Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2016

L'encyclopédie du western par Patrick Brion

Cette période de fêtes de fin d'année, est souvent le moment le plus propice pour les beaux cadeaux pour soi ou pour ceux qu'on aime. Ainsi, amis cinéphiles, je ne saurai trop vous conseiller, le superbe ouvrage de Mr Brion, "l'encyclopédie du western" qui fera date dans cette sorte d'ouvrages encore trop rares en France. Le livre reprend tous les grands classiques du genre mais aussi beaucoup d'autres films moins connus, pour donner un sentiment d'exhaustivité à l'ensemble, même si en réalité  ce n'est pas le cas, car il a été produit des milliers de westerns. Le livre a été édité aux éditions Télémaque, en deux volumes à la couverture ferme ou en un seul volume à la couverture souple. L'auteur nous renvoie à l'origine du western et parcourt le genre jusqu'à 2014. Le travail effectué est réellement impressionnant, car il n'y a pas seulement la fiche technique de tous les films, une critique, mais également et surtout une formidable iconographie de chaque film, qui nous permet de nous laisser porter par l'ouvrage, au delà de nos plus folles espérances. Car on peut faire des reproches à cet ouvrage, ce ne peut pas être une aridité. Le livre se lit bien, et comme je viens de l'écrire, l'iconographie attire l'oeil du lecteur. Côté vrai reproche, on peut déplorer quand même, l'absence de quelques pages de textes avant chaque grande décennie. Vu la stratosphérique expertise de l'auteur en matière de cinéma et de western en particulier, il n'aurait pas été de trop de nous présenter en quelques pages, le western à la période du cinéma muet, puis le western des années 30, puis le renouveau du genre par décennie et sa place dans le cinéma de ces années. On peut reprocher également une absence de notation, qui si elle aurait été sans aucun doute affaire de point de vue, elle aurait été un guide important pour le lecteur, lui permettant d'un coup d'oeil de dénicher les perles. Ces deux reproches considérés, on ne peut que féliciter Patrick Brion pour son travail et lui souhaiter qu'il nous fasse maintenant une encyclopédie du film de gangsters. Il y aurait sans doute là un genre à explorer avec bonheur, par cet auteur prolifique qui aura tant fait pour nous faire aimer le grand cinéma.

14693229.jpg

Note : 9 / 10

25/11/2014

Hollywood en Kodachrome

Pour vos cadeaux de fin d'année, je souhaite vous présenter, l'édition française, d'un très beau livre, qui comprend une longue présentation, de son auteur, David Wills, et quelques 250 photos en couleur, photographiées en Kodachrome. Le Kodachrome était la technique de photographie couleur utilisée par Hollywood dans les années 40 et 50. Progressivement, cette technique devait supplanter le noir & blanc. Ce livre est magnifique et nous montre les stars d'hier sous un format assez méconnu. Pourtant on apprend sur ce livre que par exemple la Twentieth Century Fox, distribua 1500 photos de Gene Tierney aux magazines spécialisés. L'industrie cinématographique contrôlait à l'époque, non seulement les salles de cinéma, mais aussi la publicité, avec ses propres photographes. Les studios vivaient grâce à la publicité des magazines, pour les nouveaux films et leurs stars. Les magazines vivaient grâce aux studios, qui envoyaient des photos en masse. Finalement, chacun avait sa place, dans ce petit monde, bien réglé de l'âge d'or hollywoodien. Mais au delà, d'un concept économique viable, ce livre nous donne à redécouvrir 250 photos magnifiques, de nos actrices et acteurs préférés qui restent sur chacune d'elle, éternellement jeunes et beaux. Le livre nous laisse aussi à redécouvrir quelques grands noms de la photographie de cette période. Je ne saurai donc que trop vous conseiller son achat. Pour finir, je laisserai la parole à Arthur Miller : "Etre glamour, c'est avoir le pouvoir d'agir sur les émotions des autres, c'est à dire, le pouvoir de fait, de contrôler son entourage." A parcourir ce livre, on ne saurait mieux dire.

118107_couverture_Hres_0.jpg

bk_Kodachrome_06.jpg

hollywood3.jpg

hollywood6.jpg

David Wills, Hollywood en Kodachrome, Editions de la Martinière

05/12/2013

Errol Flynn à l'honneur en librairie !

Errol Flynn est à l'honneur pour les fêtes. En effet, si le public français a pu bénéficier de la sortie coup sur coup des "racines du ciel" (1958) et de "A l'abordage !" (1952), il peut aussi compléter sa connaissance du grand acteur avec deux beaux livres, tous les deux présents dans les meilleurs librairies. Ainsi, le premier est de Georges Di Lallo. Il a été édité en novembre 2013. Le deuxième est de Christian Dureau et est paru en mai 2013. Deux livres sur le beau Errol en 2013, c'est du jamais vu en France depuis très longtemps. Ce sont donc deux beaux cadeaux de Noël à la magnifique iconographie. Je reviendrai plus en détail sur le contenu. Il faut que je les lise ! Quoiqu'il en soit,  Errol Flynn, est un Dieu du cinéma, originaire d'Australie, et Américain d'adoption. Mais il n'en reste pas moins très français dans son style de vie. Et c'est avec panache comme, Cyrano de Bergerac qu'il devait nous quitter. Je luis dédie donc ces quelques vers d'Edmond Rostand :

Oui, vous m'arrachez tout, le laurier et la rose !
Arrachez ! Il y a malgré vous quelque chose
Que j'emporte, et ce soir, quand j'entrerai chez Dieu,
Mon salut balaiera largement le seuil bleu,
Quelque chose que sans un pli, sans une tache,
J'emporte malgré vous,
et c'est... Mon Panache !

 

1507-1.jpg

 

9782841678303.jpg

16/05/2013

Les bibles du cinéma américain

Je vous présente aujourd'hui des livres parus dans les années 80, et que l'on trouve uniquement d'occasion dans les librairies spécialisées ou sur les sites de vente en ligne. Ces livres comprennent tous les films de la Warner, d'Universal, de la MGM, et de la Paramount. Ils sont tous en français. Mais d'autres éditions existent aux USA avec par exemple un livre sur la Columbia, dont l'édition n'a jamais été traduite en français et qui est vendue à prix d'or outre-atlantique. Quel éditeur français pourrait bien le sortir ? J'avoue que ces livres m'ont fait aimer le cinéma quand j'avais entre 10 et 15 ans. Je parcourais les pages et je voyais un monde s'ouvrir devant moi, des premiers films muets au Superman de 1974 pour la Warner. Je compris également que le cinéma américain avait subi de profondes mutations à travers le temps, même si à l'époque,  je ne comprenais pas bien pourquoi.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, livres, livre, hollywood,

Bref, ces livres m'ont toujours accompagné, ils replacent chaque oeuvre dans la vie du studio. Le classement est fait par année, chaque année étant un chapitre, et une courte introduction est écrite en dessous de chaque année, enfin les films apparaissent avec une petite photo, et l'auteur donne parfois quelques indications, critiques, ou quelques anecdotes. J'avoue que ces livres m'ont inspiré pour construire ce blog et j'ai essayé de prolonger cette expérience tout en développant au maximum chaque article. Aujourd'hui encore, lorsque je me replonge dans la lecture de ces ouvrages, je me rends compte que je n'ai presque rien vu, et que je ne sais presque rien sur le cinéma américain et qu'un monde merveilleux de divertissements attend qu'on le redécouvre ! Car si en moyenne 2500 films sont commentés pour chaque studio. Cela fait 10 000 films pour les quatre studios, sans compter la RKO ! Que savons nous du cinéma américain ? Que savons nous des films muets d'avant 1927 ? Rien ou presque. Et pour les films d'avant 1927, ce sera très difficile de les voir car 80% ont disparu définitivement. Pour connaître, le cinéma américain classique, il nous reste ces ouvrages, véritables bibles du cinéma américain d'avant 1975 et ce que le marché du DVD français veut bien nous vendre pour la période post 1927.

9812730.jpg

 

74e3d342-58fe-48d2-9caf-67d0b0137118-pic_2-622-480.jpg

24/04/2013

Les Secrets d'Hollywood - Le nouveau livre de Patrick Brion !

Pour tous les cinéphiles de ma génération, le nom de Patrick Brion a une signification toute particulière. En effet, souvent nos parents ou grands-parents nous ont fait découvrir le cinéma classique français et hollywoodien. Mais il y avait aussi Patrick Brion. Ainsi, lorsque j'avais 12 ans, je regardais "la dernière séance" présentée par Eddy Mitchell et je n'ai su que bien plus tard que Patrick Brion était à l'origine du choix des films de cette émission. Le second film en deuxième partie de soirée, était trop tardif pour l'enfant que j'étais. Et c'était le matin que je découvrais le film que mon père avait enregistré la veille, sur le magnétoscope familial. Je me rappelle encore de ma découverte de "la charge de la brigade légère" le 21 décembre 1983. J'avais 10 ans. Plus tard, je me souviens également du cinéma de minuit, et du Ciné-Club, encore plus tardif au niveau de l'horaire. Mais à cette époque là, la télévision restait le seul média accessible au plus grand nombre, permettant de voir des films qui ne passaient plus ailleurs. Il n'y avait ni Internet, ni 200 chaînes à la télévision, ni DVD ou Bluray. Patrick Brion reste donc pour moi le maître des clés d'un certain cinéma classique et le père spirituel de plusieurs générations de jeunes cinéphiles dont je fais parti. Je ne peux donc avoir pour lui qu'une éternelle reconnaissance, pour nous avoir montré la voie à travers "la dernière séance" et pour avoir porté pendant toutes ces années, jusqu'à aujourd'hui, le flambeau de ce cinéma classique. La sortie d'un livre de Patrick Brion est donc forcément pour moi un évènement à part entière. Et c'est avec le plus grand plaisir et l'aimable et très apprécié concours des éditions de "La librairie Vuibert", que je vous présente "les secrets d'Hollywood" dernier ouvrage en date de Patrick Brion qui est disponible depuis le 9 avril dernier.

9782311003017-g.jpg

Cet ouvrage nous fait donc revenir à l'âge d'or du cinéma Hollywoodien et explique comment tant de chef-d'oeuvres ont pu être créés à Hollywood comme nulle part ailleurs peut être dans l'histoire du cinéma. L'auteur construit son ouvrage avec comme parti pris, (après une courte introduction), de nous présenter les producteurs et leurs associés, le réalisateur Erich Von Stroheim à travers son plus grand film ("les rapaces"), le code Hays, puis une succession de grands films ("Freaks", "le magicien d'Oz", "Autant en emporte le vent", "Casablanca", "Chantons sous la pluie" etc), mais aussi la lutte entre Cecil B Demille, et Joseph Mankiewicz pendant la sombre période du Maccarthysme, le réalisateur Albert Lewin, Vincente Minnelli, ou encore Marlon Brando et enfin la lente agonie de la MGM en tant que studio et la transformation de cette dernière, en entreprise immobilière. L'ensemble de ces thèmes permettent ainsi de donner une vision certes incomplète de cet Hollywood disparu, mais malgré tout une vision réaliste de ce qu'a pu être ce cinéma hollywoodien. Le livre est construit de telle façon qu'il permet une lecture facile. Les universitaires regretteront l'absence d'Index ou de notes en bas de pages. Mais pour compenser cela, une courte bibliographie, clôture chaque chapitre. Si les scandales sont parfois présents, l'auteur ne s'y attarde pas et concentre son propos sur l'essence de ce cinéma, qui alliait la créativité, à l'intellectualité, et qui suggérait par son glamour plus qu'il ne montrait. Mais l'auteur torpille aussi les idées préconçues que l'on peut avoir sur cet Hollywood. Ainsi, il explique que les producteurs ne cherchaient pas à faire de l'argent à tout prix, contrairement à ce que l'on peut penser. Et, il rappelle que les réalisateurs ne cherchaient pas à faire des films obligatoirement commerciaux et défendaient leurs oeuvres souvent au mépris de leur propre carrière. Ainsi, dans ces réalisateurs maudits est évoqué, le parcours d'Erich Von Stronheim. On se rend compte aussi, que sur certains films (comme sur "le magicien d'Oz") passent parfois plus d'une dizaine de scénaristes, plusieurs réalisateurs, que parfois il y a des clashs, mais que le résultat reste à l'écran la plupart du temps magnifique, et pour certains films évoqués, mythiques. A chaque page transpire cet amour de l'auteur pour ce cinéma et on ne peut qu'être en accord total avec lui sur ce point. On apprend aussi, comment les scénaristes et Curtiz avaient pensé à une autre fin pour "Casablanca" ou comment Albert Lewin insérait des messages cachés dans "le portrait de Dorian Gray" (1945). Et finalement, les réalisateurs correspondaient à l'esprit du studio dans lequel ils travaillaient. Mine d'anecdotes autant que récit d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, "les secrets d'Hollywood" nous livre à travers une multitude de thèmes, la description d'une période où la création cinématographique a été incomparable comme rarement dans l'histoire de l'art.

Patrick-Brion1.jpeg

Patrick Brion nous parle donc dans ce livre autant, de notre rapport à l'image, que de nous-mêmes à travers ce cinéma. Mais l'auteur suggérant lui aussi, plus qu'il ne veut montrer, il est ainsi possible, au fil de la lecture, d'en tirer ses propres conclusions et raisonnablement de se demander où est passé le glamour, le rêve, l'intelligence, en un mot l'art dans le cinéma américain d'aujourd'hui, gorgé d'images de synthèse et aux mains des financiers ? Peut être tout cela est-il parti en fumée avec les décors de la MGM comme le suggère Patrick Brion ? Autant en emporte le vent en quelque sorte, belle épitaphe pour un cinéma qui reste aujourd'hui encore légendaire. Il n'en reste pas moins que ce livre, est pour nous spectateurs et critiques, une formidable invitation à redécouvrir l'héritage laissé dans ces milliers de films, époque bénie du cinéma américain où westerns, mélodrames, comédies musicales et péplums avaient leurs raison d'êtres. En ce sens, dans une époque comme la nôtre où l'image est omniprésente, mais où le sens et l'art font souvent défaut, l'ouvrage de Patrick Brion fait encore une fois, oeuvre utile, tout en étant une formidable déclaration d'amour à un certain cinéma.

01/02/2013

Patrick Brion a présenté son nouveau livre sur Billy Wilder !

Patrick Brion, historien du cinéma et voix du cinéma de minuit a présenté son nouveau livre sur Billy Wilder, à la matinale de France Musique le 28 décembre 2012.

Captureb.JPG

 

Merci M. Brion pour la leçon de cinéma. On espère vous voir plus souvent.