Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/11/2012

Cas de conscience / Crisis - 1950

"Cas de concience" premier film réalisé par Richar Brooks (scénariste de Key largo - voir note précédente), est un film particulièrement intéressant et intelligent. Sans ne donner aucun nom de pays, il montre la dictature dans un pays d'Amérique Latine. Aucun studio ne voulait tourner ce film, mais c'est grâce à l'insistance de Cary Grant que le film a pu être tourné. Le début du film raconte la vie d'un couple de touriste américain en vacances dans ce pays. Les conflits politiques, attentats vont rythmer les vacances du couple. Le film montre d'abord que la dictature ne respecte pas la vie privée ni la libertée individuelle. Le couple est ainsi embarqué manu-militari sans aucune raison. Ils ne sauront qu'à leur arrivée qu'ils sont là parce que l'homme (Cary Grant) est un grand neuro-chirurgien capable de sauver le dictateur atteint d'une tumeur au cerveau. Mais le médecin, sauvera t'il cet homme qu'au mieux il méprise et qui oppresse son peuple ? Tout le film tournera autour de ce sujet, sur l'essence d'un régime dictatorial, et sur la violence destructrice et auto-destructrice de l'Homme, dont la médecine ne peut que tenter de soigner les conséquences. Car finalement, la nature de l'Homme n'est elle pas auto-destructrice ? Vous l'aurez compris, le pamphlet politique se double d'une réflexion sur l'humanité et sur ce que nous sommes.

cas_de_conscience_crisis_1950_portrait_w858.jpg

L'étude d'un régime dictatorial, est d'ailleurs formidablement bien rendu. Il s'agit d'expliquer que le pouvoir est tenu par un homme et sa femme qui concentrent en eux tous les pouvoirs. Pour la France, cela pourrait être par une fille et son père. Le dictateur est bien entendu dans son esprit le sauveur de son peuple, peuple incapable de trouver seul le chemin du bonheur par la démocratie, le pays étant plongé dans l'anarchie. Le recours à la dictature est donc dans l'esprit du despote, la seule alternative. Ce film est donc passionnant à voir. Il permet de voir un affrontement verbal entre Cary Grant et José Ferrer, pour un final assez étonnant. A noter la présence de la belle Paula Raymond, malheureusement totalement écrasée par le sujet oppressant de ce film.

crisis_1.jpg

Ci-dessus : Cary Grant et Paula Raymond

bhxSBmdh82LFv9nhMUNnfRI4UQJ.jpg

grant.jpg

Ci-dessus : Cary Grant et Paula Raymond

Film disponible dans la collection "Trésors Warner".



Note : 6,5 / 10

Écrire un commentaire