Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2013

Les massacreurs du Kansas / The Stranger wore a gun - 1953

Comme chaque semaine, je vous propose un western avec cette fois-ci Randolph Scott en vedette. Il entouré dans cette production d'André De Toth de George Macready, Claire Trevor, et Joan Weldon. Dans les seconds rôle, on reconnaît Alfonso Bedoya toujours en bandit mexicain, mais surtout Lee Marvin et Ernest Borgnine, qui étaient à cette époque toujours cantonnés à des seconds rôles. En effet, Lee Marvin n'avait pas encore joué dans "les 12 salopards" (1967) ou dans "l'homme qui tua Liberty Valance" (1962) et Ernest Borgnine n'avait pas été oscarisé pour son interprétation dans "Marty" (1955). Le film a plusieurs qualités tout d'abord il a été tourné pour la 3D et en Technicolor. De plus, vous l'avez compris, le casting est quand même très bon. Le problème du tournage de ce film en 3D est qu'il oblige De Toth à une expression visuelle outrée, avec plus ou moins de réussites. Ainsi le titre, semble étrange avec le rocher et l'herbe qui ressort bizarrement. Il en est de même lors de la poursuite finale, où l'herbe et les rochers factices ressortent plus que la poursuite elle même. Dans les points positifs la 3D oblige De Toth à des jeux de caméra assez novateurs. Ainsi, plusieurs fois, on voit les protagonistes tirés sur la caméra, ou brûler, ou jeter des objets sur la caméra, faisant ainsi participer par force le spectateur à l'action.

 

les-massacreurs-du-kansas.jpg

L'intrigue est quant à elle assez intéressante. En effet, elle met en scène un espion sudiste dégouté par la cause et les hommes qu'il sert. Et en fait l'histoire raconte, le chemin vers la rédemption de cet homme. On pouvait en demander plus. Mais on se contentera d'un joli western au scénario orignal, avec pas mal de rebondissements, et pas trop mal filmé par moment, le tournage en 3D aidant ou n'aidant pas la vision que l'on peut en avoir aujourd'hui en 2D.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, lee marvin,Ernest Borgnine, claire trevor, Joan Weldon, alfonso bedoya, bandré de toth

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, lee marvin,Ernest Borgnine, claire trevor, Joan Weldon, alfonso bedoya, bandré de toth

Ci-dessus : Lee Marvin et Ernest Borgnine

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, lee marvin,Ernest Borgnine, claire trevor, Joan Weldon, alfonso bedoya, bandré de toth

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, lee marvin,Ernest Borgnine, claire trevor, Joan Weldon, alfonso bedoya, bandré de toth

Ci-dessus : Randolph Scott et Joan Weldon

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, lee marvin,Ernest Borgnine, claire trevor, Joan Weldon, alfonso bedoya, bandré de toth

Ci-dessus : Randolph Scott et Claire Trevor

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,lee marvin,ernest borgnine,claire trevor,joan weldon,alfonso bedoya,bandré de toth

Ci-dessus : Lee Marvin, Randolph Scott, Ernest Borgnine, et George MacReady (assis derrière le bureau)

 

Film disponible dans la collection Sidonis / Calysta en DVD zone 2 en VF et VO sous-titrée.

 

Présentation de Mr Patrick Brion :

 

Bande-annonce présentée par Randolph Scott lui même :

 

Note : 6,5 / 10

09/08/2013

Les Rebelles / Border River - 1954

"Les rebelles" ou dans son titre anglais "Border River" nous évoque la vie d'un petit état à la frontière du Rio Grande en lutte contre l'autorité du gouvernement central mexicain. Cette espèce de zone franche, devient à la fin de l'année1864, un repert de tous les traffics et des sudistes poursuivis par l'armée de l'union. Joel McCrea interprète ici un  sudiste qui passe le Rio Grande, poursuivi par les soldats de l'union. Presque noyé, il est recueilli par la belle Yvonne de Carlo qui est dans le film, la maîtresse du dictateur local, le colonel général Calleja. Rapidement le général Calleja apprend que son nouvel invité n'est autre qu'un trafiquant d'or, qui veut le dissimuler dans la zone franche que constitue la "zona libra".

borderriverfr.jpg

Vous l'aurez compris, le scénario n'est pas des plus originaux, malgré le ton exotique de ce western qui se déroule donc au Mexique. Malgré tout, l'intérêt du film se trouve essentiellement dans son très bon casting qui nous permet de retrouver en plus de Joel McCrea, la superbe Yvonne De Carlo, mais aussi Pedro Armendariz. Pedro Amendariz a fait une incroyable carrière cinématographique. Ainsi on le retrouve dans 93 films, dont "le fils du désert" (1948), "le massacre de Fort Apache" (1948) tous les deux avec John Wayne, ou dans "Diane de Poitiers" (1956) avec Lana Turner. Mais il tourne aussi pour le cinéma français "les amants de Tolède" ou "Lucrèce Borgia" tous les deux en 1953. En plus de Pedro Amandariz, le casting ajoute un autre acteur mexicain, Alfonso Bedoya, qui reste comme l'inoubliable bandit mexicain du "trésor de la Sierra Madre" (1946).

52.JPG

ci-dessus : Pedro Amendariz et Yvonne De Carlo

Comme je l'ai déjà dit, le film a pour principal intérêt de nous permettre de revoir la très belle Yvonne de Carlo dans un cadre exotique et innatendu. Et il faut tout de suite dire que le titre français, "les rebelles" porte très bien son nom. En effet, Joel Mc Crea joue un sudiste rebelle à son gouvernement, Pedreo Amendariz joue un général lui aussi opposé au gouvernement central du mexique, et enfin Yvonne de Carlo joue une maitresse bien peu soumise. Pour ainsi, dire seul le réalisateur George Sherman semble nous donner une représentation assez classique du western. On a quand même quelques très bons plans en particulier dans les scènes d'actions. Le film semble également plus abouti que d'autres westerns de Sherman. On passe donc un très bon moment, même si le spectacle est loin d'être inoubliable. A noter que le film nous propose une présentation d'une dizaine de minutes de Mr Patrick Brion.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, yvonne de carlo, joel mccrea, pedro amendariz, Alfonso Bedoya; george sherman

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, yvonne de carlo, joel mccrea, pedro amendariz, Alfonso Bedoya; george sherman


Ci-dessus : Yvonne de Carlo (Joel McCrea de dos)

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, yvonne de carlo, joel mccrea, pedro amendariz, Alfonso Bedoya; george sherman

Ci-dessus : Alfonso Bedoya

Film disponible en DVD zone 2, dans le coffret "3 grands westerns" édité par Opening

 

Note : 6,5 / 10

12/05/2013

Dix hommes à abattre / Ten wanted men - 1955

"Dix hommes à abattre" est un western en Technicolor, avec Randolph Scott, il nous permet de voir de nouveau notre héros au prise cette fois-ci avec une bande de desperados bien décidés à l'éliminer lui et sa famille. Le titre original aurait du être "violent men", mais comme un film de Rudolph Maté, (également de la Columbia) était sorti sous ce titre, une  semaine plus tôt, le titre définitif choisi fut en anglais "Ten wanted men". Bruce Humberstone est derrière la caméra et Harry Joe Brown encore une fois à la production avec Randolph Scott. c'est vrai que Bruce Humberston est plutôt un spécialite de la comédie musicale ("Vallley Serenade", "Pin Up Girl" en passant par le coloré "Hello Frisco, Hello") ou du film noir. Mais il réalise ici un western sans temps mort et qui est loin d'être le film sans intérêt que certaines critiques veulent à tout prix nous vendre.

10hommesabattre2.th.jpg

Le film bénéficie d'une étonnante distribution autour de Randolph Scott avec Richard Boone que l'on se rappelle avoir vu joué avec John Wayne dans "Alamo" (1961), mais aussi la propre soeur de Marlon Brando, Jocelyn Brando et enfin tout une pléïade de seconds rôles avec en tête la belle Donna Martell, mais aussi toute la bande de tueurs et d'assassins comprenant Leo Gordon, mais aussi Lee Van Cleef très jeune, et le vétéran du western, Clem Bevans joue un propriétaire. Enfin, Alfonso Bedoya clôture cette distribution dans un rôle, assez proche de la figuration en dehors d'une ou deux scènes. Le scénario du film se résume à un duel permanent entre Randolph Scott et Richard Boone, mais les méchants du film sont particulièrement savoureux. Ainsi, l'origine du conflit entre les deux hommes se tourne autour du désir sexuel de Richard Boone pour une belle mexicaine jouée par Donna Martell. Le scénario est donc assez original. Enfin le film se terminera par des combats à la dynamite, à la violence assez surprenante pour l'époque. Le film n'a aucun temps mort et les 77 minutes du métrage passent donc rapidement et le spectacle est plaisant et distrayant. On reprochera malgré tout parfois, un manque d'intensité dramatique qui déssert le film et qui lui empêche une meilleure note. Ainsi, la scène romantique entre Jocelyne Brando et Randolph Scott, dans un bâtiment assiégé semble hors de propos. A noter enfin que l'année suivante, Randolph Scott devait tourner un autre Western : "7 hommes à abattre".

10hommesabattre6.th.jpg

Ci-dessus : Jocelyne Brando et Randolph Scott

495870donna_martell.jpg

Ci-dessus : Donna Martell (ce n'est pas une photo du film)

duke_117.jpg

Ci-dessus : Skip Homeier, Richard Boone, et Donna Martell


Note : 7 / 10

23/04/2013

Le cavalier de la mort / Man in the Saddle - 1951

"Le cavalier de la mort" est un western de 1951 avec Randolph Scott et Joan Leslie. Il a été tourné par André de Toth. Le film attire l'oeil tout d'abord par sa réalisation, ainsi les combats dans un saloon plongé dans le noir total reste réellement en mémoire. Et on pourrait presque dire que le combat se distingue uniquement à la la lueur des balles traçantes, ce qui donne un effet formidable au niveau du réalisme de la scène. Mais étrangement le film a attiré mon attention pour ses seconds rôles. Ainsi, on retrouve, "Guinn 'Big Boy' Williams" que l'on a vu dans "le relais de l'or maudit", mais aussi dans Virginia City (1940) ou dans "la piste de Santa-Fé" (1940). En effet, il était souvent le faire valoir du héros comme Errol Flynn et donnait souvent la réplique à Alan Hale. Là il donne la réplique à Randolph Scott et a encore un rôle de faire valoir. Dans les seconds rôles on remarque également Alfonso Bedoya qui avait le rôle du chef des bandits mexicains dans le "trésor de la Sierra Madre (1948), mais aussi Cameron Mitchell qui fera un étonnant Marius dans une version des Misérables de 1952, on le verra dans de nombreux films mais on se souvient surtout aujourd'hui de lui pour son rôle dans "le jardin du Diable" (1954). Quant à l'interprète féminine principale Joan Leslie, elle a fait du chemin depuis "la glorieuse parade" (1942) et n'est plus l'innocente jeune fille que James Cagney pouvait moquer, mais bien une femme qui veut qu'on l'aime pour ce qu'elle est et qui choisit ses amants. Elle partage ici la vedette avec Ellen Drew.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, Joan Leslie,

Le film quant à lui bénéficie d'un scénario simple mais sérieux avec une tentative de mise en perspective assez intéressante de la psychologie des personnages. La réalisation d'André De Toth permet également d'avoir un spectacle plutôt bon dans l'ensemble, avec un Randolph Scott encore finguant malgré les années. Un scénario peut être plus original aurait fait gagner en qualité à l'ensemble. Mais il n'en reste pas moins que le film est sérieux et bien réalisé avec un casting pour le moins intéressant. Enfin il contient des scènes de fusillades dans le noir d'un tel réalisme qu'elles valent à elles seules de s'intéresser à cette oeuvre, aujourd'hui un peu oubliée et peut être un peu sous-estimée.

Galerie de photos :

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, Joan Leslie, alexander knox, Ellen Drew, Guinn big boy Williams, Alfonso Bedoya, camron mitchell, André De Toth

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, Joan Leslie, alexander knox, Ellen Drew, Guinn big boy Williams, Alfonso Bedoya, camron mitchell, André De Toth

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, Joan Leslie, alexander knox, Ellen Drew, Guinn big boy Williams, Alfonso Bedoya, camron mitchell, André De Toth

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, Joan Leslie, alexander knox, Ellen Drew, Guinn big boy Williams, Alfonso Bedoya, camron mitchell, André De Toth

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, Joan Leslie, alexander knox, Ellen Drew, Guinn big boy Williams, Alfonso Bedoya, camron mitchell, André De Toth

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, Joan Leslie, alexander knox, Ellen Drew, Guinn big boy Williams, Alfonso Bedoya, camron mitchell, André De Toth

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,joan leslie,alexander knox,ellen drew,guinn big boy williams,alfonso bedoya,camron mitchell,andré de toth

 

La bande-annonce :

Disponible en DVD zone 2

Note : 6,5 / 10