Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2013

La porte du diable / Devil's Doorway - 1950

On ne ressort pas indemne à la vision de ce splendide western, "la porte du diable". C'est le premier western d'Anthony Mann. En effet, Mann venait de signer à la MGM, après avoir tourné une série de films noirs à succès à la RKO. Après, "le livre noir" (1949) pour Walter Wanger Productions, "Incident de frontière", "La Rue de la mort" et "les furies", pour la MGM, Mann devait s'attaquer à son premier western : "la porte du diable". Inutile de dire, que pour un premier essai, dans ce genre si particulier, Mann réussit un coup de maître. Le film bénéficiait d'un très bon scénario de Guy Trosper, qui nous montrait un Robert Taylor en indien, qui retrouvait le domaine de son enfance, au retour de la guerre de sécession. Mais malheureusement, le gouvernement ne reconnaissait pas ses droits, sur ses propres terres et voulait l'exproprier pour le partager à des colons. L'affrontement devait alors inévitable. La MGM, plutôt connue à l'époque, pour ses somptueux films d'aventures et ses comédies musicales, attaque ici l'histoire des USA, et touche au drame social indien, comme rarement dans l'histoire du cinéma américain. Par son ton, "la porte du diable" détonne, et dérange. L'indien est ramené enfin, à sa simple humanité et à sa volonté de continuer à vivre sur la terre de ses ancêtres. Et surtout, Robert Taylor personnifie admirablement le personnage, lui donnant une famille, une vie, dont les westerns jusque là ne se souciaient guère. La composition de Taylor fait beaucoup pour la valeur artistique de l'ensemble.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,fims,hollywood,robert taylor,louis calhern,paula raymond,marshall thompson,james mitchell,edgar buchanan,james millican,chief john big tree,daniele amfitheatrof,anthony mann

Mann sait également personnifier le méchant de l'histoire en la personne de Louis Calhern. Louis Calhern cela reste évidemment Jules César dans la production avec Marlon Brando de 1953. Enfin, Paula Raymond n'est pas en reste et arrive à donner une belle émotion à son personnage, témoin du drame indien. Mais le film ne serait pas une telle réussite, sans la formidable réalisation de Mann, qui arrive à nous trouver des plans improbables, souvent pris de dessous, des ombres sur les visages, des gros plans, qui veulent insister sur le malaise que l'oeuvre doit dégager. Cela commence d'ailleurs presque dès le premier plan avec la présence sombre et noir de Calhern accoudé au bar, et attendant Robert Taylor, comme un rapace.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,fims,hollywood,robert taylor,louis calhern,paula raymond,marshall thompson,james mitchell,edgar buchanan,james millican,chief john big tree,daniele amfitheatrof,anthony mann

Ci-dessus : Robert Taylor & Paula Raymond

La MGM savait que le film serait très difficile à sortir en 1950 et attendit la sortie de "la flèche brisée", la même année par la 20th Century Fox. Devant l'énorme succès de ce dernier, Louis B Mayer se décida à sortir "la porte du diable". Malheureusement, le film n'obtint pas un grand succès. Car là où "la flèche brisée" renvoyait blancs et indiens, dos à dos en refusant de prendre parti, "la porte du diable" prenait clairement parti pour les indiens. Le public américain n'était pas prêt pour un tel film. Aujourd'hui on redécouvre avec délectation ce film, dans un superbe coffret édité par Wild Side. On regrettera malgré tout, qu'un film d'une telle importance, n'ait pas eu les faveurs d'une restauration complète et d'un nouveau master immaculé en Bluray. Mais quoiqu'il en soit, chers lecteurs, il ne faut absolument pas rater, un des plus beaux films de Robert Taylor, que Jacques Tourneur avait refusé de tourner, ne croyant pas à cette histoire d'un Robert Taylor en indien. Rétrospectivement, on peut considérer qu'il s'est lourdement trompé.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,fims,hollywood,robert taylor,louis calhern,paula raymond,marshall thompson,james mitchell,edgar buchanan,james millican,chief john big tree,daniele amfitheatrof,anthony mann

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,fims,hollywood,robert taylor,louis calhern,paula raymond,marshall thompson,james mitchell,edgar buchanan,james millican,chief john big tree,daniele amfitheatrof,anthony mann

 

Note : 9 / 10

Commentaires

Bonsoir Stéphane,

Vraisemblablement, voici un film à voir ! Je connaissais des photos de Robert Taylor dans la presse pour ce film et sincèrement je pensais comme Jacques Tourneur (sans le savoir), ne voyant qu'un artifice de maquillage. Mais je veux bien te croire et m'intéresser au film après la lecture de ton article passionné.

Bien à toi,
Olivier

Écrit par : Olivier | 03/12/2013

Bonsoir Olivier,

En tous les cas, ce film m'a littéralement bouleversé pour sa réalité et son histoire qu'on oublie pas.

L'histoire arrive à nous faire oublier tous les autres rôles de Robert Taylor.

Amicalement.
Stéphane (HC)

Écrit par : Stéphane | 05/12/2013

Les commentaires sont fermés.