Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/02/2013

Dr. jekyll et Mr. Hyde / Dr. Jekyll and Mr. Hyde - 1931

Vous ayant dernièrement parlé de Fredric March et de sa formidable performance d'acteurs dans "les Misérables" (1935) je ne résiste pas à la tentation de vous parler d'un autre film très célèbre de Fredric March : "Dr jekyll et Mr Hyde" tourné cette fois-ci en 1931. C'est donc bien évidemment un film pré-code, et une adaptation du célèbre roman de Robert Louis Stevenson. Le réalisateur est Rouben Mamoulian, on retrouve donc dans les rôles principaux en plus de Fredric March, la très belle Miriam Hopkins qui était alors toute jeune. La Paramount pensait à John Barrymore pour le rôle du docteur, mais Barrymore étant déjà en contrat avec la MGM, la Paramount décida alors de donner le rôle à Fredric March. Le film est un bon exemple de film pré-code, car il aborde des thèmes difficiles : sexualité, dépravation, désirs, et tout cela sans beaucoup de tabou. De plus, le film est novateur sur bien des aspects.

Doc. Jekyll and Mr Hyde - Affiche film.jpg

Ce caractère novateur se retrouve dans la réalisation. Ainsi, dès la séquence d'ouverture, on nous présente le docteur Jekyll en train de jouer de l'orgue, mais filmé à la troisième personne. On ne voit donc que ses mains et jamais son visage, puis on le voit parcourir un couloir pour se préparer pour sortir donner un cours à l'université. Et c'est là que l'on découvre son visage dans le miroir. Rien que cette première séquence vaut le détour. Jekyll explique alors pendant son cours magistral que la science devrait se donner pour objectif de dominer les pulsions animales de l'Homme en lui permettant ainsi de développer sa perfection et ses meilleurs aspects. Jekyll se décidera donc à fabriquer une potion qui se rélèvera catastrophique, car libérant ses pires pulsions. En rentrant chez lui, Jekyll vient en aide à une jeune chanteuse de bar interprêtée par Miriam Hopkins et officie comme médecin à son chevet. La scène est d'une rare sexualité pour l'époque. Et la fameuse réplique de Miriam Hopkins :"Come back soon. Won't you ? Soon !" résonne comme une espèce de leitmotiv obsédant mais terriblement attirant.

tumblr_mh44hfjXr71qb8ugro1_500.jpg

Ci-dessus Miriam Hopkins dans Docteur Jekyll et Mr Hyde (1931)

Aujourd'hui on peut bien évidemment rester un peu sur sa faim devant les trucages de l'époque qui ont un peu vieilli et devant l'aspect un peu artificiel de tout ça, en perticulier du personnage de Hyde. Néanmoins, la relation destructrice entre le double de Jekyll et la jeune chanteuse est particulièrement angoissante et proche d'une espèce de harcèlement sexuel et mental. Ce qui me gène un peu, c'est que les traits du monstre, font quand même un penser à une espèce de racisme qui ne porte pas son nom. C'est en tous les cas, mon sentiment.

tumblr_mby88s8NOe1qbsi4oo1_1280.jpg

Ci-dessus : Fredric March en Mr Hyde et Miriam Hopkins

On est donc devant un très bon film, bien réalisé très osé avec des scènes gorgées de sexualité quasiment explicites. Mais avec un parti pris et des trucages qui sont quelque peu datés. Un film de l'histoire du cinéma qui reste encore pour beaucoup de cinéphiles comme étant supérieur à la version de 1941 avec Spencer Tracy, Ingrid Bergman et Lana Turner. Fredric March devait quant à lui remporter l'oscar du meilleur acteur en 1931 pour son interprétation.

tumblr_ltphuftfKt1qanwe4o1_1280.jpg

Noter que sur la photo ci-dessus il est noté "MGM" car la MGM devait acheter les droits du film pour 45 ans à la Paramount. Les droits appartiennent aujourd'hui à la Warner qui assure la distribution de l'oeuvre.

 

Note : 8 / 10


Commentaires

Hello Steph, je ne pense pas avoir vu cette première version. J'ai bien aimé celle avec Tracy. Juste une petite question en passant lol combien de films vois-tu par semaine ?? ;O)

Écrit par : Willow | 08/02/2013

Répondre à ce commentaire

Cela dépend. Entre 2 et 7. J'essaye d'en voir 1 par jour. Mais la vie ne le permet pas toujours .... :)

Écrit par : Stéphane | 08/02/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire