Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2015

Tendre Poulet - 1972

Si il y a bien un réalisateur français, à redécouvrir, c'est peut être Philippe De Broca. La cinémathèque française et les éditeurs l'ont bien compris et nous font ainsi parcourir son oeuvre, dans diverses rediffusions ou sorties Bluray. Le public français a donc la chance de redécouvrir dans de très bonnes conditions une partie de l'oeuvre de Philippe De Broca, que soit à travers "tendre poulet" (1972), "on a volé la cuisse de Jupiter", "le cavaleur", "le bossu" (1997) tous édités chez TF1 vidéo, ou encore dans ce coffret édité chez Gaumont qui comprend plusieurs de ses oeuvres de jeunesse. Philippe De Broca, c'est peut être avant tout chose, le réalisateur qui a magnifié à l'écran la liberté. Cette liberté qui ne satisfait pas des apparences ou de ce que peut offrir la société. Ainsi déjà dans "Cartouche" avec Jean-Paul Belmondo, il décrit cette société underground, mais tellement libre, qu'elle en devient fascinante. Ici aussi dans "Tendre Poulet", la liberté est célébrée. Liberté sexuelle d'abord, où Catherine Alric vend son corps à une partie de l'assemblée nationale, dans le plus pur bonheur, et en totale ingénue. Liberté aussi, des rapports humains, où la rencontre entre Girardot et Noiret, ne s'encombre d'aucun formalisme. Ensuite De Broca, nous montre aussi des personnages à l'esprit libre. Girardot commissaire, est pourtant libre de ses mouvements, libres de démissionner, ce qu'elle fait d'ailleurs. Même la solitude de Noiret, semble choisie. Après tout, on est libre d'enseigner le grec ancien, plutôt que d'aimer une femme ! Par conséquent pour Broca, ce sont les personnages les plus obscurs et les moins libres qui se révèlent les plus dangereux. Dans "Cartouche" (1962), c'est bien le personnage de  Malichot, effacé et craintif qui sera le plus dangereux. Dans "tendre poulet" il en est un peu de même. On ne peut terminer cet article sans citer la superbe musique de Georges Delerue. Les films de Philippe De Broca, ont donc une saveur particulière, peut être parce que son oeuvre célèbre aussi, cette France d'hier, cette France active et libérée des idéologies mortifères, où il faisait tellement bon vivre et aimer, et où chacun savait finalement, qu'elle était sa place. En 2015, ce cinéaste pressé, qui ne tournait souvent qu'avec une seule prise, semble essentiel à notre mémoire cinématographique collective.

url.jpg

tendre-poulet-1977-02-g.jpg

121.jpg

tendre-poulet-1977-03-g.jpg

tendre-poulet-1977-01-g.jpg

Ci-dessus : Annie Girardot & Philippe Noiret

tendre_poulet_portrait_w858.jpg

Ci-dessus : Catherine Alric & Guy Anthony

Extrait de la musique de Georges Delerue :

 Disponible en DVD & Bluray Zone 2

Note : 7 / 10

Les commentaires sont fermés.