Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/08/2015

Même les assassins tremblent / Split Second - 1953

"Même les assassins tremblent" est un film intéressant, car tout d'abord il nous permet de retrouver Dick Powell derrière la caméra en tant que réalisateur. Et c'est bien là toute l'originalité du film. En effet, Dick Powell était un chanteur de charme dans les années 20 et 30. On le retrouve ainsi dans plusieurs des plus belles comédies de cette période sous la chorégraphie de Busby Berkeley, et avec souvent sa future seconde femme pour compagne : Joan Blondell. Après Joan Blondell, il devait rester marier avec June Allyson jusqu'à sa mort. Et si le style du réalisateur Dick Powell n'est pas très affirmé, il reste néanmoins sérieux. Et "dans même les assassins tremblent", c'est le scénario qui attire. En effet, derrière ce modeste film noir de la RKO, il y a une étrange synchronicité que je vais vous révéler. Le scénario du film nous raconte, l'histoire se passe dans les années 50 et nous raconte le périple de trois évadés de prison en cavale, qui vont se réfugier dans une ancienne ville de mineurs, au fin fond de l'Ouest. Car c'est juste là qu'est prévu un test de bombe nucléaire. Le lieu semble être un abri sûr, mais aussi précaire, et particulièrement non durable. Ces gangsters vont prendre des otages sur leur chemin et l'étrange menace ajoutée à l'éloignement de toute civilisation, va révéler les vrais caractères de chacun. Lorsqu'on sait que Dick Powell, devait tourner "le conquérant" (1956), sur un ancien site militaire en Utah, ayant servi à des essais nucléaires, on trouve donc à "même les assassins tremblent" une étrange synchronicité temporelle. Mais il n'y a pas que le scénario d'intéressant, il y a aussi un casting intéressant avec Stephen McNally, que l'on a vu dans de très nombreux westerns, mais aussi la belle Alexis Smith, partenaire d'Errol Flynn dans "Dive Bomber" (1941), "Gentleman Jim" (1942), "San Antonio" (1945), "Montana" (1950)  ou de Bogart dans "la seconde Madame Caroll" (1947). On note aussi la présence de fabuleux seconds rôles, comme Jan Sterling, Arthur Hunnicutt (éternel vieux routier des westerns), ou du formidable Paul Kelly dans un petit rôle de truand, dont la carrière mériterait sans aucun doute d'être redécouverte. Ainsi, je me souviens de sa présence dans "les formidables années 20" (1939) de Raoul Walsh ou de son rôle de méchant dans "San Antonio" (1945). "Même les assassins tremblent" est donc clairement une petite production RKO, qui a du mal à sortir du lot de très grands films de l'année 1953. Mais, il n'en reste pas moins une production sérieuse, avec un bon casting, et des scènes finales très spectaculaires pour l'époque.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,filmNs,stephen mcnally,alexis smith,jan sterling,keith andes,arthur hunnicutt,paul kelly,robert paige,richard egan,frank dekova,roy webb,dick powell

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,filmNs,stephen mcnally,alexis smith,jan sterling,keith andes,arthur hunnicutt,paul kelly,robert paige,richard egan,frank dekova,roy webb,dick powell

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,filmNs,stephen mcnally,alexis smith,jan sterling,keith andes,arthur hunnicutt,paul kelly,robert paige,richard egan,frank dekova,roy webb,dick powell

Ci-dessus : Stephen McNally

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,filmNs,stephen mcnally,alexis smith,jan sterling,keith andes,arthur hunnicutt,paul kelly,robert paige,richard egan,frank dekova,roy webb,dick powell

Ci-dessus : Keith Andes & Jan Sterling

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,filmNs,stephen mcnally,alexis smith,jan sterling,keith andes,arthur hunnicutt,paul kelly,robert paige,richard egan,frank dekova,roy webb,dick powell

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,filmNs,stephen mcnally,alexis smith,jan sterling,keith andes,arthur hunnicutt,paul kelly,robert paige,richard egan,frank dekova,roy webb,dick powell

Film disponible aux éditions Montparnasse dans un master à la définition un peu molle (VO sous-titrée français uniquement).

Note : 6,5 / 10

20/05/2013

Souvenez vous de .... Alexis Smith !

Alexis Smith a joué avec les plus grands, que ce soit avec Errol Flynn dans "Dive Bomber" (1941), "Gentleman Jim (1942), "remerciez votre bonne étoile" (1943), "San-Antonio" (1945), ou encore "Montana" (1950), mais aussi avec Humphrey Bogart dans "la seconde Madame Caroll" (1947), ou "dans la mort n'était pas au rendez-vous", ou encore avec Paul Henreid, Dirk Bogarde, Fredric March, et même Charles Boyer. Elle était souvent la femme fatale, noeud de toutes les frustrations masculines et de toutes les tensions scénaristiques, mais aussi l'objet de toutes les tentatives de conquête. Ainsi, pour moi elle reste irrémédiablement attachée au personnage de Flynn et plus particulièrement à cette chanteuse de Saloon présente dans "San-Antonio" qui interprète "Some Sunday Morning", qui fait de ce simple western un pur moment de grâce et de beauté absolu. Inoubliable actrice de la Warner de la grand époque, Souvenez vous de .... Alexis Smith !

bfy3jb5jmxsej35b.jpg

alexissmith1942.jpg

01.jpg

Alexis-Smith-Feet-690822.jpg

alexis-smith-44.jpg

1lihh2qd30lvilhl.jpg

3091671785_2_3_zDzc2Svy.jpg

4a02a4lcsdpja2l4.jpg

4niors3wluijn4ou.jpg

51z2gc2a95ojz1go.jpg

Alexis-Smith-Feet-772344.jpg

936full-alexis-smith.jpg

Alexis-Smith-Feet-772993.jpg

3038908891_2_11_0maV9sW8.jpg

3135013002_1_16_WQA0QtOf.jpg

Alexis-Smith-Feet-797251.jpg

g00hju63g0jlgl0g.jpg

gdf3b9tx62lr9bxd.jpg

alexis-smith-swimsuit_opt.jpg

h7jw1bh5oedze15b.jpg

Annex - Smith, Alexis_01.jpg

lr8ufnq2gg5kkqg2.jpg

g00fjn3yj4hr4jrn.jpg

oaf3xf803it78f3f.jpg

ohariixd100wirxo.jpg

py89hpoz08ol8yho.jpg

xgn6zzoo27ym6ygm.jpg

pyts3dahg1pegsa3.jpg

q6irvq8srf0qvqiq.jpg

w7xufimb20bfbm0u.jpg

 

Hommage video :

 

Alexis Smith dans Montana (1950) avec Errol Flynn :

 

11/11/2012

Montana - 1950

Montana est le dernier film tourné par le couple Errol Flynn, Alexis Smith. Il est le pendant de San Antonio, même si il n'y a pas de rapport scénaristique entre les 2 films. Le film a été réalisé par Ray Enright dont nous avons déjà commenté un de ces films : "l'amour et la bête". Il dirigea tout de même, plus de 70 films pour la Warner, sans que sa patte de metteur en scène laisse une trace indélébile dans l'histoire du cinéma américain. L'histoire de Montana est assez simple. Un éleveur de moutons (Flynn) veut s'installer dans le Montana. Mais la population locale s'y refuse. Il va trouver une rivale en la personne de Maria Singleton (Alexis Smith). Mais sera t'elle seulement une rivale ? Et sait elle qui est réellement Flynn ? Dans ce scénario assez basique, Flynn et Alexis Smith tiennent à eux seuls tout le film. En effet, Flynn se retrouve avec une ville presque entièrement contre lui. Et à part se faire pourchasser, on lui donne finalement assez peu de chances au début. L'opposition entre les 2 vedettes atteindra son paroxysme à la fin.

3087251020a1.jpg

On a donc là un western en technicolor, honnête, sans beaucoup de prétentions et d'une durée assez courte (76 minutes) mais qui fait malgré tout passer un très bon moment au spectateur. Néanmoins "San Antonio" ou bien évidemment des films comme "les conquérants" ou "la charge fantastique" lui sont très supérieurs sur bien des points. Quoiqu'il en soit, comme pour "San Antonio" on ne boudera pas non plus, ici son plaisir. En effet, le film vaut la peine d'être vue rien que pour le couple Flynn/Smith et la beauté de l'ensemble. Et puis Flynn tout seul contre toute une ville, c'est plutôt intéressant à voir.  A noter enfin une belle musique originale de David Buttolph.

montanaerrolflynn.jpg

 

montanaPDVD_013 .jpg

 

La bande annonce :

 

NOTE : 7,5 / 10

10/11/2012

San Antonio - 1945

San Antonio est un film avec Errol Flynn tourné en 1945, par David Butler. Mais Raoul Walsh et Robert Florey (bien que l'un et l'autre non crédités) ont aussi collaboré à la réalisation. David Butler est déjà en 1945 un vétéran d'Hollywood. En effet, il était déjà acteur en 1927. Et il a tourné en tant que réalisateur entre 1949 et 1953, 6 films avec Doris Day. Avant San Antonio, il avait déjà tourné 4 films avec Shirley Temple et il tournera en 1949 encore avec Shirley Temple, "The Story of Seabiscuits". Alors la vedette est bien entendu, Errol Flynn qui lui avait déjà tourné avec David Butler dans "Remerciez votre bonne étoile", en 1943. Mais là avec San Antonio, on est pas dans la comédie musicale ou la comédie légère, mais bien dans un Western. San Antonio fait donc parti des 8 westerns tournés par Flynn qui comprend, "les conquérants" en 1939, "la caravane héroïque/Virginia City", "la piste de Santa-Fe" en 1940, "la charge fantastique" en 1941, "la Rivière d'argent" en 1948, "Montana" et "la révolte des Dieux rouges" tous les deux, en 1950,

san-antonio.jpg

L'avantage de San Antonio est de présenter un beau casting avec donc Errol Flynn mais aussi la belle Alexis Smith qui sera la partenaire de Flynn également dans "Montana" et qui l'avait déjà été dans "Gentleman Jim" en 1942. San Antonio présente également de belles couleurs Technicolor et une belle réalisation. Mais ce n'est pas tout, le film a l'avantage de présenter 2 méchants plus détestables l'un que l'autre joués par Victor Francen et Paul Kelly. Or ce n'est pas la moindre des qualités de ce métrage, car nous avons tous le souvenir de films ou le méchant n'est pas crédible ou faiblement intéressant. Flynn retrouve enfin un acteur "des conquérants" : John Litel. Mais ce n'est pas le seul point commun avec "les conquérants". En effet Max Steiner y reprend une partie de la musique et intégralement celle du titre.

san antonio 1.jpg

Ci-dessus Errol Flynn dans San Antonio :

Le scénario assez simple voir simpliste est la partie un peu faible du film. Mais on y trouve plusieurs morceaux de bravoure : assassinats, duels, scènes de bals, etc etc. Le casting faisant le reste, l'ensemble tient finalement parfaitement la route et le spectateur prend un plaisir certain à suivre les différentes péripéties se dérouler. On regrettera néanmoins que la Warner n'ait pas décidé de travailler un peu plus cette partie, qui nous reprend quelques poncifs du western, sans jamais élever l'oeuvre au delà du spectacle de qualité. Mais il serait stupide de bouder son plaisir, surtout qu'aujourd'hui le genre western est quasiment disparu. Dans "San Antonio", Errol Flynn est là pour sauver la veuve et l'orphelin et donner du fil à retorde aux infames bandits, voleurs de bétails et assassins. Que peut on demander de plus ? Pour conclure, et résumer mon propos, je dirais que "San Antonio" est la paraphrase de la célèbre réplique de Bette Davis dans son plus beau film, "une femme à la recherche de son destin" : "Jerry pourquoi demander la lune alors que nous avons les étoiles ?"

1222981336_1.jpg

Ci-dessus Errol Flynn dans San Antonio :

00191903_medium.png


Ci-dessus Errol Flynn dans San Antonio :

cssanantonio6.jpg

Ci-dessus Flynn et John Litel :

 

Chanson présente ans le film, mais dans une autre version, chantée dans le film par Alexis Smith mais ici par Helen Forrest and Dick Haymes :

 

 

 

NOTE : 8 / 10

26/10/2012

La seconde Madame Carroll / The Two Mrs Carrolls - 1947

La seconde Madame Carrolls est un film de Peter Godfrey de 1947. Il montre la folie d'un artiste peintre qui ne peut peindre que quand il empoisonne sa femme à petits feux (au verre de lait empoisonné). Sa première femme décède alors ainsi. On a du mal à le croire d'ailleurs. Finalement, il se remarie, car à chaque fois il a une nouvelle femme en vue, qui lui fait abandonner la précédente. Le film peut être vu comme un peu lent à certains endroits. Mais, il fait penser à certains films d'Hitchcock. La réception par la critique ne fut pas très bonne. Pourtant il a plusieurs qualités. Déjà, il a un très bon casting. En effet, on retrouve Humphrey Bogart, Barbara stanwyck et Alexis Smith. Barbara stanwyck c'est bien entendu la star des années 30 et 40 dont l'étoile ne palit pas. Alexis Smith est connue de son côté, pour avoir été la partenaire d'Errol Flynn dans de nombreux films comme "Gentleman Jim", "San Antonio" ou encore "Montana". De plus, la musique de Franz Waxman est une pure merveille symphonique qui fait monter la tension du spectateur à son paroxysme. Ainsi la scène de la découverte de son tableau par la seconde madame Carrolls est terriffiante presque uniquement par la musique.

 

12170.jpg

cinéma,cinema,dvd,bluray,films,film,humphrey bogart,alexis smith,barbara stanwyck,franz waxman,acteur,actrice,hollywood

A noter les 2 affiches avec un titre français différent et avec un "s" ou non sur Carrolls.

La scène où Bogart veut forcer la porte de la chambre de sa femme, est accompagnée d'une musique qui augmente la terreur et l'angoisse du spectateur à son paroxysme. La musique composée par Waxman arrive à porter les thèmes de l'angoisse, de la peur, mais aussi du désespoir d'une femme blessée physiquement mais aussi au coeur, et qui voit son mari tel qu'il est, c'est à dire fou. Le film finira d'ailleurs par une blague de Bogart. On peut se demander si ce n'était pas une initiative des scénaristes pour détendre le spectateur avant sa sortie du cinéma ? Pour ma part, je pense donc que ce film a été très sous-estimé au moment de sa sortie et mérite bien mieux que les critiques fades dont il a été l'objet. Film disponible dans la collection "Trésor Warner".

seconde-madame-carroll-1947-09-g.jpg

seconde-madame-carroll-1947-06-g.jpg

Ci-dessus Bogart et Barbara Stanwyck :

68918694.jpg

Ci-dessus : Alexis Smith

WAETD00Z.jpg

Ci-dessus : Alexis Smith  (Photo glamour mais non tirée du film)

 

 Extrait de la somptueuse musique de Franz Waxman :

 

Note : 7 / 10