Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/06/2014

Souvenez vous de ... Julie Adams !

Aujourd'hui quelques photos pour se souvenir de la belle Julie Adams, toujours parmi nous. On se souvient d'elle pour ses très nombreux westerns au sein de l'Universal des années 50, mais aussi pour avoir été la malheureuse baigneuse de "L'Étrange Créature du lac noir" (1954).

Julie Adams sur Hollywood Classic : http://hollywoodclassic.hautetfort.com/tag/julie+adams

Julie-Adams-image-4.jpg

Filmographie :

1949 : L'Ange endiablé (Red, Hot and Blue) : Starlet
1949 : The Dalton Gang : Polly Medford
1950 : Hostile Country : Ann Green
1950 : Marshal of Heldorado : Ann
1950 : Crooked River : Ann Hayden
1950 : Colorado Ranger : Ann Green
1950 : West of the Brazos : Ann Greene
1950 : Fast on the Draw : Ann
1951 : Finders Keepers : Sue Kipps
1951 : Hollywood Story : Sally Rousseau / Amanda Rousseau
1951 : La Nouvelle Aurore (Bright Victory) : Chris Paterson
1952 : Les Affameurs (Bend of the River) : Laura Baile
1952 : The Treasure of Lost Canyon : Myra Wade
1952 : Le Traître du Texas (Horizons West), de Budd Boetticher : Lorna Hardin
1953 : The Lawless Breed : Rosie
1953 : The Mississippi Gambler : Ann Conant
1953 : Le Déserteur de Fort Alamo : Beth Anders
1953 : The Stand at Apache River : Valerie Kendrick
1953 : Révolte au Mexique (Wings of the Hawk) : Raquel Noriega
1954 : L'Étrange Créature du lac noir (Creature from the Black Lagoon), de Jack Arnold : Kay Lawrence
1954 : Francis Joins the WACS : Capt. Jane Parker
1955 : La police était au rendez-vous (Six Bridges to Cross), de Joseph Pevney : Ellen Gallagher
1955 : The Looters : Sheryl Gregory
1955 : The Private War of Major Benson : Dr. Kay Lambert
1955 : Son seul amour (One Desire) : Judith Watrous
1956 : Brisants humains (Away All Boats) : Nadine MacDougall
1957 : Four Girls in Town : Kathy Conway
1957 : Slaughter on Tenth Avenue : Dee Pauley
1957 : Slim Carter : Clover Doyle
1958 : Tawara, tête de pont (Tarawa Beachhead) : Ruth Nelson Campbell
1959 : Le Shérif aux mains rouges (The Gunfight at Dodge City) : Pauline Howard
1960 : Raymie : Helen
1962 : Le Massacre de la colline noire (Gold, Glory and Custer)
1962 : The Underwater City : Dr. Monica Powers
1965 : Chatouille-moi (Tickle Me) : Vera Radford
1967 : Valley of Mystery (TV) : Joan Simon
1968 : Hôpital central (General Hospital) (série TV) : Denise Wilton
1971 : The Last Movie : Mrs. Anderson
1971 : The Trackers (TV) : Dora Paxton
1973 : Go Ask Alice (TV) : Dorothy
1974 : Un silencieux au bout du canon (McQ) de John Sturges : Elaine Forrester
1975 : The Wild McCullochs : Hannah McCulloch
1975 : Le Tueur démoniaque (Psychic Killer) : Dr. Laura Scott
1976 : Six Characters in Search of an Author (TV) : la mère
1976 : Ordure de flic (The Killer Inside Me) : la mère
1978 : Goodbye, Franklin High
1978 : The Fifth Floor : Nurse Hannelord
1978 : Greatest Heroes of the Bible (feuilleton TV) : reine
1981 : Code Red (TV) : Ann Rorchek
1981 : Code Red (série TV) : Ann Rorchek
1983 : Capitol (série TV) : Paula Denning
1984 : Champions : Emma Hussey
1988 : Black Roses : Mrs. Miller
1990 : Une trop belle cible (Catchfire) : Martha
1993 : La Condamnation de Catherine Dodds (The Conviction of Kitty Dodds) (TV) : Margaret
2005 : Lost : femme plus âgée, Amelia (saison 3, épisode 1 : "De l'autre côté")
2006 : World Trade Center : grand-mère d'Allison

julielife1.jpg

file_63_41.jpg

Julie Adams              19.jpg

Julie Adams 1.jpg

julie00.jpg

tumblr_n0dqr6EtfJ1qiflw2o1_500.jpg

julieadams_1360181049.jpg

julieadamsbday0200.jpg

julieadams2.jpg

julielife2.jpg

19/05/2014

Souvenez vous de ... Joan Leslie !

Joan Leslie a été un peu oublié, pourtant elle apparaît dans de très nombreux films, très connus du public cinéphile. Pour ma part, je me souviens d'elle pas forcément pour son premier film, "le roman de Marguerite Gautier" (1936) car ses scènes ont été coupées au montage, mais pour "Corespondant 17" (1940), "la grande évasion" (1941) avec Humphrey Bogart, "The Wagons Roll at Night " (1941) également avec Humphrey Bogart, "Sergent York" (1941) avec Gary Cooper, mais surtout "la glorieuse parade" (1941) avec James Cagney. Je me rappelle aussi d'elle pour son rôle dans "la femme aux maléfices" (1950) avec Joan Fontaine ou dans un western avec Randolph Scott "le cavalier de la mort" (1951).

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,hollywood,film,films,hommage

 

On peut trouver sur Wikipédia un petit résumé de sa vie malheureusement en anglais que j"ai traduit ci-dessous :

Né Joan Agnès Thérèse Sadie Brodel le 26 Janvier 1925 à Highland Park , Michigan , Leslie était le plus jeune enfant de John et Agnes Brodel . John était un employé de banque et Agnès était un pianiste. Elle est d'ascendance irlandaise. Joan Leslie avait deux sœurs âgées de Leslie, Betty et Mary,  qui partageaient un intérêt musical de leur mère et ont commencé à jouer d'instruments à un âge précoce, comme le saxophone et le banjo en apprentissage. Elles ont commencé à se produire devant des publics dans des numéros qui comprenaient du chant et de la danse. Leslie rejoint le duo à l'âge de deux ans et demi. Elle a vite appris à jouer de l'accordéon.

La Grande Dépression a causé des difficultés financières de la famille dans le milieu des années 1930 , ains John allait perdre son emploi. En conséquence , les trois sœurs sont entrés dans le show-business que des artistes de vaudeville pour soutenir la famille. Elles ont commencé une tournée au Canada et aux États-Unis. Collectivement , elles étaient connus comme Les Trois Brodels. Dans le but, de contourner les lois du travail des enfants à l'époque, Marie et Joan prétendaient être plus âgées qu'elles ne l'étaient. Lorsque Joan Leslie avait neuf ans, elle avait dit aux enquêteurs du travail des enfants qu'elle avait 16 ans. Sur les trois soeurs , Leslie s'est avérée être une voleuse de scènes à cause de ses imitations de célèbres stars comme Katharine Hepburn, Greta Garbo , Luise Rainer , Maurice Chevalier , Jimmy Durante et Zasu Pitts. Joan a été élevée comme une catholique et est allée dans des écoles catholiques à Detroit , Toronto et Montréal.

En 1936 , Joan Leslie a attiré l'attention d'un découvreur de talents de la Metro-Goldwyn - Mayer ( MGM ) , lorsque les trois sœurs BRODEL se produisaient à New York. Elle a été placée sous un contrat de six mois avec le studio , gagnant 200 dollars par semaine. Elle a commencé à assister au cours de l'école de MGM avec d'autres acteurs de l'enfant comme Mickey Rooney et Freddie Bartholomew.  Son premier rôle au cinéma était dans "Camille" , un drame romantique avec Greta Garbo et Robert Taylor . Elle a joué plus jeune sœur Marie Jeanette Taylor, mais ses scènes ont été supprimés et elle était donc finalement non créditée. La MGM avait du mal à trouver des rôles appropriés pour elle et elle a été lâchée par le studio comme Deanna Durbin. Leslie est retournée à New York, et a participé à des émissions de  radio et a commencé une petite carrière de modèle. Pendant ce temps , sa sœur Marie a été signé à Universal Studios. Leslie revient à Hollywood avec le reste de sa famille , travaillant pour différents studios en tant que pigiste. Elle travailla ainsi principalement pour RKO Pictures.

En 1938 , Leslie a été choisi pour jouer un petit rôle dans "
Men with Wings". Alors que le tournage du film , le réalisateur William A Wellman a découvert que la mère de Joan Leslie avait menti au sujet de l'âge de sa fille et qu'elle était âgée de treize ans seulement. Pour le reste du tournage, Wellman l'a remplacée par sa sœur Marie.  Leslie a obtenu son premier crédité rôle dans le film "Winter Carnaval" (1939) où elle a joué Betsy Phillips. Elle a été choisie pour la partie parce que le directeur a été à la recherche d' une actrice qui avait un accent du sud. Elle a été présentée comme Joan Brodel .

Sa grande chance
est venue quand elle a signé un contrat avec Warner Bros en 1941. À l'époque, une autre actrice avait un nom similaire. Joan Blondell. Afin d'éviter une confusion entre eux , son nom a été changé en Joan Leslie. Après deux semaines, elle a alors 15 ans, on lui demande de faire un test de l'écran tout en ignorant de quel film il s'agit. Elle obtient le rôle en raison du fait qu'elle ne pouvait pleurer sur commande. Le film s'est avéré être High Sierra avec Humphrey Bogart et Ida Lupino. Leslie a joué la fille infirme Velma.

Plus tard cette année, elle joue dans "Sergent York" avec Gary Cooper et le film reçoit 11 nominations aux Oscars et Gary Cooper a remporté le prix du meilleur acteur.

Elle a auditionné pour le film "Holiday Inn" , mais Warner Bros a décidé de la faire jouer plutôt dans "Yankee Doodle Dandy" avec James Cagney. Le film était une comédie musicale qui dépeint la vie de la star de Broadway George M. Cohan. Joan Leslie dépeint sa petite amie et sa femme Mary Cohan , une chanteuse en herbe. Le film a reçu huit nominations aux Oscars , y compris une meilleure victoire acteur pour James Cagney.  A cette époque , Leslie est devenue une étoile dont la image à l'écran a été décrit comme " douce innocence sans avoir l'air trop sucré ".

Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle a été bénévole régulière à la Hollywood Canteen , où elle a dansé avec les militaires et a accordé des centaines d'autographes . En 1944 , elle a joué avec Robert Hutton dans le film de Warner Bros "Hollywood Canteen".

En 1946, le sondage de un exposants , menée par Motion Picture Herald , fait de Joan Leslie, l'étoile la plus prometteuse de demain.

En 1946 , Leslie étaient de plus en plus en plus insatisfaits avec les rôles qui lui sont attribués . Elle a demandé des rôles plus sérieux et matures et voulait sortir de l' image ingénue qu'elle avait en partie en raison de son jeune âge . Sa décision était également fondée sur des raisons morales et religieuses. Avec l'aide de son avocat Oscar Cummings , elle se décida à attaquer la Warner Brothers afin de se libéré de son contrat.  À la suite de cela, Jack Warner a utilisé son influence pour sa liste noire des autres grands studios d'Hollywood.

Au début des années 1950 , Joan Leslie choisissait de se concentrer sur l'éducation de ses filles ce qui donna pour résultat, une carrière cinématographique ralentie. En 1952, elle a signé un contrat à court terme avec Republic Pictures. Après 1956, elle continue à faire des apparitions sporadiques dans des émissions de télévision pendant que ses enfants étaient à l'école.

En 1991, elle abandonne définitivement le métier d'actrice.

En 1999, elle a été l'un des 500 candidats lorsque l' American Film Institute a décidé d'élire les 50 plus grandes légendes de l'écran pour avoir fait ses débuts avant 1950.

Le 12 Août 2006, elle a reçu un prix Golden Boot pour ses contributions au genre western.

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,hollywood,film,films,hommage

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,hollywood,film,films,hommage

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,hollywood,film,films,hommage

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,hollywood,film,films,hommage

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,hollywood,film,films,hommage

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,hollywood,film,films,hommage

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,hollywood,film,films,hommage

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,hollywood,film,films,hommage

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,hollywood,film,films,hommage

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,hollywood,film,films,hommage

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,hollywood,film,films,hommage

 

Hommmage vidéo :

 

Filmographie

1936 : Le Roman de Marguerite Gautier (Camille) : Marie Jeanette (scène coupée)

1938 : Men with Wings : Patricia Falconer at Age 11

1939 : Nancy Drew... Reporter : Mayme, Journalism Student

1939 : Elle et Lui (Love Affair) : Autograph Seeker

1939 : Winter Carnival : Betsy Phillips

1939 : Two Thoroughbreds : Wendy Conway

1940 : Laddie : Shelley Stanton

1940 : High School, de George Nichols Jr. : Patsy

1940 : Young as You Feel : Girl

1940 : Star Dust : College Girl

1940 : Suzanne et ses idées (Susan and God) : Party Guest

1940 : Military Academy : Marjorie Blake

1940 : Correspondant 17 (Foreign Correspondent) : Jones' Sister

1940 : Alice in Movieland : Alice Purdee

1941 : La Grande Évasion (High Sierra) : Velma Baughmam

1941 : The Great Mr. Nobody : Mary Clover

1941 : The Wagons Roll at Night : Mary Coster

1941 : Thieves Fall Out : Mary Matthews

1941 : Sergent York (Sergeant York) : Gracie Williams

1941 : Nine Lives Are Not Enough : Newspaper Receptionist

1942 : The Male Animal : Patricia Stanley

1942 : La Glorieuse Parade (Yankee Doodle Dandy) : Mary Cohan

1943 : The Hard Way : Katherine 'Katie' Chernen Blaine Runkel

1943 : L'Aventure inoubliable (The Sky's the Limit) : Joan Manion

1943 : This Is the Army : Eileen Dibble

1943 : Remerciez votre bonne étoile (Thank Your Lucky Stars) : Pat Dixon

1944 : Hollywood Canteen : Joan Leslie (herself)

1945 : Where Do We Go from Here? : Sally Smith / Prudence / Katrina

1945 : Rhapsodie en bleu (Rhapsody in Blue) : Julie Adams

1945 : Too Young to Know : Sally Sawyer

1946 : Cinderella Jones : Judy Jones

1946 : Janie Gets Married : Janie Conway

1946 : Two Guys from Milwaukee : Connie Reed

1947 : Repeat Performance : Sheila Page

1948 : Northwest Stampede : Christine 'Honey' Johnson

1950 : The Skipper Surprised His Wife : Daphne Lattimer

1950 : Born to Be Bad : Donna Foster

1951 : Le Cavalier de la mort (Man in the Saddle) : Laurie Bidwell

1952 : Hellgate : Ellen Hanley

1952 : Toughest Man in Arizona : Mary Kimber

1953 : La Femme qui faillit être lynchée (Woman They Almost Lynched) : Sally Maris

1953 : Flight Nurse : Lt. Polly Davis

1954 : Jubilee Trail : Garnet Hale

1954 : Hell's Outpost : Sarah Moffit

1956 : Bungalow pour femmes (The Revolt of Mamie Stover) : Annalee Johnson

1976 : The Keegans de John Badham (téléfilm) : Mary Keegan

1986 : Charley Hannah (TV) : Sandy Hannah

1989 : Ascenseur pour le passé (Turn Back the Clock) (TV) : Party Guest

1991 : Fire in the Dark (TV) : Ruthie

05/05/2014

Hommage à Audrey Hepburn

Hommage au plus beau visage du cinéma hollywoodien : Audrey Hepburn. Partie trop tôt, et qui en plus d'être belle avait un énorme coeur. En effet elle devait décider dans la dernière partie de sa vie, de devenir ambassadrice de l'UNICEF pour venir en aide aux enfants du monde entier. Une très grande dame. Merci à toi Audrey pour ton charme, ton talent et l'inspiration que tu m'as donné. Né le 4 mai 1929, Audrey aurait fêté son 85ème anniversaire hier ...

audrey-hepburn-2.jpg

 

 

01/05/2014

Bonne anniversaire Madame Danielle Darrieux !

Danielle Darrieux est né le 1er mai 1917, et fête donc aujourd'hui ses 97 ans ! Sur Hollywood Classic, nous invitons tous nos lecteurs à souhaiter un très bon anniversaire à la dernière grande icône internationale du cinéma français, d'avant guerre, encore parmi nous. Pour votre participation aux plus grands films de Max Ophüls, pour tous vos films merveilleux, pour vos chansons, merci Madame Darrieux. Je vous souhaite encore de nombreuses années parmi nous. Et permettez moi de me rappeler, plus spécialement, de vos jeunes années où votre étoile brillez tout en haut du firmament du cinéma.

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,actrice,danielle,darrieux,hommage

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,actrice,danielle,darrieux,hommage

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,actrice,danielle,darrieux,hommage

 

Chansons interprétées par Danielle Darrieux :

 

 

Conférence  à la cinémathèque sur Danielle Darrieux :

 

28/04/2014

Souvenez vous de ... Sandra Dee !

Eternelle adolescente, la belle Sandra Dee, a été un peu une Romy Schneider au destin tragique. C'est aussi dans son enfance, qu'il faut chercher sa difficulté de vivre. En effet, son fils évoqua dans ses mémoires que Sandra avait été violée par son beau-père étant enfant. L'anorexie, l'alcool, la drogue et la dépression devaient alors devenir les meilleures compagnes de Sandra Dee. Et cette jeune femme au visage d'enfant, était incapable de gérer sa vie personnelle, tenue longtemps par sa mère, elle devait être malheureuse avec son mari Bobby Darin dont elle divorça en 1967. Ce dernier disparut en 1973. Sandra Dee ne remaria jamais et devait disparaître prématurément à l'âge de 62 ans. Elle a laissé au cinéma une belle image d'elle même et quelques bons films et comédies à l'eau de rose. Et même si une chanson de "Grease" se moque d'elle et de son look de petite fille modèle qui se refusait de coucher avant le mariage, pour ma part j'aime à me souvenir d'une belle jeune fille qui ne parvint jamais à se détacher de son lourd passé et qui n'était pas ce qu'elle paraissait être. Souvenez vous de Sandra Dee ! Actrice glamour des années 60 et idole des adolescents de cette époque.

sd026.jpg

sandra_dee-08.jpg

sd019.jpg

6xfUV04WYpjQoAHeNdF4FDirmbO.jpg

56BD5bzZaRznpgVFHkQzba1nodZ.jpg

600full-sandra-dee.jpg

sd021.jpg

85255-050-A3BBC6DD.jpg

600full-sandra-dee01.jpg

Bl7TyGmCEAAJ1ig.jpg large.jpg

dee_02.jpg

Sandra Dee.jpg

sandra dee12.jpg

Sandra-Dee-by-Richard-Miller.jpg

sd007.jpg

sd014.jpg

sd018.jpg

 Filmographie : 

 1971 Ad est di Marsa Matruh
 1970 Dunwich Horror
Nancy Wagner
 1967 Les riches familles
Daphne Shaw
 1967 Doctor, You've Got to Be Kidding!
Heather Halloran
 1966 D pour danger
Amy Franklin
 1965 Chambre à part
Joan Howell
 1964 I'd Rather Be Rich
Cynthia Dulaine
 1963 Ah! Si papa savait ça
Mollie Michaelson
 1963 Tammy and the Doctor
Tambrey 'Tammy' Tyree
 1962 Un mari en laisse
Chantal Stacy
 1961 Le rendez-vous de septembre
Sandy Stevens
 1961 Les lycéennes
Tambrey 'Tammy' Tyree
 1961 Romanoff et Juliette
Juliet Moulsworth
 1960 Meurtre sans faire-part
Cathy Cabot
 1959 Ils n'ont que vingt ans...
Molly Jorgenson
 1959 Le bagarreur solitaire
Rosalie
 1959 Mirage de la vie
Susie - 16
 1959 Gidget
Francie Lawrence aka Gidget
 1959 Un étranger sur les bras
Pat Beasley
 1958 Les années merveilleuses
Melinda Grant
 1958 Qu'est-ce que maman comprend à l'amour?
Jane Broadbent
 1957 Until They Sail
Evelyn Leslie
1957 La reine des neiges

Hommage vidéo :

 

 

24/04/2014

Hommage à Romy Schneider

Je vous offre un beau reportage sur Romy Schneider diffusé il y a 2 ans sur France 2. Une seule évidence, on n'en fait plus des stars comme elle.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, romy schneider

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,romy schneider

 

14/04/2014

Hommage au cinéma classique !

Bertrand Tavernier a dit qu'un bon film n'est pas forcément classique, mais qu'il peut avoir tous les qualificatifs. Finalement il a raison. Quand on regarde la vidéo ci-dessous, on ne peut qu'être marqué par la fascination qu'exerce le cinéma quelque soit son époque. Il y a une extraordinaire magie dans l'image filmée, surtout lorsqu'elle est filmée par des génies. Le cinéma n'attend que vous ! Notre devoir à nous cinéphiles est de faire vivre un cinéma qui n'est plus d'actualités, mais dont les prochaines générations devront s'emparer. Ce blog est aussi là pour ça.

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hommage

 

 

03/04/2014

Présentation de Tay Garnett par Jean-François Rauger

Pour aujourd'hui, je vous partage une petite présentation de Tay Garnett, par Mr Jean-François Rauger, de la Cinémathèque. Bon visionnage !

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tay garnett

 Ci-dessus : Tay Garnett

 

 

31/03/2014

Présentation de Bette Davis par Jean-François Rauger

Vous savez que sur Hollywood Classic, on a une très grande admiration pour Bette Davis, immense actrice à la carrière phénoménale. Je vous propose donc une présentation de Jean-François Rauger, directeur des programmes de la Cinémathèque, qui retrace la carrière de cette immense actrice. J'espère que cela vous donnera envie de fouiner sur Amazon ou la Fnac pour acquérir les plus grands chef-d'oeuvres de Bette Davis.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,bette davis

 

La présentation de Jean-François Rauger :

 

21/03/2014

Bertrand Tavernier ou la passion du cinéma

Mr Bertrand Tavernier en compagnie de Denis Villeneuve, présente son film "Quai d'Orsay" (2014) à la télévision québecoise. Il parle également du cinéma d'auteur, et donne une vraie leçon de cinéma, toute en vérité et en simplicité. Merci Mr Tavernier !

 

abaca_183516_008.jpg

 

 

17/03/2014

Hommage à Danielle Darrieux et Max Ophüls

Danielle Darrieux et Max Ophüls sont peut être la plus belle collaboration du cinéma français entre une actrice et un réalisateur. Et Hollywood Classic fait sienne cette fameuse phrase de Max Ophüls : "Honorer les chefs-d'œuvre est une expérience que nous devons conserver vivante." Je souhaite donc rendre hommage à cet immense réalisateur, mais aussi à sa plus belle héroïne, Danielle Darrieux, actrice, mais aussi chanteuse. Hollywood Classic se souvient de chacun d'eux et de leur collaboration.

OPHULS.jpg

Ci-dessus : Max Ophüls

Danielle_Darrieux_The_Rage_of_Paris.jpg

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,danielle darrieux,max ophüls

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,danielle darrieux,max ophüls

Ci-dessus : Danielle Darrieux

 

Conférence à la cinémathèque de Lyon de Mr Bernard Benoliel :

 

http://www.canal-u.tv/video/cinematheque_francaise/daniel...

 

Hommage à Danielle Darrieux qui chante "le temps d'aimer" :

 

13/03/2014

Présentation de Michael Curtiz par Christian Viviani !

Mr Christian Viviani présente pendant une heure l'oeuvre de Michael Curtiz. J'avoue avoir une grande admiration pour Michael Curtiz et donc je partage l'avis de Mr Viviani sur la sous-estimation actuelle de l'oeuvre de Michael Curtiz, qui a tout de même réalisé dans sa période américaine, de très nombreux chef-d'oeuvres, à commencer par "Capitain Blood" (1935), "les aventures de Robin des Bois" (1938). Mais Michael Curtiz s'est attaqué à différents genres, comme le mélodrame de guerre avec "Casablanca" (1942) ou encore "Le crime était presque parfait" (1947). Et si ses manières et son anglais étaient détestables, il n'en reste pas moins un des plus grands réalisateurs de l'âge d'or d'Hollywood, et malgré tout ce que l'on peut dire, un grand auteur. Son oeuvre est à redécouvrir de toute urgence.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,michael curtiz,christian viviani

 

10/03/2014

Au revoir Shirley Temple !

Je n'ai jamais été un fan de Shirley Temple. J'ai toujours préféré naturellement les grandes actrices féminines d'Hollywood. Néanmoins, on ne peut nier que cette enfant avait un incroyable talent, si ce n'est du génie. Elle a donc marqué à sa façon, le cinéma américain, avant de devenir ambassadrice des USA dans les années 60. Elle nous quitte après une belle vie, à l'âge de 85 ans le 10 février 2014. Le cinéma, cette incroyable machine à remonter le temps, la laisse pour nous public, éternellement jeune. Souhaitons lui pour elle aussi que son âme soit éternellement jeune, où qu'elle se trouve. Au revoir Shirley ! Rendez-vous au cinéma du paradis dans le plus longtemps possible.

3208387271_1_2_RjloeDDF.png

 

Hommage vidéo :

 

03/03/2014

Maureen O'Hara en Bluray et en DVD

La jolie Maureen O'Hara se fait toujours attendre en Bluray. Ainsi, si beaucoup de ses films sont disponibles en DVD en France, il n'en est pas de même en Bluray. En effet, si "l'homme tranquille" (1952) est disponible aux USA ou en Grande-Bretagne, aucun éditeur n'a annoncé sa sortie. Il en est de même pour "le grand McLintock" (1963), "Rio Grande" (1950), "le cygne noir" (1942) qui pointent toujours aux abonnés absents. Les éditeurs ont quand même faits l'effort de sortir "à l'abordage" (1952), "mirache sur la 34ème rue" (1947) et peut être son plus beau film "quelle était verte ma vallée" (1941). Néanmoins la filmographie de Maureen O'Hara mérite d'être redécouverte avec la meilleure qualité d'image possible. En attendant je vous restrancris un très bon article de Jean-Noël Mirande, écrit pour le Point.

21212.JPG

3091683621_1_17_UbDtTVVl.jpg

4047174871_747e78587e_b.jpg

4047174871_747e78587e_b.jpg

a_duk234.jpg

Annex - O'Hara, Maureen (Miracle on 34th Street)_NRFPT_02.jpg

Annex - O'Hara, Maureen_14.jpg

maureen-ohara-garden-1940s.jpg

article-2177124-142942AE000005DC-101_634x711.jpg

maureen-ohara-feet-575850.jpg

hl8202.jpg

maureen-ohara-lady-godiva1.jpg

maureen-ohara.jpg

Maureen-OHara-Lady-Godiva.jpg

maureenohara2.jpg

maureen-o-hara9.jpg

Maureen-O-Hara-classic-movies-19801041-1280-1600.jpg

-----------------------------------------

Maureen O'Hara, la flamme d'Hollywood !

On l'appelait "la reine du Technicolor", un journaliste la trouvait même "plus éblouissante qu'un coucher de soleil". Aujourd'hui, elle a le cheveu encore plus rouge qu'à la grande époque où elle tournait pour la 20th Century Fox.

 

Maureen O'Hara est l'une des dernières légendes vivantes de l'âge d'or hollywoodien. Il y avait deux rousses : Rita Hayworth et elle. Vivante et bien présente, elle se souvient de tout, commente ses films lorsqu'elle les revoit aujourd'hui confortablement installée dans un fauteuil en buvant son thé. "Comment ai-je pu faire cela ?", "Comment n'ai-je pas été plus attentive ?" Maureen, en femme intelligente, se juge et se critique. Ses arrière-petits-enfants, Everest et Baylee, viennent la voir à la sortie de l'école. Avec eux, elle revoit Miracle sur la 34e Rue. Ce conte sur l'existence du Père Noël tourné en 1947 les enchante. L'une de ses dernières apparitions à l'écran remonte à 1991 dans Ta mère ou moi de Chris Colombus, elle y jouait une femme autoritaire et sentimentale.

 

"Le meilleur mec" que John Wayne ait jamais connu

Revenue vivre aux États-Unis à Boise dans l'Idaho auprès de son petit-fils qu'elle a élevé, Maureen a reconstitué une partie de son lointain passé. Un demi-siècle de cinéma ne passe pas inaperçu et la figure de John Wayne avec qui elle tourna cinq films est très présente. L'acteur mesurait 1 m 93 et Maureen 1 m 73, l'écart était supportable pour l'oeil de la caméra. Les deux acteurs se sont apprivoisés, ils ont su être en compétition sans se détester, ils étaient les meilleurs amis du monde. Pour John Wayne, elle était "le meilleur mec qu'il ait jamais connu". Maureen lui retournait le compliment et, accessoirement, se cassait la main en le giflant pour les besoins d'une scène.

 

Leur charismatique association fait toujours le bonheur des cinéphiles. Ils seront nombreux à se rendre à Winterset dans l'Iowa les 24 et 25 mai prochains pour y célébrer le 106e anniversaire de la naissance de l'acteur. Maureen O'Hara fera le voyage et leur racontera ses souvenirs, ils auront l'impression de toucher leur idole. On y reverra avec bonheur Rio Grande ou L'homme tranquille.

 

Les déboires de la Maureen O'Hara Foundation

Longtemps retirée dans sa maison de l'île Sainte-Croix aux Caraïbes, Maureen avait fini par revenir en Irlande, sa terre natale. Elle y avait acheté une maison de vacances avec son troisième mari, général dans la Royal Air Force, Charkes F. Blair. Elle voulut y créer la Maureen O'Hara Foundation par gratitude pour son pays. Colin Farrell, Liam Neeson, Jeremy Irons, Helen Mirren et Mia Farrow lui apportèrent un affectueux soutien.

Les fonds engagés, les hommages prévus débouchèrent au final sur une gabegie financière et de l'argent mystérieusement disparu. Alerté par des honoraires de médecin impayés, le petit-fils de Maureen O'Hara prit les choses en main pour protéger sa grand-mère. Un procès est en cours pour y voir clair dans cette ténébreuse affaire. Maureen s'est brouillée avec une amie de 35 ans qui l'assistait dans ce projet. Elle ne s'étend pas sur le sujet, mais elle a l'intention de raconter ses déboires dans un livre.

 

Le "dirty Dublin"

 Aujourd'hui, Maureen O'Hara a trouvé la paix dans sa maison de l'Idaho. Elle se lève tard, prend son petit déjeuner, lit les journaux et fait une heure d'exercices de mémoire en se concentrant sur le nom et la date de naissance de tous les présidents des États-Unis. Lorsqu'elle rencontre des journalistes de la presse locale, elle leur dit : "C'est terrible lorsqu'on devient vieux et que l'on commence à oublier. Mais cela vous arrivera à vous aussi."

Maureen n'a pas perdu l'intensité de son regard. C'est à cause de ces yeux-là que Charles Laughton l'embarqua à Hollywood en 1939 après le tournage de L'auberge de la Jamaïque avec Alfred Hitchcock. Yeux fermés, elle revoit le film à l'envers, le chemin parcouru depuis sa naissance dans la banlieue de Dublin, le "dirty Dublin", comme elle dit. Elle réécoute parfois les quelques disques de chansons qu'elle a enregistrés pour se souvenir de sa mère et de sa soeur qui chantaient aussi très bien. Maureen revoit les vaches et les moutons de son enfance. Ils se promenaient au bord de la route. Elle veut croire qu'ici à Treasure Valley dans l'Idaho, à plus de 7 000 kilomètres, c'est la même chose. Qu'elle est verte, sa vallée !

 

Filmographie :

Années 1930

1938 : Kicking the Moon Around de Walter Ford

1939 : My Irish Molly d'Alex Bryce : Eileen O'Shea

1939 : La Taverne de la Jamaïque ou L'Auberge de la Jamaïque (Jamaica Inn) d' Alfred Hitchcock : Mary Yellen

1939 : Quasimodo (The Hunchback of Notre-Dame) de William Dieterle : Esmeralda


Années 1940

1940 : A Bill of Divorcement de John Farrow : Sydney Fairfield

1940 : Dance, Girl, Dance de Dorothy Arzner : Judy O'Brien

1941 : Idylle en Argentine (They Met in Argentina) de Leslie Goodwins et Jack Hively : Lolita O'Shea

1941 : Qu'elle était verte ma vallée (How Green Was My Valley) de John Ford : Angharad Morgan

1942 : Les Rivages de Tripoli (To the Shores of Tripoli) de H. Bruce Humberstone : Mary Carter

1942 : Ten Gentlemen from West Point d'Henry Hathaway : Carolyn Bainbridge

1942 : Le Cygne noir (The Black Swan) d'Henry King : Lady Margaret Denby

1943 : Aventure en Libye (The Immortal Sergeant) de John M. Stahl : Valentine Lee

1943 : Vivre libre (This Land Is Mine) de Jean Renoir : Louise Martin

1943 : Nid d'espions (The Fallen Sparrow) de Richard Wallace : Toni Donne

1944 : Buffalo Bill de William A. Wellman : Louisa Frederici Cody

1945 : Pavillon noir (The Spanish Main) de Frank Borzage : Contessa Francesca

1946 : Voyage sentimental (Sentimental Journey) de Walter Lang : Julie Beck / Weatherly

1946 : Voulez-vous m'aimer ? (Do You Love Me?) de Gregory Ratoff : Katherine 'Kitten' Hilliard

1947 : Sinbad le marin (Sinbad the Sailor) de Richard Wallace : Shireen

1947 : L'Amour au trot (The Homestretch) de H. Bruce Humberstone : Leslie Hale

1947 : Le Miracle de la 34e rue (Miracle on 34th Street) de George Seaton : Doris Walker

1947 : La Fière Créole (The Foxes of Harrow) de John M. Stahl : Odalie 'Lilli' D'Arceneaux

1948 : Bonne à tout faire (Sitting Pretty) de Walter Lang : Tacey King

1949 : Secret de femme (A Woman's Secret) de Nicholas Ray : Marian Washburn

1949 : Britannia Mews de Jean Negulesco : Adelaide 'Addie' Culver

1949 : Father Was a Fullback de John M. Stahl : Elizabeth Cooper

1949 : Bagdad de Charles Lamont : Princess Marjan


Années 1950

1950 : Sur le territoire des Comanches (Comanche Territory) de George Sherman : Katie Howard

1950 : Tripoli (Tripoli) de Will Price : Countess D'Arneau

1950 : Rio Grande de John Ford : Mrs. Kathleen Yorke

1951 : Les Frères Barberousse (Flame of Araby) de Charles Lamont : Princess Tanya

1952 : Les Fils des Mousquetaires (At Sword's Point) de Lewis Allen : Claire - la fille d'Athos

1952 : La Loi du fouet (Kangaroo) de Lewis Milestone : Dell McGuire

1952 : L'Homme tranquille (The Quiet Man) de John Ford : Mary Kate Danaher

1952 : À l'abordage (Against All Flags) de George Sherman : Prudence 'Spitfire' Stevens

1953 : La Belle rousse du Wyoming (The Redhead from Wyoming) de Lee Sholem : Kate Maxwell

1953 : À l'assaut du Fort Clark (War Arrow) de George Sherman : Elaine Corwin

1954 : La rousse mène l'enquête (Malaga) de Richard Sale : Joanna Dana

1955 : Ce n'est qu'un au revoir (The Long Gray Line) de John Ford : Mary O'Donnell

1955 : Le Brave et la Belle (The Magnificent matador) de Budd Boetticher : Karen Harrison

1955 : Madame de Coventry (Lady Godiva of Coventry) de Arthur Lubin : Lady Godiva

1956 : L'Homme de Lisbonne (Lisbon) de Ray Milland : Sylvia Merrill

1956 : Everything But the Truth de Jerry Hopper : Joan Madison

1957 : L'aigle vole au soleil (The Wings of Eagles) de John Ford : Min Wead

1959 : Notre Agent à La Havane (Our Man in Havana) de Carol Reed : Beatrice Severn


Années 1960

1960 : Mrs. Miniver de Marc Daniels TV : Mrs. Miniver

1960 : DuPont Show of the Month de Marc Daniels TV : Lady Marguerite Blakeney

1961 : New Mexico (The Deadly Companions) de Sam Peckinpah : Kit Tilden

1961 : La Fiancée de papa (The Parent Trap) de David Swift : Margaret "Maggie" McKendrick

1962 : M. Hobbs prend des vacances (Mr. Hobbs Takes a Vacation) de Henry Koster : Peggy Hobbs

1963 : La Montagne des neuf Spencer (Spencer's Mountain) de Delmer Daves : Olivia Spencer

1963 : Le Grand McLintock (McLintock) d'Andrew V. McLaglen : Katherine Gilhooley McLintock

1963 : Hallmark Hall of Fame de George Schaefer TV : Susanna Cibber

1965 : La Bataille de la Villa Fiorita (The Battle of the Villa Fiorita) de Delmer Daves : Moira

1966 : Rancho Bravo (The Rare Breed) d'Andrew V. McLaglen : Martha Price

1966 : The Garry Moore Show (série TV) : Sara Longstreet

1967 : Off to See the Wizard (série TV) : Mother Goose


Années 1970

1970 : How Do I Love Thee? de Michael Gordon : Elsie Waltz

1971 : Big Jake de George Sherman et John Wayne : Martha McCandles

1973 : Le Poney rouge (The Red Pony) de Robert Totten TV : Ruth Tiflin


Fin de carrière

1991 : Ta mère ou moi (Only the Lonely) de Chris Columbus : Rose Muldoon

1995 : The Christmas Box de Marcus Cole TV : Mary Parkin

1998 : Un taxi pour le Canada (Cab to Canada) de Christopher Leitch TV : Katherine Eure

1998 : Une dernière danse (The Last Dance) de Kevin Dowling TV : Helen Parker

24/02/2014

Souvenez vous de ... Ava Gardner !

Alain Souchon a chanté la beauté d'Ava Gardner et il a bien raison. Pour notre part, nous mettrons en avant aussi son talent d'actrice. Et même si elle disait qu'elle n'aimait pas le cinéma Ava Gardner reste éternelle !

ava_gardner_by_klimbims-d6eb4t9.jpg

ava_gardner_by_klimbims-d72kz0y.jpg

ava_gardner_by_klimbims-d5x00fg.jpg

ava_gardner_by_klimbims-d71rrer.jpg

ava_gardner_by_klimbims-d5x00lr.jpg

ava_gardner_by_klimbims-d5x004l.jpg

ava_gardner_by_klimbims-d5x00ci.jpg

ava_gardner_by_klimbims-d5ygu74.jpg

ava_gardner_by_klimbims-d5x009f.jpg

Ava_Gardner.jpeg

ava-dress-252721671.jpg

ava gardner. 070.jpg

0d2619ff.jpg

ava-gardner-1259502644.jpg

ava-gardner.png

Ava-Gardner-p98.jpg

ava-gardner-and-venus-statue-from-one-touch-of-venus-dress-1021155610.jpg

ava-gardner-areola-hot-1169734478.jpg

ava-gardner-the-killers-1488637407.jpg

Gardner_Ava_47.jpg

full-ava-gardner-747557086.jpg

Hommage vidéo :