Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2013

La piste des éléphants / Elephant walk - 1954

"La piste des éléphants" est un film de William Dieterle produit par la Paramount et tiré du roman de Robert Standish. Le film devait mettre à l'écran le couple Laurence Olivier et Vivien Leigh. Mais Olivier était déjà sur un autre projet "The Beggar's Opera" (l'opéra des gueux) et donc Peter Finch fut choisi. Quant à Vivien Leigh, elle commença donc à tourner à Ceyland. Mais sa maladie mentale devait se déclencher sur le tournage et on se décidait à la remplacer par Elizabeth Taylor. Cette dernière était alors au top de son succès, ayant déjà tournée par exemple, "Ivanhoé" en 1952, ou "Quo Vadis" en 1951. Elle devait tourner "le Beau Brummel" avec Stewart Granger la même année ou "Géant" 2 ans plus tard. Le casting devait être complété par Dana Andrews qui est l'inoubliable inspecteur du "Laura" de Preminger. Le film est uniquement tenu par ces 3 stars et par l'omniprésence d'un homme décédé.

large_502831.jpg

Le scénario est particulièrement intéressant car il offre une intrigue assez envoutante. En effet, une jeune femme (Elizabeth Taylor) va partir à Ceyland, se décider à vivre dans l'immense demeure de son mari. Mais cette immense maison a été construite sur la piste qui mène les éléphants à la rivière. Cette maison construite par le père de l'homme qu'elle aime, devient rapidement un lourd fardeau pour elle. Pire, elle ne comprend pas la lutte de son mari contre la nature, toujours plus oppressante et amenant successivement la sécheresse, le choléra, et enfin une terrible charge d'un immense troupeau d'éléphants. Ainsi, le scénario est implacable et on sait dès le début du film que cette maison est maudite et qu'elle sera le lieu d'un immense drame.

tumblr_lmv2phc2g01qa70eyo1_500.jpg

Il faut bien le dire, Elizabeth Taylor est divine, non seulement par sa beauté, mais aussi et surtout par son talent d'artiste accomplie. Cette femme joue tellement bien qu'elle n'a pas besoin de parler pour que le public instantanément sache ce qu'elle ressent. Elle sait passer l'ensemble de ces émotions au spectateur uniquement par les expressions de son visage. C'est assez impressionnant. Il faut bien le reconnaître.

Capture5.JPG

Ci-dessus : Peter Finch

Peter Finch et Dana Andrews s'en tirent plutôt bien même si ils n'arrivent pas à concurrencer l'incroyable magnétisme de Taylor. Le film aborde des thèmes qui m'ont particulièrement intéressé : la défense de son foyer, la loyauté envers un père mort etc. Je ne vais pas vous raconter ma vie. Mais je vous dirai que j'ai trouvé un certain réconfort dans ce film, ayant aussi vécu un deuil. Je pense que la leçon du film est que le plus important reste la vie, quelque soit notre amour ou notre relation avec un être cher disparu : l'eau et la vie pour les éléphants, mais aussi la vie pour le couple Taylor/Finch, loin de la maison du père et de sa présence invisible dans les actions de chaque habitant. C'est une formidable leçon et donc un très beau film où l'immense drame finale devient finalement source d'une vie nouvelle, plus belle, mais ailleurs que sur la piste des éléphants. Si on rajoute la formidable musique symphonique de Franz Waxman à tout ça, "la piste des éléphants" est un film à découvrir en urgence, qui vaut beaucoup mieux que son titre le laisse supposer au premier abord, et qui brille de tout l'éclat d'une immense star alors à son zénith.

LasendadeloselefantesLafuriadeCeyln4.png

 

La bande-annonce :

 

Note : 7,5  / 10

Les commentaires sont fermés.