Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/02/2014

Le courrier de l'or / Westbound - 1959

Cinquième collaboration entre Randolph Scott et le réalisateur Budd Boetticher, "le courrier de l'or", est aussi une des plus faibles. Budd Boetticher, parler d'ailleurs du film en des termes peu élogieux : "En ce qui concerne mes films avec Randolph Scott, je n'ai jamais compris "le courrier de l'or", qui à mon avis aurait pu aller droit dans l'océan Pacifique. "Le courrier de l'or", était une mission de sauvetage, rien de plus. Et je le considère comme une catastrophe." Le scénario de Berne Giler assez peu travaillé, semble le principal problème. Pourtant il y avait tout de même le duo Randolph Scott / Virginia Mayo. Mais cela ne suffit pas, et Virginia Mayo est en plus, assez peu présente, laissant le champ libre à des seconds rôles attachants, comme Karen Steele ou Michael Dante. Dans le rôle du vrai méchant, qui se fiche de son patron, il y a l'excellent Michael Pate. Mais il est assez dur de trouver beaucoup d'intérêt à  cette histoire  de chargements d'or, dont Randolph Scott à la charge de faire parvenir au Nord en pleine guerre de sécession.

Le-Courrier-de-l-or-affiche-7291.jpg

Concernant la forme, les costumes semblent un peu trop clinquant et cela ajoute au malaise général que l'on ressent à la vision de ce film, mollement réalisé. A cela, il faut ajouter que la musique de David Buttolph est particulièrement énervante car elle apparaît pour toutes les séquences de diligence et comme les diligences vont et viennent tout le long du film, la mélodie devient lassante, puis tape rapidement sur les nerfs. Voilà, je n'ai donc pas trouvé beaucoup de qualités à un film qu'une certaine critique (essentiellement française) a l'habitude encore aujourd'hui, de surnoter. Cela peut s'expliquer car une séquence de ce film apparaît dans "a bout de souffle" de Jean-Luc Godard. C'est bien tout ce qu'il y a à retenir de ce petit film où Budd Boetticher, Randolph Scott et Virginia Mayo se sont perdus et où surnagent de temps en temps les scènes d'actions. Au final, c'est assez peu. Et pourtant c'est un fan de Randolph Scott qui a écrit cet article.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,virginia mayo,karen steele,michael dante,andrew duggan,michael pate,wally brown,john daheim,walter barnes,david buttolph,budd boetticher

Ci-dessus : Karen Steele

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,virginia mayo,karen steele,michael dante,andrew duggan,michael pate,wally brown,john daheim,walter barnes,david buttolph,budd boetticher

Ci-dessus : Virginia Mayo

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,virginia mayo,karen steele,michael dante,andrew duggan,michael pate,wally brown,john daheim,walter barnes,david buttolph,budd boetticher

Ci-dessus : Andrew Duggan et Virginia Mayo

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,virginia mayo,karen steele,michael dante,andrew duggan,michael pate,wally brown,john daheim,walter barnes,david buttolph,budd boetticher

Ci-dessus : Karen Steele et Randolph Scott

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,virginia mayo,karen steele,michael dante,andrew duggan,michael pate,wally brown,john daheim,walter barnes,david buttolph,budd boetticher

Ci-dessus : Virginia Mayo et Karen Steele

Note : 4,5 / 10

Écrire un commentaire