Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2013

La glorieuse Parade / Yankee Doodle Dandy - 1942

"La glorieuse Parade" est un film qui pour le moins, ne laisse pas indifférent. Tout d'abord il a été réalisé par un réalisateur mythique du Hollywood de ces années là : Michael Curtiz. Michael Curtiz c'est bien évidemment le réalisateur de "Casablanca" (1942), mais aussi de "Capitaine Blood" (1935), "la charge de la brigade légère" (1936), "des aventures de Robin des Bois" (1938), "Virginia City" (1940) ou encore "les conquérants" un an plus tôt. L'homme immigré hongrois, dont le nom de naissance était Kertész Kaminer Manó, a fait plus pour le cinéma américain que beaucoup d'autres. Il a donc touché un peu à tout : westerns, films d'aventures, péplum avec "l'Egyptien" (1954). Avec "la glorieuse Parade" c'est donc une comédie musicale qui présente la vie de George M Cohan, chanteur, danseur, compositeur, et producteur à l'époque du vieux Broadway. Le choix de Cagney comme acteur était parfait, car Cagney était comme Cohan d'origine irlandaise et avait eu une longue carrière de chanteur et danseur avant de tourner de multiples films de gangsters pour la Warner. Son physique tonique était également un point commun avec le personnage de George M Cohan. Ce dernier était encore vivant lors du tournage et servi donc de conseiller technique. La maladie de George Cohan (cancer) devait pourtant le tenir éloigner des studios très souvent, malgré tout il eut la chance de voir le film projeté avant de mourir.

 

yankee_doodle_dandy,1.jpg

 Le fillm raconte donc la vie de la famille Cohan (père, mère, soeur) et donc des débuts de la famille dans les petites salles un peu paumées de l'Amérique de la fin du 19ème siècle. Le début est donc assez laborieux avec de petits numéros pas très construits ou pas très intéressants.  Comme souvent chez Curtiz, les 20 premières minutes sont donc assez faibles. Puis soudain avec l'apparition de George M Cohan adulte et donc de James Cagney, le film prend enfin son envol et les numéros d'exception se multiplient jusqu'à la fin du métrage. Ainsi, on ne peut que constater l'excellence des costumes, l'excellence de la mise en scène de chaque numéro et la fabuleuse présence de Cagney qui brûle littéralement les planches. Une scène du film est particulièrement savoureuse. C'est celle où le jeune Cohan rencontre sa future femme alors qu'il est déguisé en vieillard. Les allusions à peine voilée, à une sexualité débridée de ce vieil homme est à mourir de rire.

 

Cagney, James (Yankee Doodle Dandy)_01.jpg

Ci-dessus : James Cagney et les Girls de "la Glorieuse Parade"

Pour le reste de la distribution on retrouve Joan Leslie qui joue sa femme, Walter Huston qui joue son père, mais aussi Irene Manning et la soeur de James Cagney (Jeanne Cagney) qui joue ici ... la soeur de Cohan.

Annex - Cagney, James (Yankee Doodle Dandy)_06.jpg

 Ci-dessus : Jeanne Cagney et James Gagney

 Il n'en reste pas moins que cet hymne continu à la réussite et à la gloire de l'Amérique peut finir par écoeurer le spectateur d'aujourd'hui. On aurait tort de le sous estimer. Il reste un témoignage d'une Amérique de 1942 qui se souvient de son vieux Broadway, mais aussi d'une Amérique en guerre, symbole à l'époque de la liberté, contre l'Allemagne nazie. Et on peut dire sans se tromper que ce film a du remonter le moral de beaucoup d'Américains de l'époque. Ainsi, on a du mal à ne pas être nous aussi électrifié en regardant "Over There" et à ne pas imaginer les spectateurs des cinémas américains de 1942 reprendre en coeur l'hymne des soldats. On finit donc par être conquis nous aussi par la musique de Cohan et le jeu de Cagney, du moment que l'on arrive à passer outre l'énorme brûlot patriotique et chauvin que peut être "la glorieuse parade". C'est sans doute ce que fit l'académie des Oscars en attribuant l'Oscar du meilleur acteur à James Cagney et un autre à la meilleure musique de comédie musicale à Nathan Levinson.

Annex - Manning, Irene (Yankee Doodle Dandy)_NRFPT_01.jpg

Ci-dessus : Irene Manning 

00217357.jpg

Ci-dessus : Joan Leslie et James Cagney

Annex - Cagney, James (Yankee Doodle Dandy)_02.jpg

 

Extrait - Mary's a grand old name

 

 

 

Extrait - 45 minutes from Broadway and So long Mary :

 

Extrait - Over there :

 

A noter une belle qualité d'image de l'édition DVD zone 2 (Warner).

 

Note : 7 / 10


Commentaires

Coucou Stéphane, gamin j'ai adoré ce film. Il était passé aussi au ciné club, je dois l'avoir en VHS ... C'est fou comme c'est bon d'y resonger ;O)

Écrit par : Willow | 28/02/2013

Répondre à ce commentaire

Hello Willow. Tu peux te jeter sur l'édition DVD zone 2 si nécessaire, qui est parfaite niveau image. :) Moi quand j'avais 15 ans (en 88) j'étais déjà fasciné par Fred Astaire et Ginger Rogers. Je pense faire un cycle sur eux très prochainement. Quant à "la glorieuse parade" je l'ai découvert plus récemment.

Amicalement.
Stéphane (Hollywood Classic)

Écrit par : Stéphane | 28/02/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire