Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/06/2014

La belle de Saïgon / Red Dust - 1932

"La belle de Saïgon" mérite bien sa réputation de film mythique. Deuxième des six films du duo Clark Gable / Jean Harlow, on peut bien dire que celui-ci ne laisse pas indifférent. L'histoire semble pourtant classique. Ainsi un patron (Clark Gable) de plantation d'hévéas (arbre à Caoutchouc) en Indochine française, se retrouve avec une jeune et belle prostituée (Jean Harlow) sur les bras, mais l'arrivée d'un nouveau contre-maître (Gene Raymond) et de sa femme va changer les choses. Le couple va se dissoudre dans une nature luxuriante où les éléments naturels auront toute leur place pour déclencher un érotisme étonnant pour l'époque. Car il ne faut pas oublier que "la belle de Saïgon" date de 1932, soit 2 ans avant la mise en place du code de censure (Code Hays). Deux ans plus tard, une histoire mettant en avant, aussi souvent une prostituée, et la montrant aussi sympathique n'aurait pas été autorisée à être filmée. Ainsi, on sait que sur "Autant en emporte le vent", Selznick s'interrogeait sur les nombreuses scènes du personnage de Belle Watling (patronne d'une maison close) et sur son caractère si franc et finalement honnête.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, films, clark, jean harlow, mary astor, Gene Raymond, donald crisp, Victor Fleming gable

Pour en revenir à "la belle de Saïgon", le scénario de John Lee Mahin tiré de la pièce de Wilson Collison, est donc assez classique. Mais ce sont bien les acteurs qui font de ce film un superbe classique. Gable est très bon, mais Jean Harlow transfigure littéralement son personnage. Quant à Victore Fleming, il sait mettre en valeur le corps parfait de l'actrice, laissant voir ses jambes, ou dans un dixième de second un sein. Le scénario sera d'ailleurs utilisé avec moins de bonheur dans un autre film de Clark Gable, bien des années plus tard : Mogambo (1954). Ava Gardner reprendra le rôle de Jean Harlow, Grace Kelly celui de Mary Astor, et l'action se déroulera cette fois-ci en Afrique. Néanmoins, ni le Technicolor ni un Gable vieillissant ne feront oublier, l'incroyable fulgurance de ce premier érotisme cinématographique de cette "Belle de Saïgon", qui fit sortir le cinéma de son enfance, pour le propulser dans une modernité dont les résonances parviennent encore aujourd'hui, à marquer durablement, le spectateur. Ainsi, on peut espérer que la Warner nous sorte rapidement la totalité des films de Jean Harlow, peut être la première icône blonde platine de l'écran, bien avant Lana Turner. qui la qualifia de "première incarnation américaine du sex-appeal". En effet, les films de Jean Harlow sont d'autant plus mythiques que cette star eut un destin particulièrement tragique. Mais  nous verrons tout cela dans un prochain article.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,clark,jean harlow,mary astor,gene raymond,donald crisp,victor fleming gable

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,clark,jean harlow,mary astor,gene raymond,donald crisp,victor fleming gable

Ci-dessus : Jean Harlow & Clark Gable

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,clark,jean harlow,mary astor,gene raymond,donald crisp,victor fleming gable

Ci-dessus : Mary Astor & Clark Gable

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,clark,jean harlow,mary astor,gene raymond,donald crisp,victor fleming gable

Ci-dessus : Jean Harlow & Mary Astor

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,clark,jean harlow,mary astor,gene raymond,donald crisp,victor fleming gable

Ci-dessus : Clark Gable, Tully Marshall & Jean Harlow

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,clark,jean harlow,mary astor,gene raymond,donald crisp,victor fleming gable

Ci-dessus : sur le tournage avec Victor Fleming

Film disponible en DVD zone 2, VO sous-tirée dans la collection "Trésors Waner".

Note : 8 / 10

Écrire un commentaire