Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/08/2013

Je n'ai pas tué Lincoln / The prisonner of Shark Island - 1936

Je ne sais pas si vous avez déjà vu "je n'ai pas tué Lincoln", mais c'est un film à voir et à revoir. En effet, tout d'abord c'est un film de John Ford. Mais en plus il fait parti du "corpus" de Ford portant sur Lincoln. Ainsi John Ford devait tourner en 1939 "vers sa destinée" qui raconte l'histoire du jeune Lincoln. Mais revenons à "je n'ai pas tué Lincoln". Le film a un casting intéressant avec en tête Warner Baxter, formidable acteur que l'on se souvient avoir vu joué dans "42ème rue" (1933) interprétant un metteur en scène dépressif, ou dans "les chemins de la gloire" jouant cette fois ci un capitaine français pendant la première guerre mondiale. On ne s'en souvient plus aujourd'hui, mais Warner Baxter était un des acteurs les plus célèbres et les mieux payés d'Hollywood des années 30. Pour preuve en 1929, il obtenait un Oscar du meilleur acteur. Dans les seconds rôles on retrouve de fameux acteurs, comme par exemple John Carradine dont li serait trop long de faire la filmographie, vu qu'il a joué dans plus de 250 films. Mais il n'y a pas que des seconds rôles, il y a aussi une vedette féminine en la personne de Gloria Stuart, oui la Rose de Titanic que l'on retrouve ici toute jeune. Enfin, le frère de John Ford est présent, en la personne de Francis Ford, mais aussi Harry Carrey, père de Harry Carrey Jr récemment disparu.

529244.1020.A.jpg

Mais quel est le sujet de ce "je n'ai pas tué Lincoln". Eh bien, en réalité le sujet est assez simple. Un médecin, Samuel Mudd (Warner Baxter) est emprisonné car soupçonné d'avoir hébergé et soigné l'assassin de Lincoln, John Wilkes Booth. Ford se plaît alors à dérouler le fil de l'histoire et à retourner à l'enver le concept sartrien, qui veut que l'Enfer ce soit les autres. Si l'Enfer peut être constitué par les autres, c'est bien parce qu'ici le personnage du docteur, ne peut retrouver sa place parmi ses concitoyens et que sa vie est détruite par la participation dans un crime pour lequel il est condamné. On a donc bien le sentiment que le personnage de Baxter ne pourra vivre que par et pour les autres. Dès le départ, docteur il vit pour sa femme, son enfant, ses patients, et ensuite il vit dans le regard des autres comme un présumé coupable. Cette situation est pour lui intolérable. Il n'aura donc de cesse de vouloir échapper à sa situation et à un destin qui semble horrible.

Baxter, Warner (Prisoner of Shark Island, The)_01.jpg

Ci-dessus : Warner Baxter

John Ford visite donc là, la vengeance d'une société contre un homme présumé coupable d'un crime qu'il ne semble pas avoir commis. Et le ton du film est très bon pour la plupart du temps. On se régale de voir en John Carradine un gardien sadique. Et on tremble et on espère devant les tentatives d'évasion. On a donc son lot d'émotions. Que peut on reprocher à ce film ? Peut être un traitement un peu binaire est simple des soldats noirs. Quoiqu'il en soit si "je n'ai pas tué Lincoln" est bien une commande de la Fox de Zanuck à Ford, il n'en reste pas moins comme un des films les plus noirs de Ford, pourtant apôtre des bons sentiments à l'écran. Mais la fin du film tempèrera cette ambiance lourde et donnera au spectateur un peu sérénité. Par contre au niveau de la musique, il n'y a pas grand chose à ce mettre sous la dent. En effet, la musique de Louis Silvers est très classique, voir trop classique et peu innovante, et nous reprend systématiquement "mon beau sapin" pour les thèmes un peu sentimentaux.

Carradine.jpg

Ci-dessus : John Carradine

Mais globalement, j'ai été très positivement surpris par ce "je n'ai pas tué Lincoln". Certaines critiques, pourraient reprocher à ce film, certaines scènes peut être un peu statique. Mais dans ce cas, je vous donnerai la réponse de Ford : "les acteurs sont mieux payés que les techniciens, ce sont donc à eux de bouger". Ce "je n'ai pas tué Lincoln" reste donc un vrai bon Ford.

4809.jpg

Film disponible en DVD Zone 2 chez Opening. Attention j'ai acquis ce film d'occasion et le film sautillait sur la fin et avait manifestement un problème. Cela laissait supposer un défaut de pressage. A voir si le défaut se reproduit sur d'autres médias.


A noter 45 mn de Bonus.

Note : 8 / 10

Les commentaires sont fermés.