sait pas bien jusqu'aux 15 dernières minutes, si il s'agit d'un film noir ou d'un mélodrame. Et le risque à trop vouloir se démarquer d'un genre, s'est de se retrouver au milieu de nulle part. Pourtant le film a aussi des qualités. Tout d'abord le casting est intéressant, Barbara Stanwyck est une actrice qui sait jouer et rendre crédible ses émotions. David Niven est ambigüe comme il faut, et Richard Conte a le charme qu'il convient. Il faut aussi noter la présence de Gilbert Roland en croupier vicieux.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,barbara stanwyck,david niven,richard conte,gilbert roland,joan lorring,miklós rózsa,victore milner,andré de toth,enterprise productions,united artists

La réalisation est d'André De Toth, et on apprend sur les bonus et commentaires de Bertrand Tavernier, que c'est John Ford qui avait convaincu les patrons du studio indépendant, "Entreprise productions" de prendre De Toth en lieu et place de lui même. Le plus marquant est peut être aussi, la magnifique photographie de Victor Milner, qui sait nous ménager quelques moments sublimes, ou des scènes tellement proches du film noir avec des ombres particulièrement inquiétantes. A celà, il faut ajouter la belle musique de Miklós Rózsa et quelques extraits de jazz. Vous l'avez donc compris, "'orchidée blanche" a beaucoup de qualités formelles qui se perdent dans le scénario abscons de Ladislas Fodor et Harry Brown. André De Toth, racontera quant à lui, dans ses mémoires, l'influence réellement néfaste du producteur, David Lewis, pourtant ancien collaborateur de Thalberg à la MGM, qui lui aurait fait changer et rater la fin de son film. Quoiqu'il en soit, "l'orchidée blanche" est un film oublié même des cinéphiles, au ton drôlement étrange et inclassable. A noter enfin, qu'un film au scénario proche sera tourné, en 1977, avec Al Pacino, "Bobby Deerfield".

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,barbara stanwyck,david niven,richard conte,gilbert roland,joan lorring,miklós rózsa,victore milner,andré de toth,enterprise productions,united artists

Ci-dessus : Barbara Stanwyck

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,barbara stanwyck,david niven,richard conte,gilbert roland,joan lorring,miklós rózsa,victore milner,andré de toth,enterprise productions,united artists

Ci-dessus : Barbara Stanwyck

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,barbara stanwyck,david niven,richard conte,gilbert roland,joan lorring,miklós rózsa,victore milner,andré de toth,enterprise productions,united artists

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,barbara stanwyck,david niven,richard conte,gilbert roland,joan lorring,miklós rózsa,victore milner,andré de toth,enterprise productions,united artists

Ci-dessus : Barbara Stanwyck & David Niven

Disponible en DVD Zone 2 VO sous-titrée chez Sidonis

Note : 5 / 10

20/10/2013

Les massacreurs du Kansas / The Stranger wore a gun - 1953

Comme chaque semaine, je vous propose un western avec cette fois-ci Randolph Scott en vedette. Il entouré dans cette production d'André De Toth de George Macready, Claire Trevor, et Joan Weldon. Dans les seconds rôle, on reconnaît Alfonso Bedoya toujours en bandit mexicain, mais surtout Lee Marvin et Ernest Borgnine, qui étaient à cette époque toujours cantonnés à des seconds rôles. En effet, Lee Marvin n'avait pas encore joué dans "les 12 salopards" (1967) ou dans "l'homme qui tua Liberty Valance" (1962) et Ernest Borgnine n'avait pas été oscarisé pour son interprétation dans "Marty" (1955). Le film a plusieurs qualités tout d'abord il a été tourné pour la 3D et en Technicolor. De plus, vous l'avez compris, le casting est quand même très bon. Le problème du tournage de ce film en 3D est qu'il oblige De Toth à une expression visuelle outrée, avec plus ou moins de réussites. Ainsi le titre, semble étrange avec le rocher et l'herbe qui ressort bizarrement. Il en est de même lors de la poursuite finale, où l'herbe et les rochers factices ressortent plus que la poursuite elle même. Dans les points positifs la 3D oblige De Toth à des jeux de caméra assez novateurs. Ainsi, plusieurs fois, on voit les protagonistes tirés sur la caméra, ou brûler, ou jeter des objets sur la caméra, faisant ainsi participer par force le spectateur à l'action.

 

les-massacreurs-du-kansas.jpg

L'intrigue est quant à elle assez intéressante. En effet, elle met en scène un espion sudiste dégouté par la cause et les hommes qu'il sert. Et en fait l'histoire raconte, le chemin vers la rédemption de cet homme. On pouvait en demander plus. Mais on se contentera d'un joli western au scénario orignal, avec pas mal de rebondissements, et pas trop mal filmé par moment, le tournage en 3D aidant ou n'aidant pas la vision que l'on peut en avoir aujourd'hui en 2D.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, lee marvin,Ernest Borgnine, claire trevor, Joan Weldon, alfonso bedoya, bandré de toth

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, lee marvin,Ernest Borgnine, claire trevor, Joan Weldon, alfonso bedoya, bandré de toth

Ci-dessus : Lee Marvin et Ernest Borgnine

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, lee marvin,Ernest Borgnine, claire trevor, Joan Weldon, alfonso bedoya, bandré de toth

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, lee marvin,Ernest Borgnine, claire trevor, Joan Weldon, alfonso bedoya, bandré de toth

Ci-dessus : Randolph Scott et Joan Weldon

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, lee marvin,Ernest Borgnine, claire trevor, Joan Weldon, alfonso bedoya, bandré de toth

Ci-dessus : Randolph Scott et Claire Trevor

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,lee marvin,ernest borgnine,claire trevor,joan weldon,alfonso bedoya,bandré de toth

Ci-dessus : Lee Marvin, Randolph Scott, Ernest Borgnine, et George MacReady (assis derrière le bureau)

 

Film disponible dans la collection Sidonis / Calysta en DVD zone 2 en VF et VO sous-titrée.

 

Présentation de Mr Patrick Brion :

 

Bande-annonce présentée par Randolph Scott lui même :

 

Note : 6,5 / 10

23/04/2013

Le cavalier de la mort / Man in the Saddle - 1951

"Le cavalier de la mort" est un western de 1951 avec Randolph Scott et Joan Leslie. Il a été tourné par André de Toth. Le film attire l'oeil tout d'abord par sa réalisation, ainsi les combats dans un saloon plongé dans le noir total reste réellement en mémoire. Et on pourrait presque dire que le combat se distingue uniquement à la la lueur des balles traçantes, ce qui donne un effet formidable au niveau du réalisme de la scène. Mais étrangement le film a attiré mon attention pour ses seconds rôles. Ainsi, on retrouve, "Guinn 'Big Boy' Williams" que l'on a vu dans "le relais de l'or maudit", mais aussi dans Virginia City (1940) ou dans "la piste de Santa-Fé" (1940). En effet, il était souvent le faire valoir du héros comme Errol Flynn et donnait souvent la réplique à Alan Hale. Là il donne la réplique à Randolph Scott et a encore un rôle de faire valoir. Dans les seconds rôles on remarque également Alfonso Bedoya qui avait le rôle du chef des bandits mexicains dans le "trésor de la Sierra Madre (1948), mais aussi Cameron Mitchell qui fera un étonnant Marius dans une version des Misérables de 1952, on le verra dans de nombreux films mais on se souvient surtout aujourd'hui de lui pour son rôle dans "le jardin du Diable" (1954). Quant à l'interprète féminine principale Joan Leslie, elle a fait du chemin depuis "la glorieuse parade" (1942) et n'est plus l'innocente jeune fille que James Cagney pouvait moquer, mais bien une femme qui veut qu'on l'aime pour ce qu'elle est et qui choisit ses amants. Elle partage ici la vedette avec Ellen Drew.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, Joan Leslie,

Le film quant à lui bénéficie d'un scénario simple mais sérieux avec une tentative de mise en perspective assez intéressante de la psychologie des personnages. La réalisation d'André De Toth permet également d'avoir un spectacle plutôt bon dans l'ensemble, avec un Randolph Scott encore finguant malgré les années. Un scénario peut être plus original aurait fait gagner en qualité à l'ensemble. Mais il n'en reste pas moins que le film est sérieux et bien réalisé avec un casting pour le moins intéressant. Enfin il contient des scènes de fusillades dans le noir d'un tel réalisme qu'elles valent à elles seules de s'intéresser à cette oeuvre, aujourd'hui un peu oubliée et peut être un peu sous-estimée.

Galerie de photos :

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, Joan Leslie, alexander knox, Ellen Drew, Guinn big boy Williams, Alfonso Bedoya, camron mitchell, André De Toth

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, Joan Leslie, alexander knox, Ellen Drew, Guinn big boy Williams, Alfonso Bedoya, camron mitchell, André De Toth

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, Joan Leslie, alexander knox, Ellen Drew, Guinn big boy Williams, Alfonso Bedoya, camron mitchell, André De Toth

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, Joan Leslie, alexander knox, Ellen Drew, Guinn big boy Williams, Alfonso Bedoya, camron mitchell, André De Toth

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, Joan Leslie, alexander knox, Ellen Drew, Guinn big boy Williams, Alfonso Bedoya, camron mitchell, André De Toth

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, Joan Leslie, alexander knox, Ellen Drew, Guinn big boy Williams, Alfonso Bedoya, camron mitchell, André De Toth

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,joan leslie,alexander knox,ellen drew,guinn big boy williams,alfonso bedoya,camron mitchell,andré de toth

 

La bande-annonce :

Disponible en DVD zone 2

Note : 6,5 / 10