Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2013

Chercheuses d'or de 1933 / Gold Diggers - 1933

"Chercheuses d'or de 1933" est une comédie musicale de Mervyn Leroy. On retrouve Harry Waren pour la musique, et Al Dubin pour les paroles. Les numéros musicaux ont bien entendu tous été montés par Busby Berkeley. Le film est basé sur une pièce de Broadway d'Avery Hopwood qui fut jouée entre 1919 et 1920. Deux films avaient été également précédemment tournés sur ce thème en 1923 et en 1929. On retrouve dans cette version de 1933, le duo Dick Powell, Ruby Keeler, comme pour "42ème rue" tourné la même  année, Joan Blondell, Ginger Rogers et Guy Kibbee sont bien présents. Le talent de Ginger Rogers est malgré tout sous exploité, surtout si on pense à ce qu'elle fera quelques années plus tard avec Fred Astaire. Enfin Warren William complète la distribution. Aujourd'hui on se rappelle de Warren William surtout pour son rôle de Laroche Mathieu dans "The private affairs of Bel Ami".

Gold Diggers of 1933.jpg

Le film commence très fort avec juste après le titre, la chanson universellement connue "we're in the money" (nous sommes dans l'argent) chantée par une Ginger Rogers et des girls à moitié nues et presque uniquement couvertes de pièce d'or. La caméra se rapproche alors au plus près du visage de Ginger Rogers pour donner l'impression au spectateur qu'elle chante uniquement pour lui. Cette chanson est restée dans la culture américaine comme l'hymne joyeux de la fin de crise, de la prospérité retrouvée, mais aussi souvent symbole de cupidité. Ainsi ce titre sera utilisé beaucoup plus tard par Tex Avery ou encore dans un dessin animé mettant en scène un Daffy Duck cupide, ou dans un épisode des Simpsons. Au vu de l'importance de cette chanson dans la culture américaine, je vous retranscris donc ci-dessous ses paroles :

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,busby berkely,joan blondell,ruby keeler,dick powell,warren william,ginger rogers,guy kibbee,mervyn leroy

Ci-dessus Ginger Rogers dans "Gold Diggers 1933"


"We're in the money, we're in the money;
We've got a lot of what it takes to get along!
We're in the money, that sky is sunny,
Old Man Depression you are through, you done us wrong.
We never see a headline about breadlines today.
And when we see the landlord we can look that guy right in the eye
We're in the money, come on, my honey,
Let's lend it, spend it, send it rolling along!

 

Oh, yes we're in the money, you bet we're in the money,
We've got a lot of what it takes to get along!
Let's go we're in the money, Look up the skies are sunny,
Old Man Depression you are through, you done us wrong.
We never see a headline about breadlines today.
And when we see the landlord we can look that guy right in the eye
We're in the money, come on, my honey,
Let's lend it, spend it, send it rolling along!"

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,busby berkely,joan blondell,ruby keeler,dick powell,warren william,ginger rogers,guy kibbee,mervyn leroy

Ci-dessus : les girls de "Gold Diggers" 1933 (on savait vivre à l'époque).

Mais comme si la crise devait se rappeler aux spectateurs, le shérif local vient arrêter le somptueux numéro et rappeler les girls et donc le spectateur à la dure réalité de l'époque. En effet, le producteur n'a pas payé ses dettes et donc les costumes et décors sont saisis et les Girls se retrouvent de nouveau au chômage. C'est de cette période noire et au retour à la maison que va naître une nouvelle idée de spectacle,  mais cette fois-ci sur la crise elle même. Ainsi "Gold Diggers" va développer une critique sociale quasiment jamais vue plus tard en Amérique dans des comédies musicales. Le dernier numéro "Remember My Forgotten Man" viendra alors à rappeler au spectateur, la crise et surtout tous les exclus de la société américaine : anciens combattants de la première guerre mondiale, fermiers ruinés, chômeurs etc Ainsi dans "Gold Diggers 1933" sera mis en avant comme jamais plus tard dans la comédie musicale américaine, toute une population de courageux citoyens exclus de facto par le système. Donc autant pour son aspect historique et social, que pour son rapport à la nudité féminine et à l'expresion totalement magnifiée du corps de la femme, "Gold Diggers 1933" est un fantastique spectacle, glorieux hymne à la vie, aux femmes et au courage. A voir et à revoir 1000 fois.

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,busby berkeley,joan blondell,ruby keeler,dick powell,warren william,ginger rogers,guy kibbee,mervyn leroy

Ci-dessus : Joan Blondell en costume de "chercheuses d'or"

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,busby berkely,joan blondell,ruby keeler,dick powell,warren william,ginger rogers,guy kibbee,mervyn leroy

 

La plus célèbre chanson du film :

 

 

NOTE : 7,5 / 10

Commentaires

Bonsoir Stéphane. Gamin, je n'aimais pas trop les comédies musicales. Dans ma petite tête je me disais que c'était pour les filles. Avec le recul je me dis simplement que je n'étais pas prêt. A coté du message dont tu parles très bien c'est le boulot des chorégraphes qui est génial. ;O)

Écrit par : Willow | 18/01/2013

Hello Willow,

Oui le boulot de Busby Berkeley est incroyable. Tu as totalement raison. Mais je pense en avoir déjà parlé précédemment. J'ai donc voulu surtout insisté ici sur l'aspect social du film qui est assez rare pour être noté.

Pour les comédies musicales, je les ai toujours aimées. Je les ai découvertes en regardant celles avec Ginger Rogers et Fred Astaire à 14 ans avec les vieilles VHS de mon père.

Amicalement.
Stéphane.

Écrit par : Stéphane | 19/01/2013

Les commentaires sont fermés.