Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2013

Délicieuse / Mad about music - 1938

Au départ, je dois vous dire, que je ne m'attendais pas à grand chose en commençant à voir ce "délicieuse" ou "Mad about music" dans son titre américain. Et puis, on se laisse prendre et entrainer par cette jolie histoire qui dans esprit respire la joie et nous rappelle un peu par certains aspects, la fameuse "mélodie du bonheur" (1965) de Robert Wise. Ici "Mad about music" est construit exclusivement autour de Deanna Durbin. J'avoue avoir été touché par la joie de vivre, la beauté et le talent de cette jeune personne, qui devait avoir autour de 17 ans au moment du tournage. Et il n'y a qu'à aller sur les commentaire de ses chansons, pour voir que plus de 70 ans après le tournage, elle possède encore de très nombreux fans inconditionnels. On comprend mieux alors le phénomène "Deanna Durbin", qui s'empara des USA à la fin des années 30. Lorsqu'on pense que Louis B Mayer qui l'avait vu avec Judy Garland dans "Every Sunday" (1936), avait dit : "Virez la grosse !".  Mais il parlait alors de Judy. Quoiqu'il en soit c'était Deanna Durbin qui s'en allait, mais pour mieux rebondir, et faire gagner beaucoup d'argent à l'Universal.

mad-about-music-movie-poster-1938-1020197064.jpg

Pour revenir à "Mad about Music", les scénaristes arrivent à rendre presque croyable, cette incroyable histoire de père de substitution. Il y a aussi une scène que j'aime beaucoup, où on visite un cinéma français de l'époque avec une diffusion d'une film au format 4/3. Certains trouveront à n'en pas douter ce film un peu "gnan-gnan". Moi je l'ai trouvé personnellement très beau et plein d'une innocence que l'on devrait aujourd'hui cultiver un peu plus. On notera que le film est dirigé par  Norman Taurog, l'homme au 182 films réalisés, qui remporta un Oscar de meilleur réalisateur en 1931 pour son film "Skippy" et une nomination en 1938. Quant à ce film, "délicieuse", il devait être nominé 4 fois aux Oscars. Je dois vous avouer qu'avec tout ça, je ne me sentais pas la force ni le courage de mettre une mauvaise note à Deanna Durbin, l'idole des jeunes de 1938. C'est tellement vrai que l'on retrouva sa photo dans la chambre abandonnée de la petite Anne Franck, morte en déportation. Quant à Deanna Durbin, elle devait nous quitter le 20 avril 2013 dans une discrétion absolue, sa mort n'étant révélée que 10 jours après son décès réel.

 

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, acteur, actrice, hollywood, Deanna Durbin, Herbert Marshall, Gail Patrick, Arthur Treacher,

Ci-dessus : Marcia Mae Jones et Deanna Durbin

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, acteur, actrice, hollywood, Deanna Durbin, Herbert Marshall, Gail Patrick, Arthur Treacher,

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, acteur, actrice, hollywood, Deanna Durbin, Herbert Marshall, Gail Patrick, Arthur Treacher,

Ci-dessus : Herbert Marshall et Deanna Durbin


 

 

note :  7 / 10

Écrire un commentaire