Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/12/2013

Insaisissables / Now You See Me - 2013

Et voilà, le drame, j'ai acheté bêtement "insaisissables" le dernier film de Louis Leterrier, dont on peut retenir de la filmographie "le transporteur 1 et 2", qui ne font déjà pas beaucoup dans la dentelle, "l'incroyable Hulk" (2008), mais surtout "le choc des Titans" qui revisitait pour une fois, intelligemment l'antiquité. Malheureusement, le réalisateur s'était déjà perdu, dans "la colère des Titans" qui n'avaient plus aucun rapport avec la mythologie. Ici dans "Insaisissables" on touche le fond de la création artistique. Dans un casting ramolo, surnage péniblement Morgan Freeman, et Michael Caine, toujours parfait. Pour le reste, le jeu d'acteur de Mélanie Laurent est à pleurer. L'agent du FBI, Mark Ruffalo, a l'air de sortir d'une dépression profonde, qui lui a ravagé le peu de neurones qu'il possédait. Des magiciens, Woody Harrelson est peut être le moins horripilant des quatre.

Affiche-Insaisissable.jpg

Pour le reste, à part l'acné il ne manque rien aux 3 autres pour plaire au public adulescent. Mais le pire, ce n'est pas le casting, le jeu nul de Mark Ruffalo ou de Mélanie Laurent, où la réalisation de Louis Leterrier, qui fait passer le réalisateur de "qui veut gagner des millions" pour Anthony Man. Non le pire, c'est le bien l'ineptie totale du scénario, qui n'a tout simplement ni queue ni tête. Ne cherchez pas un espoir quelconque du côté de la musique deBrian Tyler, qui ne contient aucun thème intéressant, et qui reprend les mêmes rythmes entendus et entendus encore et encore dans d'autres films.

les-quatre-magiciens-sont-recherches-par.jpg

Ci-dessus : Mark Ruffalo (son visgae, c'est un peu la tête que j'avais quand j'ai vu ce film) et Mélanie Laurent

Rarement j'ai eu l'impression d'avoir autant été pris pour un gogo qu'en regardant ce film. Le scénario est simplement digne d'un jeu de bonneteau, pour attardé mental. J'ai vraiment du lutter pour voir ce film jusqu'au bout. Jamais, je n'ai peut être eu autant l'impression de perdre mon temps qu'en regardant cette arnaque cinématographique intégrale. Non ce ne devrait pas être "insaisissables" le titre, mais "insupportable". Je ne peux m'empêcher de finir en citant une critique de TéléCinéObs : « À l’arrivée, une bouillie de film d’action hystérique, niaiseux et beaufisant, dans laquelle se dissolvent des personnages en carton et une espièglerie en mousse. ».

insaisissables-2013_51f25ddd4d5a4.jpg

Ci-dessus : Morgan Freeman

large_622226.jpg

Ci-dessus : Mark Ruffalo,  Mélanie Laurent et Jesse Eisenberg

Note : 4 / 10

08/08/2012

La caravane Héroïque / Virginia city - 1940

Aujourd'hui j'ai envie de vous parler de Virginia City ou en français "la caravane Héroïque". Superbe film de Michael Curtiz. Michael Curtiz c'est le réalisateur hollywoodien par excellence. Venu d'Europe parlant très mal anglais il réalisa malgré tout 67 films entre 1930 et 1950 et encore d'autres après 1950. Il est connu surtout pour Casablanca avec Humphrey Bogart ou pour son Robin des Bois avec Errol Flynn.

 

cinéma,film,films,acteurs,actrices,acteur,actrice,hollywood

 

Dans Virginia City il est donc aux manettes. On retrouve dans ce Western une distribution fabuleuse : Errol Flynn, Randolph Scott. On a donc déjà du très lourd dans les vedettes masculines et en vedette féminine Miriam Hopkins. Dans les seconds rôles, Humphrey Bogart est également présent avec une petite moustache qui le rend antipatique. Mais c'est le but car il fait un rôle de hors la loi cupide et sans coeur. Et puis il y a la bande d'Errol Flynn en la présence d'Alan Hale et Guinn 'Big Boy' Williams.

 

Ci-dessous Miriam Hopkins :

8xhb4rirq84firqh.jpg

Ce que j'aime dans ce film c'est que les personnages ne sont pas ce qu'ils sont supposés être et que finalement chacun joue un double voir un triple jeu et qu'au bout du film chacun aura évolué positivement au gré des circonstances. L'humanité dépassant dans ce film tout ce que la guerre, la politique et les intérêts peuvent produire pour opposer les hommes les uns contre les autres.

Un très grand film qui va bien au delà du simple divertissement qu'il est censé produire.

 

La bande annonce :

http://movies.nytimes.com/movie/52859/Virginia-City/trail...



NOTE : 7 / 10

07/08/2012

Les hommes préfèrent les blondes ?

Et oui c'est l'heure de parler de Marilyn Monroe. Inutile de présenter Marilyn Monroe, actrice connue pour sa beauté légendaire et au destin tragique. Mais je jetterais quelques mots sur mon clavier pour vous parler des "hommes préfèrent les blondes". Je l'ai revu dernièrement en Blu-Ray. L'image est parfaitement restaurée et on profite autant de Marilyn Monroe que de Jane Russell.

Le scénario est également particulièrement savoureux car il fait s'opposer des caractères totalement différents ou encore mieux la beauté et la jeunesse de Marilyn à un richissime vieux monsieur joué par Charles Coburn ou à un richissime enfant. Le fiancé particulièrement niais de Marilyn dans le film, devait avoir pour but d'agacer le public et de rendre tous les spectateurs amoureux de Marilyn. A noter que pour ce film c'est Jane Russell qui touchera le plus gros cachet.

 

Le film a été tourné en 1953, année très prodigue pour le cinéma hollywoodien. En effet,  il a été tourné tant et tant de films cette année là. En vrac quelques uns : Jules César avec Marlon Brando, la guerre des mondes, Titanic avec Barbara Stanwyck, Lili avec Leslie Caron, la Tunique, Mogambo, Tant qu'il y aura des hommes etc etc

 

 

 

A noter en toute fin du film, Marcel Dallio notre frenchie qui joue le rôle du magistrat. Marcel Dallio était un habitué des seconds rôles voir 3ème ou 4ème rôle à Hollywood. Il a ainsi un tout petit rôle de croupier dans Casablanca de Michael Curtiz et une ou 2 répliques avec Bogart. Il aura également une carrière française et jouera par exemple avec Belmondo dans Cartouche.

 

Pas de sang, de meutres, d'explosions ni d'effets spéciaux. Du Fun seulement du fun.

 

NOTE : 7,5 / 10

06/08/2012

La valse dans l'ombre

Aujourd'hui je souhaiterais vous parler de la valse dans l'ombre. Ce film est un de mes films préférés. Le titre original est "Waterloo Bridge". Car tout commence, continue et finit avec ce pont qui est en fait bien la passerelle entre les différents destins qui parcourent ce film. On peut comprendre que les Français n'aient pas retenu ce titre original, au vu de la conotation de Waterloo.

Ceci étant dit, le film est magnifique et dépasse largement le cadre du mélodrame habituel. Il a été tourné en 1940 alors que l'Europe sombrait dans la barbarie nazie pour la MGM par Mervyn LeRoy (grand réalisateur hollywoodien). C'est un remake et pour une fois le remake est bien meilleur que l'original de 1931 de James Whale avec Mae Clarke, et Douglas Montgomery. Cette précédente version n'ayant pas à subir la censure de la loi sur le cinéma du code Hays, les thèmes de la prostitution et la nudité étaient plus clairement affichés.

Mais ce n'est pas le cas dans cette version de 1940. Là tout est expliqué par des allusions intelligentes qui ne peuvent pas tromper le spectateur. Pour ma part, je trouve ce film révolutionnaire pour 1940 car il fait mélanger le bien, le mal, l'amour, la sincérité, et l'argent pour un cocktail incroyablement novateur. A cela il faut ajouter bien entendu une distribution réellement exceptionnelle avec Robert Taylor et Vivien Leigh, l'interprète éternelle de Scarlett O'hara. A ces 2 acteurs principaux il faut ajouter Virginia Field, admirable dans son rôle de Kitty.

 

Vivien Leigh et Robert Taylor :

cinéma,films,film,acteurs,actrices,acteur,hollywood

 

Alors courrez voir la valse dans l'ombre. Si vous voulez tester que votre coeur bat toujours, allez voir ce film !

 

cinéma, films, film, acteurs, actrices, acteur, films, Hollywood

 

Virginia Field en photo ci-dessus.

 

La bande annonce ci-dessous :

 


La Valse dans l'ombre ( bande annonce VOST ) par guiderapide



NOTE : 8,5 / 10