Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2014

La Parole est au colt / Gunpoint - 1965

"La Parole est au colt" est le dernier film d'Audie Murphy pour l'Universal. Alors évidemment je passe rapidement la présentation d'Audie Murphy pour les habituer du blog et les cinéphiles. Donc Audie Murphy c'est un héros de guerre et le soldat américain le plus décoré de la seconde guerre mondiale, qui a réussi a arrêter à lui tout seul, une offensive allemande. Il a fait après guerre une carrière d'acteur qui l'ont mené à se spécialiser dans le western. Le western est avec le film d'aventures, un des genres priviligiés de l'Universal de cette époque. Et si il ne rapporte pas des millions au studio, il lui permet de vivre, dans un environnement très concurrentiel, envahi depuis les années 50, par la télévision et les mauvais westerns de la télévision. "La parole est au colt" est de 1965 et est donc presque anachronique. En effet, le western va muter et devenir à la fin des années 60 de plus en plus violent et réaliste, principalement par deux réalisateurs : sam peckinpah et Sergio Leone. Mais cette renaissance, ne sera que temporaire, et le western disparaîtra virtuellement des écrans dans les années 70, et ne fera ensuite que des apparitions fugaces.

1_(5).jpg

Le début du film, n'est pas très bon voir assez catastrophique. En effet, l'héroïne Joan Stanley, semble sortir d'un sitcom des années 60. La scène dans le saloon est très faible. En effet, Joan Stanley commence et le réalisateur, Earl Bellamy, s'en désintéresse totalement pour faire apparaître d'autres personnages. Habituellement, on profitait de ce type de scène pour mettre en valeur l'actrice. Là il n'en est rien, et son rôle se limite à un rôle de potiche. De plus dans cette même scène, on peut voir que le plan au loin de la rue, est un décor. Cela décrédibilise un peu le film, surtout pour un plan tourné en 1965. Après ce démarrage un peu lamentable, le film reprend son souffle. Et on peut noter que "la parole est au colt", a aussi des qualités. On peut citer en premier lieu, ses plans tournés en extérieurs et qui sont généralement plutôt bons, et qui donnent du corps à la poursuite. Les spécialistes des westerns d'Audie Murphy remarqueront aussi les ressemblances avec un autre western de ce dernier : "les Sept chemins du couchant" (1960). Dans "la parole est au colt", Warren Stevens, reprend un peu le rôle jour par Barry Sullivan. Audie Murphy joue un héros diminué, qui semble nous dire que le western ne sera jamais plus comme avant, et que d'autres héros prendront le haut de l'affiche. Et c'est peut être cet anachronisme qui fait aujourd'hui encore, toute la force de ce petit film, que l'on ne doit pas mépriser pour autant.

GUNPOINT10.jpg

la-parole-est-au-colt_305966_22039.jpg

parolecolt1.jpg

parolecolt2.jpg

Ci-dessus : Audie Murphy & Warren Stevens

sanstitre133.jpg

sanstitre134.jpg

Ci-dessus : Joan Stanley

Disponible en DVD zone 2, chez Sidonis & Calysta en VF et VO sous-titrée

Note : 5,5 / 10

Écrire un commentaire