Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/08/2015

Milliardaire malgré lui / It Could Happen To You - 1994

Il y a dans la masse de films que l'on regarde, quelques films touchants, auquel on a du mal à croire. C'est ainsi avec "Milliardaire malgré lui", qui nous raconte une histoire tellement belle comme un conte de fée, mais qui est pourtant vrai. Le film repose sur ce scénario à la Capra qui nous montre un policier qui joue au loto chaque semaine, peu heureux dans son mariage. Je ne vais pas vous raconter le scénario, car il est magnifique et ne pas gâcher votre plaisir. Mais dites vous bien, que le scénario est tiré d'une histoire vraie, comme  la vraie vie en produit de temps en temps, et qui nous permet de croire en l'Homme, malgré toutes les horreurs que l'on peut voir tous les jours au journal télévisé. Le film a aussi un bon casting, avec un trio d'acteurs : Nicolas Cage, Bridget Fonda et Rosie Perez. Nicolas Cage est particulièrement inspiré et trouve parfois des accents de James Stewart, dans son jeu. On reste surpris de voir, que le réalisateur Andrew Bergman n'a plus rien tourné depuis 2000, alors que ce film est tout à son honneur, correctement écrit et filmé. Je finirai cette note, pour donner un très bon à la musique de Carter Burwell, qui donne un ton merveilleux, et inattendu à cette histoire. Voilà, je ne veux pas trop en dire plus sur "Milliardaire malgré lui", car c'est un film qu'il faut découvrir. Et si vous le trouvez trop convenu, dites vous bien que tout ceci est vrai ! C'est un film qui ira chercher en vous, ce qu'il y a de meilleur : Votre âme d'enfant. Il y a des films distrayants qui font beaucoup pour rendre un individu meilleur, "milliardaire malgré lui" est de cela. Dans une époque comme la notre attirée par le nihilisme et la violence, "milliardaire malgré lui", sonne comme un conte de fée romantique. Et à la fin de la séance, on a envie de se lever d'applaudir, et de crier : Encore !

aPCzyEVr4SybdoA7mRuIlB9hHkW.jpg

3537_6e2d85c874520e1b22d5ea3fa2318ee0.jpg

Ci-dessus : Nicolas Cage

it-could-happen-to-you.jpg

Milliardaire-Malgre-Lui_14076_4dd5c3ce7b9aa13b240032f2_1306029044.jpg

Ci-dessus : Bridget Fonda & Nicolas Cage

image_tech_A_0731194016.jpg

Ci-dessus : Bridget Fonda

Nicolas-Cage-It-Could-Happen-To-You-Hair.jpg

Ci-dessus : Nicolas Cage

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,nicolas cage,bridget fonda,rosie perez,carter burwell,andrew bergman

Ci-dessus : Rosie Perez, Nicolas Cage & Bridget Fonda

 

Extrait de la musique de Carter Burwell :

Disponible en DVD & Bluray en VF & VO sous-titrée

Note : 8 / 10

22/08/2015

Même les assassins tremblent / Split Second - 1953

"Même les assassins tremblent" est un film intéressant, car tout d'abord il nous permet de retrouver Dick Powell derrière la caméra en tant que réalisateur. Et c'est bien là toute l'originalité du film. En effet, Dick Powell était un chanteur de charme dans les années 20 et 30. On le retrouve ainsi dans plusieurs des plus belles comédies de cette période sous la chorégraphie de Busby Berkeley, et avec souvent sa future seconde femme pour compagne : Joan Blondell. Après Joan Blondell, il devait rester marier avec June Allyson jusqu'à sa mort. Et si le style du réalisateur Dick Powell n'est pas très affirmé, il reste néanmoins sérieux. Et "dans même les assassins tremblent", c'est le scénario qui attire. En effet, derrière ce modeste film noir de la RKO, il y a une étrange synchronicité que je vais vous révéler. Le scénario du film nous raconte, l'histoire se passe dans les années 50 et nous raconte le périple de trois évadés de prison en cavale, qui vont se réfugier dans une ancienne ville de mineurs, au fin fond de l'Ouest. Car c'est juste là qu'est prévu un test de bombe nucléaire. Le lieu semble être un abri sûr, mais aussi précaire, et particulièrement non durable. Ces gangsters vont prendre des otages sur leur chemin et l'étrange menace ajoutée à l'éloignement de toute civilisation, va révéler les vrais caractères de chacun. Lorsqu'on sait que Dick Powell, devait tourner "le conquérant" (1956), sur un ancien site militaire en Utah, ayant servi à des essais nucléaires, on trouve donc à "même les assassins tremblent" une étrange synchronicité temporelle. Mais il n'y a pas que le scénario d'intéressant, il y a aussi un casting intéressant avec Stephen McNally, que l'on a vu dans de très nombreux westerns, mais aussi la belle Alexis Smith, partenaire d'Errol Flynn dans "Dive Bomber" (1941), "Gentleman Jim" (1942), "San Antonio" (1945), "Montana" (1950)  ou de Bogart dans "la seconde Madame Caroll" (1947). On note aussi la présence de fabuleux seconds rôles, comme Jan Sterling, Arthur Hunnicutt (éternel vieux routier des westerns), ou du formidable Paul Kelly dans un petit rôle de truand, dont la carrière mériterait sans aucun doute d'être redécouverte. Ainsi, je me souviens de sa présence dans "les formidables années 20" (1939) de Raoul Walsh ou de son rôle de méchant dans "San Antonio" (1945). "Même les assassins tremblent" est donc clairement une petite production RKO, qui a du mal à sortir du lot de très grands films de l'année 1953. Mais, il n'en reste pas moins une production sérieuse, avec un bon casting, et des scènes finales très spectaculaires pour l'époque.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,filmNs,stephen mcnally,alexis smith,jan sterling,keith andes,arthur hunnicutt,paul kelly,robert paige,richard egan,frank dekova,roy webb,dick powell

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,filmNs,stephen mcnally,alexis smith,jan sterling,keith andes,arthur hunnicutt,paul kelly,robert paige,richard egan,frank dekova,roy webb,dick powell

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,filmNs,stephen mcnally,alexis smith,jan sterling,keith andes,arthur hunnicutt,paul kelly,robert paige,richard egan,frank dekova,roy webb,dick powell

Ci-dessus : Stephen McNally

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,filmNs,stephen mcnally,alexis smith,jan sterling,keith andes,arthur hunnicutt,paul kelly,robert paige,richard egan,frank dekova,roy webb,dick powell

Ci-dessus : Keith Andes & Jan Sterling

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,filmNs,stephen mcnally,alexis smith,jan sterling,keith andes,arthur hunnicutt,paul kelly,robert paige,richard egan,frank dekova,roy webb,dick powell

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,filmNs,stephen mcnally,alexis smith,jan sterling,keith andes,arthur hunnicutt,paul kelly,robert paige,richard egan,frank dekova,roy webb,dick powell

Film disponible aux éditions Montparnasse dans un master à la définition un peu molle (VO sous-titrée français uniquement).

Note : 6,5 / 10

02/08/2015

Scènes de ménage - 1954

Je vous propose de reparler un peu de cinéma français. Aujourd'hui, je vous propose un film très plaisant, "scènes de ménage" d'André Berthomieu. Le film a l'ambition de faire rire, et il y arrive pleinement. L'action se passant au début du siècle précédent, à Paris. Ainsi, on reste admiratif devant les costumes, le ton du film, la musique d'époque, et un peu avant, par ces premières images d'archives qui nous laissent voir un Paris oublié et disparu, mais qui n'a pas forcément tellement changé dans certains de ses quartiers historiques (la Concorde, l'Arc de Triomphe). Malheureusement après, cette entrée en matière plutôt convaincante, le film se divise en 3 sketchs qui sont autant de huis-clos filmés de façon relativement théâtrales, avec très peu de mouvement de caméra ou de scènes extérieures. Alors c'est vrai que cela peut s'expliquer par le fait que ce film est tiré de trois pièces de Georges Courteline : « La Peur des coups », « La Paix chez soi », « Les Boulingrin ». Ceci dit, lorsqu'on a franchi le pas, on rit, on sourit et surtout on savoure les dialogues de George Courteline, et de Marcel Achard pour les ajouts. En effet, tout cela est brillamment écrit, et parfaitement interprété par une pléïade d'acteurs français de grands talents. Ainsi, on peut citer, Louis de Funès, Marthe Mercadier, Sophie Desmarets, Bernard Blier, François Périer, Jean Richard, ou encore Marie Daems. Cela me donne l'occasion de rappeler à votre souvenir Marthe Mercadier, dont, sa fille Véronique a annoncé publiquement qu'elle était atteinte depuis un an de la maladie d'Alzheimer. Dans le magazine France Dimanche (avril 2014), Marthe Mercadier déclarait ne vivre que d'une retraite de 420 euros par mois, n'ayant pas cotisé aux caisses de retraites. Émus, les forains parisiens lui avaient offert une roulotte car elle avait été expulsée de son logement avec la fin de la trêve hivernale. Vous me rejoindrez probablement pour dire que tout cela est bien triste, pour une femme de 86 ans, qui a fait rire des générations de spectateurs. Quoiqu'il en soit, que cela ne vous gâche pas le plaisir de découvrir ce petit bijou de comédie à la française, intelligente, soignée, chic et folle, comme on en fait malheureusement plus, aujourd'hui. Le dernier sketch fou avec Louis De Funes, vaut à lui seul la vision du film. Ce n'est pas du très grand cinéma, mais du bon sans aucun doute.

Scenes_de_menage.jpg

1954-00034.jpg

0002919_aff_001_med.jpg

Ci-dessus : Marthe Mercadier se bat avec Louis De Funes

Disponible en DVD zone 2 chez Gaumont

Note : 7,5 / 10