Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2016

Disparition de Michèle Morgan

Hier j'apprenais avec émotion, la disparition de notre Michèle Morgan nationale, très grande artiste du cinéma français. Je me souviens d'elle, dans "Quai des brumes" avec Gabin, dans "Fortunat" avec Bourvil, dans "Passage to Marseille" avec Humphrey Bogart, dans " Marie-Antoinette reine de France" ou encore "dans "Maxime" avec Charles Boyer ou encore dans  le miroir à deux faces" avec le même Bourvil, et dans combien d'autres ! Michèle Morgan s'en est allé et c'est un peu de nous même qui nous a quitté. C'est un peu comme cette grand-mère qu'on a toujours aimé et qui n'est plus. Aujourd'hui, je me souviens de ton sourire et de tes yeux. Je me souviens de ton rire et de ta voix. Je me souviens que le temps passe et s'en va comme le sable entre les doigts. Mais je sais que ton souvenir restera encore sur quelques bobines de films et de supports numériques, mais encore et surtout dans la mémoire des cinéphiles. Adieu Michèle. Nous cinéphiles sommes tous un peu en deuil aujourd'hui. Repose en paix. On pense fort à toi, et surtout on continue de t'aimer.

Morgan1.jpg

382800.jpg

3207764539_1_6_KpzMxhQQ.jpg

michele_morgan.jpg

3176646043_1_2_RezzlH0W.jpg

 

25/10/2015

Disparition de Maureen O'Hara !

Maureen O'Hara s'en est allée rejoindre John Wayne et John Ford ce samedi 24 octobre. Je ne dirai que quelques mots simples pour remercier cette grande actrice pour toutes les émotions qu'elle a su donner au public tout au long de sa carrière, et avoir rendu nos rêves plus forts, et plus beaux. Il n'est pas simple de faire rire, ou pleurer. Mais Maureen savait faire tout ça. Elle est définitivement la star de Hollywood Classic. Et c'est avec émotion que je repense à elle et à tout ce qu'elle a donné à son art et au monde. Une grande actrice ne meurt jamais tout à fait. Elle vit éternellement dans le coeur de son public. Merci Maureen !

1.JPG

 

 

24/10/2015

Danièle Delorme est morte !

Actrice et productrice Danièle Delorme est morte le 17 octobre 2015 à l'âge de 89 ans. Le grand public l'avait peut être un peu oublié, mais pas les cinéphiles, car malgré son immense talent et sa beauté discrète qui l'avait souvent éloignée des premiers rôles , elle avait joué avec les plus grands. Elle était apparue la première fois au cinéma dans "Félicie Nanteuil" de Marc Allégret, tourné en 1942, sorti en 1945. Mais pour moi, Danièle Delorme c'était l'éternelle Fantine des "Misérables" (1958) de Jean-Paul Le Chanois, où elle trouve sans aucun doute, son rôle le plus dramatique. Mais je me souviens aussi d'elle pour son rôle dans "Mitsou" (1956), maîtresse d'un grand industriel, qui l'aime et l'entretient, mais sans vraiment lui laisser une place dans sa vie. Danièle Delorme actrice des années 50, très grande dame du cinéma, nous a quitté et cela donne envie de redécouvrir encore plus que nous l'avons fait jusque là sa filmographie et son "Gigi" (1949) que je n'ai pas encore vu, je l'avoue. Adieu Danièle, on se croisera au cinéma du Paradis un de ces jours.

cinéma, cinema, dvd, bluray, actrice, film, films, danielle delorme, disparition

cinéma, cinema, dvd, bluray, actrice, film, films, danielle delorme, disparition

cinéma, cinema, dvd, bluray, actrice, film, films, danielle delorme, disparition

cinéma, cinema, dvd, bluray, actrice, film, films, danielle delorme, disparition

cinéma, cinema, dvd, bluray, actrice, film, films, danielle delorme, disparition

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,film,films,danielle delorme,disparition

cinéma, cinema, dvd, bluray, actrice, film, films, danielle delorme, disparition

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,film,films,danielle delorme,disparition

cinéma, cinema, dvd, bluray, actrice, film, films, danielle delorme, disparition

cinéma, cinema, dvd, bluray, actrice, film, films, danielle delorme, disparition

 

Danièle Delorme présente sa carrière :

 

Mitsou :

 

05/10/2015

Hommage à la grande Maureen O'Hara !

Le 17 août dernier, Madame Maureen O'Hara a eu 95 ans. Je ne peux m'empêcher de penser à elle, à ses jeunes années, et à son couple avec John Wayne dans tant de films qui ont marqué le cinéma et nos rêves cinéphiliques, avec en point d'orgue ces deux oeuvres inoubliables de John Ford : "L'homme tranquille" (1952) et "Rio Grande" (1950). Cette vidéo rend hommage à ces deux chefs-d'oeuvre et à l'éternelle beauté cinématographique de Maureen O'Hara. Comme on le disait à la MGM : Ars gratia artis.

Maureen-O-hara-classic-movies-27469878-491-640.jpg

Capture1.JPG

 

18/01/2015

La Scandaleuse de Berlin / A Foreign Affair - 1948

Le hasard ou le bon Dieu, fait parfois bien les choses. Hier soir, un film semblait m'appeler : "la scandaleuse de Berlin" (1948) avec Marlene Dietrich. Pourtant, j'avais beaucoup d'autres films à voir. Mais celui-ci, me semblait à cet instant incontournable. Et ce matin quand je me lève, je tombe en allumant la télévision sur la galerie France 5 et sur un beau reportage sur Marlene Dietrich; étrange synchronicité pour le moins. Concernant "la scandaleuse de Berlin", il s'agit donc d'un film avec Marlene Dietrich, mais aussi Jean Arthur et John Lund. On note aussi la présence de Millard Mitchell en colonel. Millard Mitchell, on se rappelle de lui pour son rôle de producteur, dans "chantons sous la pluie" (1952). C'est une comédie en noir et blanc de Billy Wilder. Le film semble ennuyeux au début. En effet, on se demande bien ce que l'on va bien pouvoir trouver d'intéressant dans ce scénario qui nous montre, une délégation de membres du congrès américain, menée par une député psychorigide et frustrée, en la personne de Jean Arthur, en visite de le Berlin de l'après seconde guerre mondiale. Les images de la ville en ruines, défigurée par les bombardements alliés son particulièrement saisissantes. La visite de la ville par la délégation l'est tout autant. Après cette mise en place, le film va commencer à dérouler son sujet dans un ton doux amer, où la comédie rencontre souvent la misère des existences brisées. Mais le ton de Wilder n'est jamais dur contre les soldats des armées d'occupation ou les Berlinois. Wilder nous montre des Allemands qui tentent de survivre au jour le jour, et d'échapper à leurs vieux démons. Le film est tout autant une leçon sur la dénazification du pays.

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,film,films

Marlene Dietrich, obtient peut être là son plus beau rôle. En effet, qui aurait pu mieux jouer, cette Allemande, à la recherche d'une survie tout autant matérielle que morale. On peut également noter que Wilder évoque très souvent la sexualité. Ainsi, il se joue des convenances de son temps, en se moquant de l'hypocrite esprit de son temps, à travers la député coincée, jouée par Jean Arthur. En effet, cette dernière s'offusque de ces militaires qui partent courtiser les Allemandes. Et un trio à un balcon, laisse supposer bien des jeux amoureux. Evidemment, dans le cinéma de cette époque, le sujet sexuel omniprésent est néanmoins uniquement suggéré intelligemment. Je ne peux finir cette note, sans parler du très beau noir et blanc, et donc de la belle photographie de Charles B Lang. "La scandaleuse de Berlin", reste donc un classique de Wilder, qui mérite d'être redécouvert, ne serait-ce que pour Marlene Dietrich.

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,film,films

Ci-dessus : Marlene Dietrich

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,film,films

Ci-dessus : Marlene Dietrich & John Lund

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,film,films

Ci-dessus : Marlene Dietrich

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,film,films

Ci-dessus : Jean Arthur

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,film,films

Ci-dessus : Jean Arthur, John Lund & Marlene Dietrich

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,film,films

Ci-dessus : Marlene Dietrich

cinéma,cinema,dvd,bluray,actrice,film,films

Ci-dessus : Marlene Dietrich & Billy Wilder

Film disponible en DVD Zone 2, en VO sous-titrée.

 

Documentaire sur Marlene Dietrich (Le Crépuscule D'un Ange / Marlene Dietrich) diffusé ce matin sur la galerie France 5 :

Note : 8 / 10

13/08/2014

Au revoir Lauren Bacall & Robin William !

Lauren Bacall nous a quitté à 89 ans, un jour après le suicide de Robin Williams. Le cinéma hollywoodien est en deuil depuis 2 jours. On se souvient tous d'un film de Lauren Bacall. Moi je me souviens de son couple à l'écran avec Humphrey Bogart, "du port de l'angoisse" (1944), "du grand sommeil" (1945), "des passagers de la nuit" (1946), mais aussi et surtout de "Key Largo" (1948), chef-d'oeuvre ultime du film noir.  Mais elle était aussi étincelante dans d'autres rôles avec d'autres grands acteurs, comme dans "la femme aux chimères" avec Kirk Douglas ou dans "le roi du tabac" (1950) avec Gary Cooper. J'ai un peu des larmes dans les yeux en écrivant ces lignes, car c'est quand même une légende du cinéma qui s'en est allé et l'héroïne de très nombreux films qui ont marqué profondément ma mémoire de cinéphile. Mais ce qui me rassure c'est que sur terre ou au Paradis, le seul langage qui dure, c'est bien celui de la beauté classique et indémodable du grand cinéma. Lauren Bacall en était une des étoiles. Elle brille pour nous maintenant au plus haut des cieux, à jamais dans nos coeurs et dans nos mémoires.

lauren-bacall24.jpeg

 

Hommage en vidéo :