Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2015

Brève Rencontre / Brief Encounter - 1945

Il faut absolument redécouvrir l'oeuvre de jeunesse de David Lean. En effet, cette période comporte quelques perles. Ainsi, après un film de guerre "Ceux qui servent en mer" (1942) et deux comédies "heureux mortels" (1944) et "L'Esprit s'amuse" (1945), Lean se tourne vers le mélodrame avec tout d'abord "Brève Rencontre" tourné également en 1945, puis deux films aux scénarios tirés de la littérature classique anglaise "Les Grandes Espérances" (1946), "Oliver Twist" (1948). Puis un mélodrame et un drame "les amants passionnés" (1949) et "Madeleine" (1950). "Brève rencontre" qui est un mélodrame, s'inscrit donc logiquement dans l'oeuvre de l'auteur. "Brève rencontre" est une adaptation d'une pièce de Noël Coward "Still Life" (1936), qui appartient à un groupe de dix courtes pièces connues sous le titre d’ensemble "Tonight at 8:30", et qui étaient destinées à être jouées par Noël Coward lui-même. Le film se passe essentiellement dans une gare, et raconte la brève rencontre d'un homme et d'une femme, tous les deux mariés. Cette histoire d'amour, convient tout à fait au style intimiste de Lean, dont le récit n'est perturbé que par la vie d'un buffet présent dans la gare. Le génie de Lean est de nous proposer des plans photographiés magnifiquement, qui illustrent tout aussi bien l'intimité des personnages, que la relation un peu cachée qu'ils mènent. Mais Lean, nous propose un couple normal qui n'a rien d'un couple de stars hollywoodiennes. Ainsi, Trevor Howard et Celia Johnson représentent un peu Monsieur et Madame Tout-le-monde". Cela ajoute à la crédibilité du récit. La gare est le lieu symbolique par excellence de la rencontre que ce soit entre les 2 protagonistes ou entre les différents personnages secondaires qui fréquentent le buffet. En effet, la gare amène de nombreuses personnes, qui ne s'y attardent pas, mais s'y croisent. Et la gare représente aussi, le destin des voyageurs. Combien de fois, le cinéma nous a montré des couples qui se séparent ou se retrouvent sur un quai de gare ! On ne peut évoquer ce film, sans parler de sa musique et du deuxième concerto de Rachmaninov qui illustre quelques uns des moments clés du film. Mais "Brève rencontre" est aussi, évidemment marqué par la pudeur d'une époque, qui refusait de regarder l'adultère en face. Ainsi, cela peut faire aujourd'hui sourire, mais il faut quand même dire, que le film a été interdit, lors de sa sortie, par la censure en Irlande. Il en a été de même aux Pays-Bas notamment, où il fut interdit aux moins de 18 ans, alors qu'il n'a absolument rien de pornographique. La critique quant à elle n'avait que faire de la censure, et le film partagea le grand prix du festival de Cannes et plusieurs nominations. Tout cela, était totalement mérité, et couronnait un magnifique mélodrame anglais, et un film d'une très grande qualité esthétique, tourné sans nulle doute, par un génie du cinéma.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,celia johnson,trevor howard,stanley holloway,joyce carey,david lean

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,celia johnson,trevor howard,stanley holloway,joyce carey,david lean

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,celia johnson,trevor howard,stanley holloway,joyce carey,david lean

Ci-dessus : Trevor Howard & Celia Johnson

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,celia johnson,trevor howard,stanley holloway,joyce carey,david lean

Ci-dessus (de gauche à droite) : Everley Gregg, Trevor Howard & Celia Johnson

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,celia johnson,trevor howard,stanley holloway,joyce carey,david lean

Ci-dessus : Trevor Howard & Celia Johnson

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,celia johnson,trevor howard,stanley holloway,joyce carey,david lean

Ci-dessus : Trevor Howard & Celia Johnson

 

Extrait du concerto N°2 de Rachmaninov :

 Film disponible en DVD zone 2, en VO sous-titrée français, au sein du coffret "David Lean - Les premiers chefs-d'oeuvre"

.

Note : 8 / 10

Commentaires

Il faut dire qu'à l'époque, les ligues de vertu avaient un puissant pouvoir. L'adultère c'était impensable ;O))

Écrit par : Willow | 06/07/2015

Répondre à ce commentaire

Tout à fait Willow. Mais cela fait parfois bizarre quand on regarde ces films avec nos yeux d'aujourd'hui :)

Amitiés.
Stéphane (Hollywood Classic).

Écrit par : Stéphane | 10/07/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire