Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/04/2013

Les amants du crime / Tomorrow is another day - 1951

"Les amants du crime" est de la même année que le précédent film commenté "Storm warning" et c'est aussi un film produit par la Warner. On y retrouve aussi Steve Cochran, et cette fois-ci Ruth Roman. On se souvient de Ruth Roman aujourd'hui, surtout pour son rôle dans "l'inconnue du Nord-Express" d'Hitchcock, tourné également en 1951. "Les amants du crime" raconte l'histoire, d'un homme entré en prison pour meurtre, à l'âge de 13 ans et qui en ressort après 18 ans de détention. A sa sortie, cet homme n'est en fait qu'un homme-enfant, qui a tout à apprendre du monde extérieur. Ainsi, à sa libération, il se fait tromper par un journaliste sans le savoir et décide de se perdre dans la foule en rejoignant New-York. Là il se met à la recherche de ce qu'il lui manquait le plus en prison : une femme. Il fait donc la connaissance de Ruth Roman dans un dancing. A partir de là, les deux personnages ne vont plus jamais se quitter. Ici, il n'est pas question d'une folle épopée sauvage, comme dans "Bonnie and Clyde" (1967) mais d'une fuite des personnages qui veulent échapper inconsciemment à leurs propres démons. Mais sait on toujours ce que l'on fuit ou même si l'on doit fuir ?

mDlw2wEytYVG8kqnKmyYNrzBs9c.jpg

Au début du film, il est très touchant de voir cet ancien détenu, affronter un monde qu'il ne reconnaît plus, et le voir partir à la recherche d'une compagnie féminine. En plus, ce qui surprend le plus, c'est de voir Ruth Roman en blonde, tellement elle est restée en brune dans notre mémoire. Mais elle reviendra à sa couleur de cheveux habituelle plus tard dans le film. La réalisation de Felix E Feist est assez classique, mais on retrouve certains plans qui rappelle "le facteur sonne toujours deux fois" (1946). Ainsi, on découvre Ruth Roman, par un plan de ses jambes, avec la caméra qui recule et remonte vers son visage. Enfin la scène sur la route rappelle également celle du "facteur sonne toujours 2 fois".  Le film aborde plusieurs thèmes intéressants comme le droit à la rédemption, au pardon et à la liberté par le travail. Mais cette liberté par le travail deviendra rapidement, insuffisante pour notre héros. En effet, la menace d'une société liguée contre lui se rapprochera dangereusement. Ainsi, on pourrait résumer tout le film, dans cette fameuse phrase de Victor Hugo : "La liberté commence où l’ignorance finit". Et c'est sur une note d'espoir que se termine ce film qui reste un spectacle très agréable et souvent touchant.

roman&cochran.jpg

Ci-dessus : Steve Cochran et Ruth Roman

 

Tomorrow_Is_Another_Day-DVD-Warner_Archive-01817.jpg

 Ci-desus : Ruth Roman (en blonde)

Chest06.JPG

70002017.png

Ci-dessus : Steve Cochran et Ruth Roman

Extrait :

Disponible en DVD zone 2, dans la série Warner "films criminels" à retrouver sur le site de l'éditeur.

Note : 7,5 / 10

Écrire un commentaire