Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2012

Casque d'or - 1952

Je suis fier de vous présenter aujourd'hui "casque d'or" dans le cadre de sa récente sortie Bluray. Ce film a été tourné il y a 60 ans et reste encore aujourd'hui une pure merveille ! L'histoire qui raconte la vie d'un couple malheureux à la belle époque est particulièrement touchante. Mais cela n'est rien car il faut ajouter l'extraordinaire génie du réalisateur Jacques Becker. Dire qu'il a été bon sur "Casque d'or" serait lui faire insulte. Il n'a pas seulement été bon, il a été extraordinaire. Chaque plan nous fait entrer en plein dans la belle époque sans aucune espèce de doute. Donc grâce au génie de Becker on se ballade littéralement sur la Seine, on va aux guinguettes, on danse avec les acteurs. Mais pas seulement, car on a également tout l'argot de l'époque avec les "Ta gueule !", "Je l'emmerde" etc. Mais le génie de Becker c'est qu'en plus d'être foncièrement réaliste, il magnifie le noir et blanc et ainsi le film doit aussi beaucoup à la photographie de Robert Lefebvre.


film-casque-d-or19.jpeg

Il y a quelques semaines j'avais fait une note sur "Montparnasse 19" où je parlais déjà du génie de Becker. Mais là, on a avec "Casque d'or" non seulement un très grand film français, mais également un chef d'oeuvre cinématographique absolu. Les Avengers, les Batman et Spiderman peuvent bien déferler par vague sur les écrans français d'aujourd'hui, jamais ils ne pourront retirer une miette au génie féérique de Becker dans "Casque d'or". Car ce dernier a également magnifié chaque acteur et a fait de chacun un personnage à part entière. Ainsi, Simone Signoret et Serge Reggiani en têtes, savent faire passer leurs émotions comme personne. Et le moindre second rôle est aussi au niveau.

film-casque-d-or10.jpeg

Ci-dessus, la fameuse scène du bal :

Mon maître spirituel, Mr Patrick Brion disait avec la plus grande intelligence : "Quand j'entends dire que l'on va voir un « vieux film », cela m'agace ! Dit-on que l'on va voir de « vieux tableaux » quand on visite le Louvre ou Orsay ? Il est regrettable que le cinéma ne soit pas - ou si peu - enseigné à l'école, alors que les jeunes forment un public particulièrement réceptif et curieux. Le cinéma peut toucher tout le monde, si l'on se donne la peine de montrer aux gens les meilleurs films." Et cela est bien vrai Mr Brion, les films comme ce "Casque d'or", ont traversé les générations et les époques et continueront de les traverser, car la beauté pur et absolu d'un tel chef-d'oeuvre peut toucher chacun d'entre nous. Pour ma part, je suis particulièrement heureux de voir ce type de film ressortir en Bluray et qu'une nouvelle génération (la mienne) et les suivantes puissent les découvrir ou les redécouvrir et bénéficier de la meilleure image pour voir un film impérissable comme celui-ci. Car n'en doutez jamais si "Casque d'or" parle des gens qui vivaient en France en 1900, ils parlent aussi de vous, et de ce que nos aînés nous ont laissé en héritage. Ami qui lit cette note, je te l'assure, vois "Casque d'or", ce film est beau et triste comme un premier amour, magnifique et tragique comme la vie. Et c'est bien pour cela qu'il nous ressemble tellement.

 

film-casque-d-or.jpeg

Ci-dessus : Serge Reggiani et Simone Signoret

 

montparnasse-19-1958-tou-02-g.jpg

 Ci-dessus, un génie du cinéma, Mr Jacques Becker :

 

La bande-annonce :

 

NOTE : 9 / 10

Écrire un commentaire