Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2014

Présentation de Bette Davis par Jean-François Rauger

Vous savez que sur Hollywood Classic, on a une très grande admiration pour Bette Davis, immense actrice à la carrière phénoménale. Je vous propose donc une présentation de Jean-François Rauger, directeur des programmes de la Cinémathèque, qui retrace la carrière de cette immense actrice. J'espère que cela vous donnera envie de fouiner sur Amazon ou la Fnac pour acquérir les plus grands chef-d'oeuvres de Bette Davis.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,bette davis

 

La présentation de Jean-François Rauger :

 

30/03/2014

Troie / Troy - 2004

Alors qu'aujourd'hui nos concitoyens en France s'apprête à élire les maires de nos villes et villages, il est peut être temps de se rappeler que l'idée même de cité est née en Grèce et que la plus célèbre légende est peut être celle de Troie, située en Asie Mineure. Le genre Péplum quant à lui, sait ce qu'il doit à un film comme "Gladiator" (2000). En effet, si ce denier n'était pas sorti 4 ans plutôt et n'avait pas été un immense succès, il est fort peu probable que nous aurions vu la réalisation de ce "Troie" de Wolfgang Petersen. "Troie" s'appuie donc sur la légende d'Homère (le père des poètes) et donc sur les textes de L'Iliade. Le réalisateur prend des libertés avec le texte original, retirant les interventions divines de l'histoire, ainsi que de nombreux personnages et changent des évènements. Mais Alexandre Dumas a lui même modifié l'histoire pour écrire ses 3 mousquetaires et en préface de son livre, il écrivait : "On peut violer l'histoire, si on lui fait de beaux enfants". Et dans ce "Troie" c'est bien le cas.  Le film bénéficie d'une énorme distribution avec en tête Brad Pitt (Achille), Eric Bana, Orlando Bloom, mais aussi la magnifique Diane Kruger (Hélène de Troie). Les seconds rôles sont également extraordinaires avec Brian Cox (Agamemnon), Sean Bean (Ulysse), ou encore Julie Christie et la jeune Rose Byrne (Briséis). Mais c'est Peter O'Toole qui comme d'habitude, arrive à voler la vedette à ses partenaires, en faisant passer à travers son personnage une énorme émotion. Les décors et les costumes sont incroyables, et on peut qualifier la réalisation de Wolfgang Petersen de très sérieuse. Et on voit qu'il s'attache à raconter une histoire autant qu'à construire une caractérisation complexe des personnages.

Troie-1.JPG

A cela, il faut ajouter la musique exotique et lyrique de James Horner, qui nous offre ici une de ses plus belles compositions. Le spectacle grandiose de 194 minutes passe donc très vite, et fait honneur à une salle de Home-Cinéma. Et si le film a coûté 175 millions de dollars, il en a rapporté 497 millions, faisant de "Troie" un énorme succès cinématographique, qui permet à tous de se souvenir d'une des plus célèbres légendes de l'antiquité, mais aussi de notre culture occidentale, qui a traversée les millénaires pour arriver jusqu'à nous, changée, modifiée, mais bien présente et vivante, comme un rappel lointain d'où vient notre civilisation et que comme les Hommes, les cités vivent, grandissent, puis disparaissent.

troie-2004-40-g2.jpg

troie-2004-47-g.jpg

Ci-dessus : Diane Kruger (Waouh !)

troie-2004-50-g.jpg

Ci-dessus : Eric Bana et Orlando Bloom

 

La bande-annonce :

 

Extrait de la musique :

 

La chanson tirée du film de Josh Groban :

Film disponible en Bluray et DVD zone 2 (VF et VO sous-titrée)

 

Note : 9 / 10

29/03/2014

Quand les tambours s'arrêteront / Apache Drums - 1951

"Quand les tambours s'arrêteront" western en Technicolor, est le dernier film du producteur Val Lewton, qui devait disparaître un peu avant la sortie du film. Val Lewton était un homme un peu perturbé qui faisait souvent le même cauchemard. En effet, il se voyait dans une piscine et incapable de remonter, car la piscine était entournée de centaines de chats. Ce rêve obsessionnel explique probablement son investissement sur des films comme "Cat people" (1942) de Jacques Tourneur ou encore "I Walked With a Zombie" (1943), et "Leopard Man" (1943) etc. Val Lewton est donc un producteur spécialisé dans le film fantastique suggestif comme il pouvait êtra dans le Hollywood de cette époque. C'est donc particulièrement intéressant de le voir à l'oeuvre sur un western d'Hugo Fregonese. Avec un tel duo producteur (Lewton) et réalisateur (Fregonese, le résultat ne pouvait qu'être incroyablement baroque et culte. Et c'est bien le cas. Fragonese revisite le genre western en le rendant, très éprouvant pour le réalisateur, et en fait presque un film d'horreur. La psychologie des personnages est particulièrement bien travaillé dans un format pourtant ultra-court de 75 minutes. Certains personnages comme le joueur aventurier, le maire, ou le pasteur de la petite ville ressorte particulièrement. Et il y a des interactions entre chaque personnage. Même les personnages qui sont des seconds rôles, sont particulièrement bien définis.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,stephen mcnally,willard parker,coleen gray,arthur shields,james griffith,armando silvestre,georgia backus,clarence muse,ruthelma stevens,james best,chinto guzman,ray bennett,hans j salter,hugo fregonese

Pour continuer sur les personnages on se rend compte qu'ils évoluent tout au long du film. Et c'est cela qui en fait aussi l'intérêt. Le joueur égoïste et aventurier va se mettre au service de la communauté. La communauté qui voulait le pendre, va finalement l'accepter. Mais aussi le maire et le prêtre racistes vont évoluer sensiblement et devenir petit à petit non pas tolérant, mais être capable d'une espèce d'empathie pour un éclaireur indien. Les épreuves que cette communauté subira, est à n'en pas douter un lien quasiment indestructible entre les personnages. Et la survie au malheur devient un lien fort vers une nouvelle vie cette fois-ci vécue en commun les uns avec les autres. Ce film est donc sans aucun doute le meilleur western d'Hugo Fregonese, et le meilleur western de Stephen McNally. Stephen McNally a jouté dans de nombreux westerns. On peut citer entre autre : "le diable dans la peau" (1960) ou encore "Duel sans merci" (1951). On remarquera aussi, la belle Coleen Gray qui était déjà la partenaire de John Wayne dans "la rivière rouge" (1948). Je n'ai pas besoin d'ajouter que la photographie de Charles P. Boyle est au niveau de l'ensemble. On pourrait simplement regretter que le studio Universal, n'est pas décidé d'investir un peu plus sur ce film, décidément culte.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,stephen mcnally,willard parker,coleen gray,arthur shields,james griffith,armando silvestre,georgia backus,clarence muse,ruthelma stevens,james best,chinto guzman,ray bennett,hans j salter,hugo fregonese

Ci-dessus : Stephen McNally

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,stephen mcnally,willard parker,coleen gray,arthur shields,james griffith,armando silvestre,georgia backus,clarence muse,ruthelma stevens,james best,chinto guzman,ray bennett,hans j salter,hugo fregonese

Ci-dessus : Willard Parker et Coleen Gray

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,stephen mcnally,willard parker,coleen gray,arthur shields,james griffith,armando silvestre,georgia backus,clarence muse,ruthelma stevens,james best,chinto guzman,ray bennett,hans j salter,hugo fregonese

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,stephen mcnally,willard parker,coleen gray,arthur shields,james griffith,armando silvestre,georgia backus,clarence muse,ruthelma stevens,james best,chinto guzman,ray bennett,hans j salter,hugo fregonese

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,stephen mcnally,willard parker,coleen gray,arthur shields,james griffith,armando silvestre,georgia backus,clarence muse,ruthelma stevens,james best,chinto guzman,ray bennett,hans j salter,hugo fregonese

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,stephen mcnally,willard parker,coleen gray,arthur shields,james griffith,armando silvestre,georgia backus,clarence muse,ruthelma stevens,james best,chinto guzman,ray bennett,hans j salter,hugo fregonese

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,stephen mcnally,willard parker,coleen gray,arthur shields,james griffith,armando silvestre,georgia backus,clarence muse,ruthelma stevens,james best,chinto guzman,ray bennett,hans j salter,hugo fregonese

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,stephen mcnally,willard parker,coleen gray,arthur shields,james griffith,armando silvestre,georgia backus,clarence muse,ruthelma stevens,james best,chinto guzman,ray bennett,hans j salter,hugo fregonese

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,stephen mcnally,willard parker,coleen gray,arthur shields,james griffith,armando silvestre,georgia backus,clarence muse,ruthelma stevens,james best,chinto guzman,ray bennett,hans j salter,hugo fregonese

Disponible chez Sidonis & Calysta en DVD zone 2 en Version Française et VO sous-titrée (bonne qualité d'image).

Note : 7,5 /10

28/03/2014

Boomerang - 1947

"Boomerang" est un film en noir & blanc, d'Elia Kazan. Ce dernier avait tourné également en 1947, "le roi de la prairie" avec Spencer Tracy, Katharine Hepburn, Robert Walker et Melvyn Douglas, qui était un étrange western dramatique et psychologique tout à la fois. Avec "Boomerang" on change de registre et Kazan s'attaque cette fois-ci au genre film noir avec un succès certain. Ainsi, il part d'un fait divers atroce : l'assassinat en pleine rue d'un prêtre apprécié de sa communauté. Le film pose question sur la violence de la société américaine des années 50, mais aussi sur l'idée de justice et les rapports que cette dernière entretien avec les politiciens. Le film est d'autant plus fort qu'il est clairement inspiré de faits réels.

jCHoDYV41sEQqqRxQQVxQ32dBsD.jpg

Le casting est plutôt fameux avec un Dana Andrews au meilleur de sa forme et il est entouré par une pléiade de seconds rôles comme Lee J Cobb en policier, qui était l'affreux gangster de "Traquenard" (1958) avec Robert Taylor. Mais il y a aussi Carl Malden que l'on verra très souvent en particulier dans "un tramway nommé Désir" (1951) avec Vivien Leigh. Enfin Arthur Kennedy a peut être dans "Boomerang" son meilleur rôle. On se souvient de lui pour ses rôles dans les films d'Errol Flynn, comme 'la charge fantastique" (1942) ou "Sabotage à Berlin" (1942). Mais que peut on reprocher à Boomerang ? Pas grand chose. Peut être Kazan et son directeur de la photographie Norbert Brodine auraient pu travailler un peu plus la photographie de l'ensemble, qui n'est pas au niveau d'autres films de la même époque. Néanmoins certaines scènes sont encore très belles. Le film vaut donc par son scénario assez original et par l'inversion des rôles qu'il met en place. De plus, il est formidablement joué. Ce film reste donc très fort, par sa dénonciation de la peine de mort, du système judiciaire américain, et de son rattachement nocif à la politique. L'académie des Oscars ne devait pas s'y tromper et décerner l'Oscar du meilleur scénario à Richard Murphy, scénariste de "Boomerang".

 cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, Dana Andrews, Arthur Kennedy, Lee J Cobb, Karl Malden, Karl Malden, Jane Wyatt,  Cara Williams, elia kazan

Le choc !

 cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, Dana Andrews, Arthur Kennedy, Lee J Cobb, Karl Malden, Karl Malden, Jane Wyatt,  Cara Williams, elia kazan

Ci-dessus  :Cara Williams  & Dana Andrews

 cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, Dana Andrews, Arthur Kennedy, Lee J Cobb, Karl Malden, Karl Malden, Jane Wyatt,  Cara Williams, elia kazan

Ci-dessus : Lee J Cobb & Karl Malden

 cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, Dana Andrews, Arthur Kennedy, Lee J Cobb, Karl Malden, Jane Wyatt,  Cara Williams, elia kazan

Ci-dessus : Arthur Kennedy (assis) et Dana Andrews

 

La bande-annonce :

Disponible en DVD Zone 2 en VO sous-titrée chez Twentieth Century Fox.

Note : 7,5  / 10

27/03/2014

Passage interdit / Untamed Frontier - 1952

"Passage interdit" est plutôt un film intéressant, western en Technicolor. Le réalisateur en est Hugo Fregonese, réalisateur d'origine argentine. On peut lire sur wikipédia l'article suivant le concernant : "Ancien journaliste sportif, il étudie à l'Université Columbia en 1935 puis est engagé comme conseiller technique sur des films ayant pour thème l'Amérique latine. En 1938, il retourne vivre en Argentine. Là il travaille comme éditeur, assistant de direction et réalisateur de courts métrages. Il fait ses débuts sur deux longs métrages argentins en 1942, comme assistant-réalisateur, avant de réaliser vingt-six films (dont quatre également comme scénariste) entre 1945 et 1975. Bon nombre des films de la période américaine de Fregonese sont des westerns comme "Quand les tambours s'arrêteront"  (1951) ou "le raid" (1954) des policiers mélodramatiques comme "Mardi, ça saignera", "l'Étrange Mr. Slade". Il réalise aussi en Inde le film britannique Harry Black et le tigre (en). Il a eu deux enfants de sa première épouse Faith Domergue."

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

Le film bénéficie d'un bon casting en la personne du trio Joseph Cotten, Shelley Winters, et Scott Brady. De plus le film a une très belle photographie de Charles P. Boyle. Alors c'est vrai que le film a deux principaux, tout d'abord Joseph Cotten et Shelley Winters ne sont pas de vrais héros de western. Enfin, le film a une longue mise en place, avec une conclusion un peu bâclée et qui n'est pas au niveau du reste du film. Néanmoins, "Passage interdit" reste un bon divertissement, mais qui n'atteint jamais des sommets, et c'est plutôt rageant, car il y a le potentiel de "duel au soleil" avec Gregory Peck et Jennifer Jones. Malheureuement ce potentiel n'est pas ici exploité jusqu'au bout.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

Ci-dessus : Shelley Winters

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

Ci-dessus : Shelley Winters

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

Ci-dessus : Shelley Winters, Scott Brady, & Joseph Cotten

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

Ci-dessus : Joseph Cotten & Shelley Winters

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

Ci-dessus :Scott Brady & Shelley Winters

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

Disponible en DVD zone 2 chez Sidonis & Calysta en version française et VO sous-titrée

 

Note : 6 / 10

26/03/2014

Le cinéma classique de nouveau à la mode ?

Au milieu des années 70, le classicisme hollywoodien, avait pour une grande part disparu et semblait être un ringard et lointain souvenir du passé. Les studios avaient du abandonner leur monopole sur la distribution de l'image filmée et la télévision avait pris le pas sur le cinéma. Samuel Goldwyn lui même avait prophétisé ce déclin inéluctable du cinéma, en disant : "Pourquoi les gens iraient au cinéma voir des mauvais films, alors qu'ils peuvent en voir à la télévision !". Darryl F Zanuck avait lui aussi pressenti quelques années après la guerre, que le cinéma changerait et que le public composé de soldats revenus de la guerre, souhaiterait un spectacle plus réaliste que celui d'avant la deuxième guerre mondiale. Aujourd'hui tout a changé le cinéma n'est plus la seule source d'images en mouvement et on voit fleurir de nouveaux médias depuis quelques années : internet, pc portables et même téléphones ! Evidemment, personne ne peut ou ne veut nier l'expérience de la salle de cinéma. Mais cette nouvelle diffusion de l'image a aussi ouvert de nouveaux marchés, comme celui de la vidéoprojection haute définition ou de la vente à distance. On constate là aussi d'ailleurs, la parution de nombreux classique du cinéma français ou hollywoodien en Bluray ou DVD. Loin de l'abêtissement de Capitaine America, les éditeurs du monde entier, commencent à comprendre qu'un marché existe aux USA et en France pour un autre cinéma. Ainsi, l'amateur de cinéma classique peut bénéficier à distance d'oeuvres introuvables ou peu diffusées, et obtenir la livraison à domicile de films oubliés via le DVD, le Bluray, le téléchargement ou la télévision. Les cinémas se mettent aussi à diffuser certains grands films, inscrits au panthéon de l'art cinématographique. Et à chaque fois c'est une nouvelle vie, pour ces oeuvres du passé. Phénomène du passé, ou phénomène de société, le classique se vend toujours, et des collectionneurs fous se précipitent pour acheter aussi, des reliques que personne ne voulait même cadeau, il y a encore 40 ans. Ainsi, en novembre 2013, on apprenait que le costume de Gene Kelly, utilisé pour "chantons sous la pluie", vendu à 10$ dans les années 70, avait été revendu par son propriétaire, pour la modeste somme de 160 000 $ !!

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, polémiques

A n'en pas douter, le cinéma des années 30,40 et 50 hante encore les consciences. Considéré, comme dépassé et ringard, il est en train de devenir ce que Mozart est à la musique, pour une nouvelle génération d'élites intellectuelles et de collectionneurs fortunés. Mieux, la jeune génération n'est pas en reste et commence à s'approprier elle même ses propres classiques. Pour une société en perte de repères, le cinéma d'avant semble aujourd'hui, un éternel refuge, terre sans limite de la création intellectuelle originale et intelligente, mais aussi paradigme de sociétés supposées idéales ou parcourues comme la notre par la violence. On le sait, la culture trouve toujours son chemin à travers les siècles, et la chute d'Athènes ou de Rome n'ont jamais mis en danger la transmission des oeuvres de Platon. Il en est de même pour le cinéma classique, art outragé certes, mais qui vivra autant que l'Humanité elle même et dont la résonance éternelle n'a pas fini de hanter l'inconscient collectif. Si ce blog peut être une infime part, de cette oeuvre de mémoire, il n'aura pas été complètement vain.

 

 

Sources :

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2514952/Owner-Gen...

25/03/2014

La piste fatale / Inferno - 1953

"La piste fatale" est un thriller de Roy Ward Baker. Le premier travail de Roy Ward Baker dans les films était comme garçon de plateau, à la Gainsborough Studios à Londres, en Angleterre, mais dans les trois ans, il a travaillé comme assistant réalisateur. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a travaillé dans l'Unité Kinematograph armée sous Eric Ambler, un écrivain et producteur de films, qui, après la guerre, a donné à Baker sa première occasion de réaliser un film, "l'homme d'octobre" (1947). Baker  s'est ensuite rendu à Hollywood en 1952 et est resté pendant sept ans, de retour en Grande-Bretagne en 1958, il a dirigé un de ses meilleurs films, "Atlantique, latitude 41 °" (1958) qui raconte le drame du Titanic. Pendant les années 1960 et 1970, Baker a dirigé un certain nombre de films d'horreur Hammer et Amicus. Il a également dirigé à la télévision britannique, notamment au cours de la dernière partie de sa carrière. Le casting est composé de la belle Rhonda Fleming (ici la femme d'un richissime homme d'affaires), de Robert Ryan qui joue donc l'homme d'affaires, abandonné par sa femme, William Lundigan joue l'amant de Rhonda Fleming. Dans les seconds rôles, on peut citer Henry Hull que l'on a vu dans "le brigand bien-aimé" (1939) et dans "le retour de Frank James" (1940). Rhonda Fleming on l'a vu dans de très nombreux films des années 50 parmi lesquels on peut citer : "Règlement de compte à ok Corral" (1957), ou encore "la cinquième victime" (1956) de Fritz Lang

94750347_o.jpg

Le film est plutôt bon, même si Baker n'est pas Hitchcock ou Hathaway. De plus, le scénario de Francis M. Cockrell semble un peu bancal. On ne sait pas bien comment Robert Ryan s'est retrouvé seul en pleine montagne. On ne sait rien de la rencontre entre Rhonda Flemming et son amant, rien des circonstances exactes ou de ce qui a précédé la décision. Finalement toute l'extrème et fine intellectualité d'un scénario écrit par Hitchock et sa femme n'apparaît pas ici. Tout est donc concentré sur l'action, ce qui donne au film un caractère très moderne nous faisant penser à des films beaucoup plus récents comme "127 heures" avec James Franco de Danny Boyle. On passe donc un bon moment devant un film classique au scénario très moderne, qui s'attarde malheureusement quand même assez peu sur la psychologie des personnages, au profit de l'action et surtout de la survie en plein désert. A noter enfin une qualité d'image pas extraordinaire, mais tout à fait correct pour un film de cette époque sur l'édition "Hollywood Legends".

La piste fatale-1.JPG

Ci-dessus : Robert Ryan

La piste fatale-2.JPG

Ci-dessus : Robert Ryan

La piste fatale-3.JPG

Ci-dessus : Rhonda Fleming

La piste fatale-4.JPG

Ci-dessus : Rhonda Fleming et William Lundigan

La piste fatale-5.JPG

 

La bande-annonce :

 Disponible en DVD Zone 2 en VO sous-titrée uniquement dans une promotion à 20 € les 3 films à la Fnac pour les adhérents !

 

Note : 7 / 10

24/03/2014

Pour moi et ma mie / For me and my Gal - 1942

Aujourd'hui quelques mots pour vous présenter un film merveilleux et qui me tient particulièrement à coeur : "For me and my Gal" ou en français "Pour moi et ma mie". Ce film a été réalisé en 1942, par Busby Berkeley et évoque la période du Musical avant et pendant la première guerre mondiale. La guerre est donc assez présente et même si il s'agit de la guerre de 14, le public de l'époque ne pouvait ignorer qu'il s'agissait d'évoquer le second conflit mondial. Une demande d'achat de bons de la défense est d'ailleurs mis en avant dans plusieurs scènes et après le titre final.

Poster - For Me and My Gal_01.jpg

Busby Berkeley était en quelque sorte un vétéran de la comédie musicale hollywoodienne des années 30, resté célèbre pour ses fameuses chorégraphies géométriques utilisant les formes féminines (voir photo ci-dessous) dans des films comme "42nd Street", "Footlight Parade", "Gold Diggers" (1933) et Fashions" 1934.

Footlight_Parade_Waterfall.jpg

"For me and my Gal", présentait en vedettes principales Judy Garland et George Murphy. Mais c'est bien évidemment, Gene Kelly qui va voler la vedette à Murphy. Or c'est seulement le premier film de Gene Kelly. Il avait signé un contrat avec avec David O. Selznick et attendait qu'on lui offre un rôle. Finalement cela devait être la MGM qui devait lui donner sa chance. Et malgré que "For me and my gal" soit le premier film de Gene Kelly, on retrouve dans ce film toute la joie, l'enthousiasme et le talent que Gene Kelly déploiera pendant tant d'années à la MGM. Gene Kelly eut beaucoup de chance de travailler avec Judy Garland pour son premier rôle. En effet, elle lui donna beaucoup de conseils, en particulier sur le comportement à avoir avec le réalisateur Busby Berkeley qu'elle ne supportait pas. Garland devait d'ailleurs obtenir le renvoi de Berkeley, l'année suivante sur le tournage de "Girl Crazy". En tous les cas, aucune tension est visible à l'écran et c'est un pur bonheur de voir la première apparition du couple Garland/Kelly. On les retrouvera plus tard sur 2 autres films : "le pirate" (1948) et "la jolie fermière" (1950). C'est Stella Adler qui aurait suggérée au producteur Athur Freed, la mise en avant de Gene Kelly pour "For me and my gal". Le film terminé, les premières séances de tests rendirent le public assez déçu concernant la fin initiale. Louis B. Mayer exigea donc que l'on donne plus de scènes dramatiques à Kelly et enclencha  un tournage additionnel de 3 semaines. Finalement, le film obtint un gros succès public se hissant tout en haut des grands succès cinématographiques de l'année 1942. Je profiterais de cette note pour rendre le plus vibrant hommage à Gene Kelly et à Judy Garland, deux étoiles éternelles de la comédie musicale et dont l'obsession était de donner joie et bonheur au public. Je finirais enfin, pour rappeler que Roger Edens devait obtenir une nomination aux Oscars pour la meilleure adaptation musicale.

Annex - Kelly, Gene (For Me and My Gal)_01.jpg

Ci-dessus : Gene Kelly et Judy Garland

 

tumblr_m6z07r08r01ramsc7o1_1280.jpg

Ci-dessus : Judy Garland et George Murphy

 

Ci-dessous extrait du plus célèbre numéro du film :

 

 

Une scène sympathique entre Judy Garland et George Murphy :

NOTE : 8,5 / 10

23/03/2014

Nouvelle collection de Classiques à la FNAC !

Oyé ! Oyé ! Braves cinéphiles de DVDClassik. Pour votre information, la Fnac sort une proportion pour tous les adhérents et les autres à partir du 07 avril (3 DVD pour 20 €) et ce jusqu'au 29 avril. Et on trouve énormément de films classiques dans cette promotion avec en plus des Trésors Warner et des Classiques Universal, la nouvelle collection "Hollywood Legends", qui comprend déjà 20 titres avec 20 nouveaux titres à sortir. Donc si vous êtes adhérent et cinéphile vous pouvez vous jeter sur ces films dès lundi ou aujourd'hui si il y a des FNAC ouvertes le dimanche.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,Hollywood Legends,

Ci-dessous : L'offre détaillée

http://video.fnac.com/l301898/Toute-la-selection-Adherents-3-DVD-20/Adherents-3-DVD-20#bl=VIAdh%C3%A9rents-%3a-3-DVD-%3d-20-%E2%82%ACBLO1

 

 

22/03/2014

Le nettoyeur / Destry - 1954

 "Le nettoyeur" est un film très sympathique avec Audie Murphy et la belle Mari Blanchard qui joue une prostituée au grand coeur. Ici le réalisateur George Marshall réalise un remake de son propre film, "femme ou démon" (1939) avec James Stewart et Marlene Dietrich.  On retrouve aussi Lyle Bettger, excellent dans les rôles de méchant. Et là, encore une fois il est très bon. On peut ajouter, la présence de Thomas Mitchell, qui était le père de Scarlett O'Hara dans "Autant en emporte le vent'. Ce dernier en fait peut être un peu trop et surjoue un peu parfois. Audie Murphy est quant à lui parfait, et semble toujours être dans un humour décalé réellement savoureux. Alors les années 50, c'est quand même le règne de la couleur à Hollywood et on retrouve ici un très beau Technicolor, qui met en valeur l'action, les costumes et les jolies danseuses. Audie Murphy, joue un garçon apparemment gauche et timide, venu remettre de l'ordre dans une ville. On prend donc beaucoup de plaisir à regarder ce joli western classique, mais sexy, qui n'ennuie jamais, au contraire, et qui a été pour moi une très bonne surprise.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,audie murphy,lyle bettger,mari blanchard,thomas mitchell,edgar buchanan,lori nelson,wallace ford,mary wickes,alan hale jr.,john doucette,henry mancini,frank skinner,herman stein,george marshall

Audie Murphy, joue un garçon apparemment gauche et timide, venu remettre de l'ordre dans une ville. La mission risque d'être difficile entre le gros homme d'affaires véreux et le maire corrompu jusqu'à la moelle. On prend donc beaucoup de plaisir à regarder ce joli western classique, mais sexy, qui n'ennuie jamais, au contraire, et qui a été pour moi une très bonne surprise.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,audie murphy,lyle bettger,mari blanchard,thomas mitchell,edgar buchanan,lori nelson,wallace ford,mary wickes,alan hale jr.,john doucette,henry mancini,frank skinner,herman stein,george marshall

Ci-dessus : Mari Blanchard et Audie Murphy

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,audie murphy,lyle bettger,mari blanchard,thomas mitchell,edgar buchanan,lori nelson,wallace ford,mary wickes,alan hale jr.,john doucette,henry mancini,frank skinner,herman stein,george marshall

Ci-dessus : les 2 méchants (Edgar Buchanan et Lyle Bettger)

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,audie murphy,lyle bettger,mari blanchard,thomas mitchell,edgar buchanan,lori nelson,wallace ford,mary wickes,alan hale jr.,john doucette,henry mancini,frank skinner,herman stein,george marshall

Ci-dessus : Thomas Mitchell et Audie Murphy

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,audie murphy,lyle bettger,mari blanchard,thomas mitchell,edgar buchanan,lori nelson,wallace ford,mary wickes,alan hale jr.,john doucette,henry mancini,frank skinner,herman stein,george marshall

Ci-dessus : Lyle Bettger et Mari Blanchard

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,audie murphy,lyle bettger,mari blanchard,thomas mitchell,edgar buchanan,lori nelson,wallace ford,mary wickes,alan hale jr.,john doucette,henry mancini,frank skinner,herman stein,george marshall

Ci-dessus : Mari Blanchard

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,audie murphy,lyle bettger,mari blanchard,thomas mitchell,edgar buchanan,lori nelson,wallace ford,mary wickes,alan hale jr.,john doucette,henry mancini,frank skinner,herman stein,george marshall

Ci-dessus : George Marshall avec la casquette et Mari Blanchard répétant sur le tournage du "Nettoyeur".

 

La présentation de Mr Patrick Brion :

 

Disponible en DVD zone 2, en VF ou Version Originale sous-titrée chez Sidonis & Calysta

Note : 7 / 10

21/03/2014

Bertrand Tavernier ou la passion du cinéma

Mr Bertrand Tavernier en compagnie de Denis Villeneuve, présente son film "Quai d'Orsay" (2014) à la télévision québecoise. Il parle également du cinéma d'auteur, et donne une vraie leçon de cinéma, toute en vérité et en simplicité. Merci Mr Tavernier !

 

abaca_183516_008.jpg

 

 

20/03/2014

Le roman de Mildred Pierce / Mildred Pierce - 1945

Aujourd'hui je vous propose un sacré beau film que j'ai revu hier soir : "le roman de Mildred Pierce", tiré du livre de James M. Cain. Le film est admirable à tous les points de vue. La distribution est excellente. Ainsi, on retrouve une Joan Crawford très crédible en femme au foyer, une Ann Blyth délicieusement manipulatrice et perverse. Dans les seconds rôles on retrouve Jack Carson,  Zachary Scott, et Eve Arden. Zachary Scott on l'a vu joué dans d'autres mélodrames, comme "la femme aux maléfices" (1950). Quant à Jack Carson, éternel gaffeur et joli coeur, il a ici peut être son rôle le plus sérieux et joue à la perfection un personnage assez superficiel. Le film vaut autant par le jeu des acteurs, que par la superbe réalisation d'un Michael Curtiz, génialement inspiré, qui multiplie, comme souvent dans son oeuvre, les plans d'exceptions. Et il fait sienne la fameuse phrase de Jacques Tourneur, qui disait : "La couleur des décors n'a pas d'importance, ce qui est capital c'est la lumière". Rien est plus vrai pour le noir et blanc, et on devine sur les photographies de cet article, le travail d'artiste que Curtiz a fourni sur la lumière.  Pour arriver à cet incroyable résultat, il a du sans aucun doute bénéficier du directeur de la photographie, Ernest Haller. Ernest Haller n'était pas n'importe qui car il a participé à la photographie de nombreux films de Curtiz, mais a également obtenu un Oscar pour "Autant en emporte le vent" (1939).

le-roman-de-mildred-pierce-a03.jpg

Michael Curtiz multiplie donc surtout au début les scènes géniales, comprenant des jeux de lumière, des jeux d'ombre, et tout cela est d'une beauté extraordinaire. Rien que le titre, donne des frissons, lorsqu'on entend la superbe musique de Max Steiner, et que les lettres du titre sont effacées successivement par un éternel ressac. Le ton est donné pour un très grand film et "Mildred Pierce" est effectivement un très grand film, et peut être un des plus beaux mélodrames du cinéma américain. Les critiques ne devaient pas s'y tromper, et le film devait être nominé de nombreuses fois aux Oscar et Joan Crawford devait recevoir l'Oscar de la meilleure actrice pour sa formidable interprétation. Aujourd'hui, on a un peu oublié le genre mélodrame. En effet, les temps ont changé. Les femmes refusent d'être des victimes ou se voir victimiser à l'écran.  Pourtant, "Mildred Pierce" est un film profondément féministe, car comment ne pas avoir de la compassion, pour le combat acharné d'une femme pour sauver sa famille ? Jamais peut être dans son oeuvre, Curtiz n'a décrit aussi bien la condition féminine d'une mère au foyer, digne et responsable et l'amour d'une mère pour sa fille. En cela, il nous offre une oeuvre d'une inaltérable résonance.

roman-de-mildred--45-04-g.jpg

roman-de-mildred-pierce-09-g.jpg

Ci-dessus : Joan Crawford et Ann Blyth

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joan crawford,ann blyth,zachary scott,jack carson,eve arden,butterfly mcqueen,max steiner,michael curtiz

Ci-dessus : Joan Crawford

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joan crawford,ann blyth,zachary scott,jack carson,eve arden,butterfly mcqueen,max steiner,michael curtiz

Ci-dessus : Joan Crawford (admiré sur ces images, la fabuleuse photographie d'Ernest Haller )

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joan crawford,ann blyth,zachary scott,jack carson,eve arden,butterfly mcqueen,max steiner,michael curtiz

Ci-dessus : Les jeux d'ombres, traditionnels des films de Curitz

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joan crawford,ann blyth,zachary scott,jack carson,eve arden,butterfly mcqueen,max steiner,michael curtiz

Ci-dessus : Ann Blyth, Zachary Scott, et Joan Crawford

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joan crawford,ann blyth,zachary scott,jack carson,eve arden,butterfly mcqueen,max steiner,michael curtiz

Ci-dessus : Zachary Scott et Ann Blyth

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joan crawford,ann blyth,zachary scott,jack carson,eve arden,butterfly mcqueen,max steiner,ernest haller,michael curtiz

Ci-dessus : Joan Crawford et Michael Curtiz

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joan crawford,ann blyth,zachary scott,jack carson,eve arden,butterfly mcqueen,max steiner,ernest haller,michael curtiz

Ci-dessus : Michael Curtiz apportant son Oscar à Joan Crawford. En effet, cette dernière avait été malade le soir de la remise des Oscars.

 

Présentation de Mr Bertrand Tavernier :

 

La bande-annonce :

 

Film disponible en DVD zone 2 chez Twentieth Century Fox, en VO sous-titrée français, sur Amazon.fr à 4,90 €. A ce prix là, c'est un cadeau, au vu de la qualité du film.

Note : 8,5 / 10

19/03/2014

L'armure noire / The warriors - 1955

"L'armure noire" est connue sous plusieurs titres. En France, ce film est connu nous le nom de "l'armure noire", en Belgique sous le nom du "Prince noir", au Royaume-Uni sous le nom de "The dark avenger" et aux USA sous le titre de "The warriors". A la lecture vous savez donc déjà qu'une armure noire, va jouer un rôle important dans le film, que cela concerne des guerriers, et un prince noir qui veut se venger. C'est effectivement un peu tout ça, et c'est aussi une page de la guerre de cent ans qui déchira la France au 13ème et 14ème siècle et qui oppose le prince noir Edward d'Angleterre aux barons français. Le film est un peu agaçant car il prend un parti pro-anglais, et les Français apparaissent au mieux comme des empêcheurs de tourner en rond, au pire comme des félons. Le film a pour principal avantage de nous faire découvrir Errol Flynn dans son ultime film moyenâgeux. Errol Flynn partage l'affiche non pas avec Joanne Dru, dont le rôle n'est pas bien marquant, mais avec Peter Finch qui joue le leader des barons français. Celle qui fut modèle photo et qui sera l'épouse du chanteur Dick Haymes et de John Ireland et a tourné une série de westerns qui vont marquer les esprits, "la rivière rouge"en 1948  avec John Wayne, qu'elle retrouvera dans "la charge héroïque" (1949). Joanne Dru tournera pour les plus grands réalisateurs (John Ford, Howard Hawks, Robert Aldrich). On se rappelle d'elle dans "le convoi des braves" (1950).  Elle sera ainsi, à l'affiche dans pas moins de 11 westerns. Aujourd'hui on a tendance à oublier quel acteur était Peter Finch, et les plus cinéphiles d'entre nous se souviendront sans doute de son incroyable prestation dans "Network" (1977) au côté de William Holden, qui devait lui permettre de rafler un Oscar et un Golden Globe du meilleur acteur. Mais avant cela, Finch a bien eu une carrière et "l'armure noire" en est la preuve. Enfin on retrouve la belle actrice française : Yvonne Furneaux qui avait transfiguré de sa présence "le vagabond des mers" avec le même Errol Flynn tourné cette fois-ci avec la Warner, deux ans plus tôt.

DARKAVENGER1SHWS.jpg

Pour revenir à "l'armure noire", le film possède de grandes qualités  : superbes costumes, bonne musique, décors réalistes dignes de grands classiques. La lutte entre Peter Finch et Errol Flynn est plutôt intéressante, mais pourtant il manque quelque chose pour enlever l'adhésion pleine et entière. Il y a comme un manque. C'est peut être cette magie que Thorpe était arrivé à insuffler à son "Ivanhoé" (1952) ou au "chevalier de la table ronde" (1953), magie aussi présente dans "les aventures de Robin des Bois" (1938). La romance laisse aussi la part belle à la guerre. Et il faut le reconnaître, Flynn a bien vieilli et n'est plus ici que l'ombre de l'homme qu'il était en 1938. Enfin, n'est pas Richard Thorpe qui veut, et la production d'Henry Levin en est la preuve flagrante. On passe donc un bon moment devant "l'armure noire", mais teinté d'une douce nostalgie, car on ne peut s'empêcher de penser que c'est un des ultimes films du grand Errol Flynn.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,errol flynn,joanne dru,peter finch,yvonne furneaux,cedric thorpe davie,henry levin

Ci-dessus : Peter Finch

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,errol flynn,joanne dru,peter finch,yvonne furneaux,cedric thorpe davie,henry levin

Ci-dessus : Joanne Dru

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,errol flynn,joanne dru,peter finch,yvonne furneaux,cedric thorpe davie,henry levin

Ci-dessus : Errol Flynn

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,errol flynn,joanne dru,peter finch,yvonne furneaux,cedric thorpe davie,henry levin

Ci-dessus : Errol Flynn et Yvonne Furneaux

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,errol flynn,joanne dru,peter finch,yvonne furneaux,cedric thorpe davie,henry levin

Ci-dessus : Errol Flynn et Joanne Dru

Enfin disponible en DVD dans l'offre Adhérent de la Fnac à 6,99 € (3 films pour 20 €) dans la collection Hollywood Legends de la Twentieth Century Fox. Disponible uniquement en VO sous-titrée.

 

Note : 6,5 / 10

18/03/2014

Capitaine Phillips / Captain Phillips - 2013

"Capitaine Phillips" bénéficiait de nombreuses qualités sur le papier, comme la présence de Tom Hanks et d'acteurs africains plus vrais que nature pour jouer les pirates somaliens. En effet, l'un deux Barkhad Abdi a en fait un casier judiciaire important lié à la drogue et à la fraude. Il a même déjà été emprisonné deux fois en 2012. Pourant le réalisateur Paul Greengrass ne parvient jamais à donner de l'émotion à son film. En effet, on ne connaît ni la vie, ni la famille du capitaine. On ne connaît pas la vie de l'équipage. Donc le film n'a rien qui ne puisse susciter un quelconque début d'empathie, sinon la peur des méchants pirates.

Captain_Phillips_poster.jpg

Enfin la réalisation de Paul Greengrace est très contestable. Ainsi, il joue de la caméra mobile sur toutes les scènes, donnant finalement un caractère démeusurément long au film et surtout ennuyeux. On aimerait parfois que Greengrace pose sa caméra et tourne simplement. Mais non, on a souvent le mal de mer, et surtout on se demande si il y a un capitaine à bord du tournage. Pour le reste, "Capitaine Phillips" est juste une coque vide ou un grand bateau qui navigue sans cargaison. Il ne donne pas son lot d'émotion et ne donne surtout pas envie de rembarquer pour une nouvelle croisière ... C'est donc assez décevant venant d'un réalisateur de 3 films avec Matt Damon.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, tom hanks, Barkhad Abd, paul greengrass

Disponible en DVD et Bluray zone 2, VF et Vo sous-titrée

Note : 5 / 10

17/03/2014

Hommage à Danielle Darrieux et Max Ophüls

Danielle Darrieux et Max Ophüls sont peut être la plus belle collaboration du cinéma français entre une actrice et un réalisateur. Et Hollywood Classic fait sienne cette fameuse phrase de Max Ophüls : "Honorer les chefs-d'œuvre est une expérience que nous devons conserver vivante." Je souhaite donc rendre hommage à cet immense réalisateur, mais aussi à sa plus belle héroïne, Danielle Darrieux, actrice, mais aussi chanteuse. Hollywood Classic se souvient de chacun d'eux et de leur collaboration.

OPHULS.jpg

Ci-dessus : Max Ophüls

Danielle_Darrieux_The_Rage_of_Paris.jpg

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,danielle darrieux,max ophüls

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,danielle darrieux,max ophüls

Ci-dessus : Danielle Darrieux

 

Conférence à la cinémathèque de Lyon de Mr Bernard Benoliel :

 

http://www.canal-u.tv/video/cinematheque_francaise/daniel...

 

Hommage à Danielle Darrieux qui chante "le temps d'aimer" :