Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2013

Avant Naomi Watts, avant Jessica Lange ...

Avant Naomi Watts, avant Jessica Lange, il y a eu Fay Wray dans le rôle de l'héroïne de la première version de King-Kong de 1933. On a peine à imaginer ce que c'était que la création d'un tel film en 1933. A l'époque il n'y avait aucune image de synthèse. Ce qui était à l'écran était l'oeuvre de costumiers, décorateurs, peintres, photographes, et réalisateur. Fay eut la chance de participer à cette grande production, mais au delà de "King-Kong", Fay devait être présente sur les écrans pendant plus d'un demi-siècle, réussissant autant dans le cinéma muet, que dans le cinéma parlant. Aujourd'hui le monde l'a un peu oubliée, mais pas Hollywood Classic qui se souvient et qui reprend le flambeau pour garder constamment allumée la flamme de la mémoire de la plus belle époque d'Hollywood.

fay-wray-jewels.jpg

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,actrices,film,films,hollywood,hommage

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,actrices,film,films,hollywood,hommage

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,actrices,film,films,hollywood,hommage,fay wray

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,actrices,film,films,hollywood,hommage

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,actrices,film,films,hollywood,hommage

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,actrices,film,films,hollywood,hommage

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,actrices,film,films,hollywood,hommage

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,actrices,film,films,hollywood,hommage

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,actrices,film,films,hollywood,hommage

 

Hommage vidéo :

 

 

 

23/08/2013

Augmentation des ventes de Bluray de 41% en Allemagne ! Et en France ... ?

Je viens de lire une information pas comme les autres. En effet, les ventes de disques Bluray ont augmenté de 41% en Allemagne au premier semestre 2013. C'est là bas le deuxième pays d'Europe où on vend le plus de Bluray. Et comme en Grande-Bretagne les prix sont bas voir très bas. Pendant ce temps là en France, les nouveautés se vendent toujours autour de 29,9 € ou 24,9 € ! En France, trouver des Bluray entre 10 et 15 € est souvent difficile. Et c'est pareil pour le marché du DVD. Ainsi, "Samson et Dalilah" sort en Allemagne en  DVD au prix de 9,99 Euros et il est bien ZONE 2,  le BLU RAY sort aussi le même jour en Allemagne à 14,99 Euros. Pour finir HATARI est proposé sur AMAZON.DE à 13,99 Euros, et chez nous c'est 19,99 Euros. Qu'on ne se plaigne pas alors des faibles ventes en France. On a des paquets de films admirables dans les catalogues et en France on est généralement puni, avec les pires "direct to DVD", les pires films d'horreur, les pires du pire dans tous les genres. On en est arrivé à un tel point, qu'aucun éditeur ne veut distribuer en France, le catalogue Olive Films, Criterion etc. Pourtant la population de cinéphiles en France est une des plus importantes au monde. On a malheureusement décidé d'abandonner toute politique commerciale en matière de DVD et bluray du patrimoine, en dehors de quelques exceptions, comme par exemple Gaumont, Wild Side, Sydonis ou Carlotta. Les USA et l'Allemagne continueront donc de bénéficier des meilleurs éditions restaurées en Bluray, comme par exemple pour "le train sifflera trois fois" et nous on aura droit à l'irregardable version DVD des Editions Montparnasse qui doit bien avoir 10 ans ....

blu_ray_logo.jpg

15/11/2012

Un hommage aux grands classiques hollywoodiens - Episode IV

Comme tous les jeudis, un hommage aux grands classiques hollywoodiens !!

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,hommage,acteurs,actrices,films,film,hollywood

 

 

 

04/11/2012

Two O'Clock Courage - 1945

J'ai vu hier soir "Two O'Clock Courage". C'est petit film noir d'Anthony Mann de 66 minutes réalisé pour la RKO. Malgré sa durée assez courte, le film est très intéressant. Et on peut se demander si Anthony Mann a fait des petits films vu la qualité brute de celui-ci. La durée assez courte du métrage fait que l'on s'ennuie pas une seconde. La première scène plante tout de suite le décor, un homme blessé, est presque renversé par un taxi. Qui est cet homme ? Qu'a t'il fait pour être blessé ? Quel est son histoire ? Bien entendu, le film ne répond à aucune de ces questions au début, car l'homme est devenu totalement amnésique suite à son choc à la tête. Le film noir a donc son sujet initié en quelques minutes. Tout l'intérêt pour le spectateur est que celui ne sait rien et ne sait pas ce qui l'attend la scène suivante. Tout le film va donc tourner autour de la résolution de l'énigme initiale. Bon alors, il est vrai que le film date de 1945, donc il ne faut pas s'attendre à voir du "Jason Bourne like". Néanmoins ce métrage possède des qualités cinématographiques qui retiennent l'attention comme évidemment une mise en scène sérieuse et des acteurs de premiers plans comme Anne Rutherford (restée célèbre pour avoir été la soeur de Scarlett O'Hara dans "Autant en emporte le vent") ou encore Jane Greer que l'on a pu voir dans "le prisonnier de Zenda" ou dans "la griffe du passé" avec Mitchum. J'aime beaucoup également la performance de Tom Conway qui a un accent très "upper class" à la George Sanders (les connaisseurs comprendront).

Anthony Mann, hollywood, cinéma, cinema, acteur, actrices, dvd, bluray, Tom Conway,

On a donc là un film assez sympathique marqué par des jeux de mots et de l'humour, par exemple autour du mot anglais "steps". C'est assez rare de voir cet aspect comédie dans un film noir pour le signaler. "Two O'Clock Courage" préfigure ce qu'Anthony Mann fera plus tard en terme de films noirs plus sérieux comme par exemple "Desperate" en 1947. "Two O'Clock Courage" est parfois presque trop bavard, mais on ne peut réellement lui reprocher, le divertissement, l'intrigue, les acteurs, et la réalisation étant au rendez-vous. Très recommandable.

Anthony Mann, hollywood, cinéma, cinema, acteur, actrices, dvd, bluray, Tom Conway,

Ci-dessus Tom Conway

Anthony Mann, hollywood, cinéma, cinema, acteur, actrices, dvd, bluray, Tom Conway,

Ci-dessus Ann Rutherford et Jane Greer

 

Anthony Mann, hollywood, cinéma, cinema, acteur, actrices, dvd, bluray, Tom Conway,

Ci-dessus Ann Rutherford et Tom Conway

Anthony Mann, hollywood, cinéma, cinema, acteur, actrices, dvd, bluray, Tom Conway,

Film disponible en DVD Zone 2. Qualité d'image assez bonne même en videoprojection.


NOTE : 7 / 10

31/10/2012

Un hommage aux grands classiques hollywoodiens - Episode II

On continue pour cette semaine notre hommage au grand cinéma d'Hollywood et aux studios qui nous ont fait tant rêver. Qu'Hollywood reste pour toujours la plus grande usine à rêves au monde !

 

cinéma,cinema,hollywood,acteur,actrices,film,films,dvd,bluray

 

 

 

 

13/10/2012

Le retour / Homecoming - 1948

"Le Retour" est un film de 1948 qui évoque le départ et le retour d'un officier chirurgien de l'armée américaine, lors de la seconde guerre mondiale. Le chirurgien rencontrera sur le théâtre d'opération et autour de la table d'opération, une assistante qui deviendra pour lui une amie proche et enfin un amour impossible. Le film a été réalisé par Mervyn LeRoy à qui on doit par exemple, "la valse dans l'ombre". Le film permet également le retour à l'écran de Clark Gable avec Lana Turner en co-vedette. Anne Baxter joue le rôle de la femme du chirurgien qui coincée au pays et qui sent bien que peu à peu son mari lui échappe et s'éloigne d'elle. Alors c'est vrai que le sujet est assez classique. De plus, l'habit militaire ne permet pas de mettre beaucoup en avant l'extraordinaire sex appeal de Lana Turner.

435466.1020.A.jpg

Néanmoins, la naissance d'une amitié, puis d'une complicité, et enfin d'un véritable amour entre Gable et Turner est assez intéressant à voir à l'écran. Mais le film semble à chaque fois ne vouloir qu'à peine éffleurer les sujets qu'il aborde. La misère sociale est évoquée, on dit bien que l'on ne fait pas assez, mais que fait on pour y remédier ? Le film ne propose rien. La guerre est son cortège de blessés sont évoqués, mais aucune critique de l'armée ou de l'horreur de la guerre n'est faite. Enfin l'amour impossible entre les 2 protagonistes n'a aucune incidence sur le mariage du chirurgien et finalement cela ne déclenche qu'une simple explication entre lui et sa femme. Tout ça semble trop linéaire et ne ménage pas assez de rebondissements. Donc à mon sens, le film est peut être un peu trop convenu et semble être le reflet d'un fait de société en 1948 : le retour au pays des soldats désocialisés par de longues années de conflits loin de leurs proches.

turner-and-gable.jpg

Ci-dessus Gable et Lana Turner :

Néanmoins globalement on ne s'ennuie et les scènes finales sont assez intéressantes. Même si pour ma part je pense qu'on aurait pu filmer un peu différement la scène de l'hopital à la toute fin du film. Je finirais sur la musique de Bronislau Kaper qui très loin d'être exceptionnelle fournie quelques jolis thèmes.

 

Annex - Gable, Clark (Homecoming)_01.jpg

cg.jpg

homecoming1f.jpg

Ci-dessus : Gable et Anne Baxter.

 

A noter une qualité assez médiocre de l'image dans l'unique édition DVD actuellement existante dans la collection Trésor Warner de la Fnac.


Note : 7,5 / 10