Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2015

Disparition d'Anita Ekberg le 11 janvier 2014

Anita Ekberg, d'origine suédoise, est décédée le 11 janvier 2014, dans une clinique à Rocca di Papa, dans la province de Rome, où elle était hospitalisée. Je dois avouer que je n'ai pas encore une énorme connaissance du cinéma italien. Je me souviens donc surtout, de sa présence dans quelques productions universal, comme "Le Gentilhomme de la Louisiane" ou "la légende de l'épée magique" (1953), mais aussi pour son rôle dans "guerre et paix" (1956) de King Vidor. Mais tous les cinéphiles se souviennent probablement de sa scène mythique dans "la Dolce Vita" (1960) de Frederico Fellini, où elle se retrouve dans la fontaine "fontana di Trevi" à Rome, devant un Marcello Mastroianni éberlué. Toute la filmographie d'Anita Ekberg est marquée par la présence de Fellini. Ses succès cinématographiques, ne l'empêcheront pas de finir, comme Marlene Dietrich, seule, ne bénéficiant que de la visite de quelques voisins et d'une assistante sociale. Voilà, vous en conviendrez, une bien triste fin pour une ancienne beauté du cinéma mondial !

1.JPG

IsrpaQsS1Jp9ohh0rdS60_S_TkI.jpg

anita120.jpg

Annex - Cagney, James (Each Dawn I Die)_02.jpg

anitaekberg.jpg

Anita-Ekberg-by-Yul-Brynner-1956.jpg

ShowViral_anita-ekberg-1950-s-swedish-actress_807342.jpeg

 

Hommage vidéo :

25/08/2014

Disparition de Richard Attenborough !

Richard Attenborough, acteur, réalisateur, et producteur britannique, s'est éteint le dimanche 24 août à l'âge de 90 ans. Pour les plus jeunes il restera comme le vieux monsieur richissime et un peu fou, qui possédait Jurassic Park. Mais Richard Attenborough, c'était aussi un formidable réalisateur. Ainsi, il devait le prouver dans quelques super-productions, comme "un pont trop loin" (1977), "Gandhi" (1982), avec Ben Kingsley ou le trop méconnu "Chaplin" avec Robert Downey Jr. Mais son film le plus touchant restera peut être "les ombres du coeur" avec Anthony Hopkins, décrivant un épisode de la vie de l'écrivain Clive Staples Lewis. Comme acteur, il reste dans nos mémoires pour avoir interprété, Roger le Grand X dans "la grande évasion" de John Sturges. Mais comme acteur, c'est une carrière qui commence en 1942 avec de multiples films anglais. A n'en pas douter, un monstre sacré nous a quitté, après une vie bien remplie. Lui rendre hommage, c'est aussi redécouvrir son cinéma.

richard-attenborough-593931l.jpg

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,

Ci-dessus : Richard Attenborough & Carol Marsh dans "Brighton Rock" (1947)

 

Filmographie

Comme Acteur

Cinéma

 

  • 1942 : Ceux qui servent en mer (In Which We Serve), de Noël Coward et David Lean : Un marin (non crédité)
  • 1943 : Schweik's New Adventures (en) de Karel Lamač : un ouvrier des chemins de fer
  • 1944 : The Hundred Pound Window (en) de Brian Desmond Hurst : Tommy Draper
  • 1945 : La Grande Aventure (Journey Together) de John Boulting : David Wilton
  • 1946 : Une question de vie ou de mort (A Matter of Life and Death) de Michael Powell et Emeric Pressburger : Un pilote britannique
  • 1946 : School for Secrets (en) de Peter Ustinov : Jack Arnold
  • 1947 : The Man Within (en) de Bernard Knowles : Francis Andrews
  • 1947 : Dancing With Crime (en) de John Paddy Carstairs : Ted Peters
  • 1947 : Le Gang des tueurs (Brighton Rock) de John Boulting : Pinkie Brown
  • 1948 : London Belongs to Me (en) de Sidney Gilliat : Percy Boon
  • 1948 : The Guinea Pig (en) de Roy Boulting : Jack Read
  • 1949 : The Lost People de Bernard Knowles : Jan
  • 1949 : Boys in Brown (en) de Montgomery Tully  : Jackie Knowles
  • 1950 : La nuit commence à l'aube (en) (Morning Departure) de Roy Ward Baker : Stoker Snipe
  • 1951 : Hell is Sold Out (en) de Michael Anderson : Pierre Bonnet
  • 1951 : La Boîte magique (The Magic Box) de John Boulting : Jack Carter
  • 1952 : Commando sur Saint-Nazaire (en) (Gift Horse) de Compton Bennett : Matelot "Dripper" Daniels
  • 1952 : Father's Doing Fine (en) de Henry Cass : Dougall
  • 1954 : Eight O'Clock Walk (en) de Lance Comfort : Thomas "Tom" Leslie Manning
  • 1955 : The Ship That Died of Shame (en) de Basil Dearden : George Hoskins
  • 1956 : Ce sacré z'héros (Private's Progress) de John Boulting : Soldat Percival Henry Cox
  • 1956 : The Baby and the Battleship (en) de Jay Lewis (en) : Knocker White
  • 1957 : Ce sacré confrère (Brothers in Law) de Roy Boulting : Henry Marshall
  • 1957 : The Scamp (en) de Wolf Rilla : Stephen Leigh
  • 1958 : Dunkerque (Dunkirk) de Leslie Norman : Holden
  • 1958 : The Man Upstairs (en) de Don Chaffey : Peter Watson
  • 1958 : Les Diables du Désert (en) (Sea of Sand) de Guy Green : Brody
  • 1959 : Le Mouchard (en) (Danger Within) de Don Chaffey : Capitaine "Bunter" Phillips
  • 1959 : Après moi le déluge (I'm All Right Jack) de John Boulting : Sidney De Vere Cox
  • 1959 : SOS Pacific (en) de Guy Green : Whitey Mullen
  • 1959 : Hold-up à Londres (The League of Gentlemen), de Basil Dearden : Lieutenant Richard Lexy
  • 1959 : Jet Storm, de Cy Endfield : Ernest Tilley
  • 1960 : Le Silence de la colère (en) (The Angry Silence) de Guy Green : Tom Curtis
  • 1961 : Le vent garde son secret (Whistle down the Wind) de Bryan Forbes - non credité -
  • 1962 : On n'y joue qu'a deux (en) de Sidney Gilliat : Gareth L. Probert
  • 1962 : Tout au long de la nuit (en) (All Night Long) de Basil Dearden : Rod Hamilton
  • 1962 : The Dock Brief (en) de James Hill : Herbert Fowle, l'accusé de meurtre
  • 1963 : La Grande Évasion (The Great Escape), de John Sturges : Commandant Roger 'Big X' Bartlett
  • 1964 : Le Secret du docteur Whitset (The Third Secret) de Charles Crichton : Alfred Price-Gorham
  • 1964 : Le Rideau de brume (Seance on a Wet Afternoon) de Bryan Forbes : Billy
  • 1964 : Les Canons de Batasi (Guns at Batasi) de John Guillermin : Sergent Major Lauderdale
  • 1965 : Le Vol du Phénix (The Flight of the Phoenix) de Robert Aldrich : Lew Moran
  • 1966 : La Canonnière du Yang-Tse (The Sand Pebbles), de Robert Wise : Frenchy Burgoyne
  • 1967 : L'Extravagant Docteur Dolittle (Doctor Dolittle) de Richard Fleischer : Albert Blossom
  • 1968 : Trio d'escrocs (Only When I Larf) de Basil Dearden : Silas
  • 1968 : Un amant dans le grenier (The Bliss of Mrs. Blossom) de Joseph McGrath (en) : Robert Blossom
  • 1969 : The Magic Christian de Joseph McGrath (en) : l'entraîneur d'Oxford
  • 1970 : La Dernière Grenade (The Last Grenade) de Gordon Flemyng : Général Charles Whiteley
  • 1970 : A Severed Head de Dick Clement : Palmer Anderson
  • 1970 : Le Magot (en) (Loot) de Silvio Narizzano : Inspecteur Truscott
  • 1971 : L'Étrangleur de la place Rillington (10 Rillington Place) de Richard Fleischer : John Christie
  • 1974 : Dix petits nègres (Ten little indians) de Peter Collinson : Le juge Cannon
  • 1975 : Rosebud de Otto Preminger : Edward Sloat
  • 1975 : Brannigan, de Douglas Hickox : Sir Charles Swann
  • 1975 : Conduct Unbecoming (en) de Michael Anderson : Major Lionel E. Roach
  • 1977 : Les Joueurs d'échecs (Shatranj Ke Khilari) de Satyajit Ray : Général Outram
  • 1977 : Un pont trop loin (A Bridge Too Far) de Richard Attenborough : un fou avec des lunettes (non crédité)
  • 1979 : La Guerre des otages (The Human Factor) de Otto Preminger : Colonel John Daintry
  • 1993 : Jurassic Park de Steven Spielberg : John Hammond
  • 1994 : Miracle sur la 34e rue (Miracle on 34th Street) de Les Mayfield : Kris Kringle, Père Noël
  • 1996 : E=mc2 de Benjamin Fry : le visiteur
  • 1996 : Hamlet de Kenneth Branagh : un invité à la cour
  • 1997 : Le Monde perdu : Jurassic Park (The Lost World: Jurassic Park), de Steven Spielberg : John Hammond
  • 1998 : Elizabeth de Shekhar Kapur : Sir William Cecil, Lord Burghley

 

Télévision
  • 2001 : Jack et le Haricot magique (Jack and the Beanstalk: The Real Story) de Brian Henson : Magog

 

Réalisateur

  • 1969 : Ah Dieu ! que la guerre est jolie (Oh! What A Lovely War)
  • 1972 : Les Griffes du lion (Young Winston)
  • 1977 : Un pont trop loin (A Bridge Too Far)
  • 1978 : Magic
  • 1982 : Gandhi
  • 1985 : Chorus Line
  • 1987 : Cry Freedom
  • 1992 : Chaplin
  • 1993 : Les Ombres du cœur (Shadowlands)
  • 1996 : Le Temps d'aimer (In Love and War)
  • 1999 : Grey Owl (La chouette grise)
  • 2006 : War and Destiny
  • 2007 : Closing the Ring

 

Hommage vidéo :

20/02/2014

Souvenez vous de ... Randolph Scott !

Peut être jamais un acteur n'a été aussi sous estimé que Randolph Scott. Et pourtant il devait tourner dans une multitude de westerns, dans des films de guerre et même avec Fred Astaire dans une comédie musicale : "Roberta". Pour ma part, j'ai découvert Randolph Scott dans "Viriginia City" en français, "la caravane héroïque" (1940), avec Errol Flynn. J'étais impressionné par la prestance et la confiance de cet acteur, capable de donner la réplique à Flynn avec une telle assurance, sans jamais lui donner l'impression de lui servir la soupe, mais plutôt d'être en concurrence avec lui. J'avoue que j'ai trouvé cela superbe. Et dans ses propres films où il était évidemment le héros, Randolph Scott avait toujours cette prestance mais aussi ce détachement qui lui était propre et qui rendait son jeu, si unique. On peut donc considérer que Randolph Scott est peut être l'acteur le plus sous-estimé d'Hollywood. Et si il a toujours été dans l'ombre d'un John Wayne, il reste pour moi, une immense star du western, et tout simplement un formidable acteur.

RANDOLPH-SCOTT-anniv.jpg

Vidéo hommage :

 

 

 

Vidéo humoristique sur ce qu'est devenu le cinéma américain :

 

10/02/2014

Un couple mythique : Gene Tierney et Tyrone Power !

La vidéo ci-dessous se passe de commentaires et c'est vrai que l'on reste assez abasourdi devant la beauté de la musique et des images, qui nous font revenir à une époque où le cinéma n'a jamais été aussi glamour.

1487e0a98e913f1a439a81a58d548a39.jpg

 

 

06/02/2014

Souvenez vous ... de Gary Cooper !

On peut dire sans se tromper que la caméra était amoureuse de certains acteurs, et actrices. Et dans le cas de Gary Cooper c'est très vrai. On a jamais vu un acteur aussi facile à apprécier. Il avait une telle classe, que l'on ne souvient pas d'un seul mauvais film avec lui, des meilleurs et des moins bons, mais aucun raté. Souvenez de ... Gary Cooper ! Ce message s'adresse aussi aux éditeurs de Bluray. Ainsi "le trains sifflera trois fois" se fait toujours attendre en Bluray en France alors qu'il est sorti il y a presque deux ans en Allemagne.

Annex - Cooper, Gary_NRFPT_07.jpg

 

 

Filmographie

Figurations

  • 1925 : The Thundering Herd (Paramount) de William K. Howard

  • 1925 : Wild Horse Mesa (Paramount) de George B. Steitz

  • 1925 : The Lucky Horseshoe (Fox) de John G. Blystone

  • 1925 : The Vanishing American (Paramount) de George B. Steitz

  • 1925 : L'Aigle noir (The Eagle) (United Artists) de Clarence Brown avec Rudolf Valentino

  • 1926 : The Enchanted Hill (Paramount) de Irwin Willat

  • 1926 : Watch your Wifw (Universal) de Sven Gade

Courts-métrages

  • 1925 : Tricks

  • 1925 : Three Pals

  • 1926 : Lightnin' Wins

  • 1937 : Lest we Forget

  • 1944 : Memo for Joe

Longs-métrages

  • 1925 : Ben-Hur de Fred Niblo

  • 1926 : Lightnin' wins de Alan James (court-métrage)

  • 1926 : Barbara, fille du désert (The winning of Barbara Worth) d'Henry King avec Ronald Colman

  • 1927 : Le Coup de foudre (It) de Clarence G. Badger avec Clara Bow

  • 1927 : Le Démon de l'Arizona (Arizona Bound) de John Waters

  • 1927 : Les Enfants du divorce (Children of Divorce) de Frank Lloyd

  • 1927 : Au service de la loi (The Last Outlaw) de Arthur Rosson

  • 1927 : Les Ailes (Wings) de William A. Wellman avec Clara Bow

  • 1927 : Nevada de John Waters avec William Powell

  • 1928 : Mariage à l'essai (Half a Bride) de Gregory La Cava

  • 1928 : Le Spahi (Beau sabreur) de John Waters

  • 1928 : Rien que l'amour (Doomsday) de Rowland V. Lee

  • 1928 : Les Pilotes de la mort (The Legion of the Condemned) de William A. Wellman avec Fay Wray

  • 1928 : La Belle aux cheveux roux (Red hair) de Clarence G. Badger avec Clara Bow

  • 1928 : Ciel de gloire (Lilac Time) de George Fitzmaurice de Colleen Moore

  • 1928 : The First Kiss de Rowland V. Lee avec Fay Wray

  • 1928 : Le Rêve immolé (The shopworn angel) de Richard Wallace

  • 1929 : Le Chant du loup (The Wolf Song) de Victor Fleming avec Lupe Vélez

  • 1929 : Mensonges (Betrayal) de Lewis Milestone avec Emil Jannings

  • 1929 : The Virginian de Victor Fleming avec Walter Huston

  • 1930 : Seven Days' Leave de Richard Wallace

  • 1930 : Only the Brave de Frank Tuttle

  • 1930 : Paramount on Parade, film à sketches, réalisé entre autres par Ernst Lubitsch, Edmund Goulding, Frank Tuttle…

  • 1930 : The Texan de John Cromwell avec Fay Wray

  • 1930 : A Man from Wyoming de Rowland V. Lee

  • 1930 : Les Écumeurs The Spoilers d'Edward Carewe

  • 1930 : Cœurs brûlés (Morocco) de Josef von Sternberg avec Marlene Dietrich et Adolphe Menjou

  • 1931 : L'Attaque de la caravane (Fighting Caravans) de Otto Brower et David Burton avec Lili Damita

  • 1931 : Les Bijoux volés (The Slippery Pearls) de William C. McGann (court-métrage)

  • 1931 : Les Carrefours de la ville (City Streets) de Rouben Mamoulian avec Sylvia Sidney

  • 1931 : I Take This Woman de Marion Gering avec Carole Lombard

  • 1931 : Sa femme (His Woman) de Edward Sloman avec Claudette Colbert

  • 1932 : Le Démon du sous-marin (Devil and the deep) de Marion Gering avec Charles Laughton et Cary Grant

  • 1932 : Si j'avais un million (If I Had a Million), film à sketches, réalisé par Ernst Lubitsch et Norman Z. McLeod avec Charles Laughton et W. C. Fields

  • 1932 : L'Adieu aux armes (A Farewell to Arms) de Frank Borzage avec Helen Hayes et Adolphe Menjou

  • 1933 : Après nous le déluge (film, 1933) (Today We Live) de Howard Hawks avec Joan Crawford, Robert Young et Franchot Tone

  • 1933 : One sunday afternoon de Stephen Roberts avec Fay Wray

  • 1933 : Alice au pays des merveilles (Alice in Wonderland) de Norman Z. McLeod

  • 1933 : Sérénade à trois (Design for Living) d'Ernst Lubitsch avec Fredric March et Miriam Hopkins

  • 1934 : L'Agent n° 13 (Operator 13), de Richard Boleslawski avec Marion Davies

  • 1934 : C'est pour toujours (Now and Forever) d'Henry Hathaway avec Carole Lombard et Shirley Temple

  • 1935 : Les Trois Lanciers du Bengale (The Lives of a Bengal Lancer) de Henry Hathaway avec Franchot Tone

  • 1935 : Soir de noces (The Wedding Night) de King Vidor

  • 1935 : Peter Ibbetson de Henry Hathaway

  • 1935 : La Fiesta de Santa Barbara de Louis Lewyn (court métrage)

  • 1936 : Désir (Desire) de Frank Borzage avec Marlene Dietrich

  • 1936 : L'Extravagant Mr. Deeds (Mr. Deeds Goes To Town) de Frank Capra avec Jean Arthur

  • 1936 : Le général est mort à l'aube (The General Died at Dawn) de Lewis Milestone avec Madeleine Carroll

  • 1936 : Une aventure de Buffalo Bill (The Plainsman) de Cecil B. DeMille avec Jean Arthur

  • 1937 : Âmes à la mer (Souls At Sea) de Henry Hathaway avec George Raft

  • 1938 : La Huitième Femme de Barbe-Bleue (Bluebeard's Eighth Wife), d'Ernst Lubitsch

  • 1938 : Les Aventures de Marco Polo (The Adventures of Marco Polo) avec Basil Rathbone

  • 1938 : Madame et son cowboy (The Cowboy and the Lady) de Henry C. Potter avec Merle Oberon

  • 1939 : Beau Geste de William A. Wellman avec Ray Milland, Susan Hayward et Brian Donlevy

  • 1939 : La Glorieuse Aventure (The Real Glory) de Henry Hathaway avec David Niven

  • 1940 : Le Cavalier du désert (The Westerner) de William Wyler avec Walter Brennan

  • 1940 : Les Tuniques écarlates (North West Mounted Police) de Cecil B. DeMille avec Madeleine Carroll et Paulette Goddard

  • 1941 : L'Homme de la rue (Meet John Doe) de Frank Capra avec Barbara Stanwyck

  • 1941 : Sergent York (Sergeant York) de Howard Hawks

  • 1941 : Boule de feu (Ball of Fire) de Howard Hawks avec Barbara Stanwyck et Dana Andrews

  • 1942 : Vainqueur du destin (The Pride of the Yankees) de Sam Wood avec Teresa Wright

  • 1943 : Pour qui sonne le glas (For Whom The Bell Tolls) de Sam Wood avec Ingrid Bergman

  • 1944 : L'Odyssée du docteur Wassell (The Story of Dr. Wassell) de Cecil B. DeMille

  • 1944 : Casanova le petit (Casanova Brown) de Sam Wood avec Teresa Wright

  • 1945 : Le Grand Bill (Along Came Jones) de Stuart Heisler avec Loretta Young

  • 1945 : L'Intrigante de Saratoga (Saratoga Trunk) de Sam Wood avec Ingrid Bergman

  • 1946 : Cape et Poignard (Cloak and Dagger) de Fritz Lang avec Lilli Palmer

  • 1947 : Hollywood en folie (Variety Girl) de George Marshall

  • 1947 : Les Conquérants d'un nouveau monde (Unconquered) de Cecil B. DeMille avec Paulette Goddard et Boris Karloff

  • 1948 : Ce bon vieux Sam (Good Sam) de Leo McCarey

  • 1949 : Le Rebelle (The Fountainhead) de King Vidor avec Patricia Neal

  • 1949 : Horizons en flammes (Task Force) de Delmer Daves

  • 1950 : Le Roi du tabac (Bright Leaf) de Michael Curtiz avec Lauren Bacall et Patricia Neal

  • 1950 : Dallas, ville frontière (Dallas) de Stuart Heisler avec Ruth Roman

  • 1951 : La marine est dans le lac (You're in the Navy now) d'Henry Hathaway avec Jane Greer

  • 1951 : It's a Big Country de William A. Wellman entre autres

  • 1951 : Les Aventures du capitaine Wyatt (Distant Drums) de Raoul Walsh

  • 1951 : Starlift de Roy Del Ruth : Caméo

  • 1952 : Le train sifflera trois fois (High Noon) de Fred Zinnemann avec Grace Kelly, Lloyd Bridges et Katy Jurado.(VF:Jean Martinelli)

  • 1952 : La Mission du commandant Lex (Springfield Rifle) d'André De Toth

  • 1953 : Retour au Paradis (Return to Paradise) de Mark Robson

  • 1953 : Le Souffle sauvage (Blowing Wild) de Hugo Fregonese avec Barbara Stanwyck et Anthony Quinn

  • 1954 : Le Jardin du diable (Garden of Evil) de Henry Hathaway avec Susan Hayward et Richard Widmark

  • 1954 : Vera Cruz de Robert Aldrich avec Burt Lancaster et Sara Montiel

  • 1955 : Condamné au silence (The Court Martial of Billy Mitchell) d'Otto Preminger

  • 1956 : La Loi du Seigneur (Friendly Persuasion) de William Wyler avec Dorothy McGuire et Anthony Perkins

  • 1957 : Ariane (Love in the Afternoon) de Billy Wilder avec Audrey Hepburn et Maurice Chevalier

  • 1958 : 10, rue Frederick (Ten North Frederick) de Philip Dunne avec Suzy Parker

  • 1958 : L'Homme de l'Ouest (Man of the West) d'Anthony Mann avec Lee J. Cobb et Julie London

  • 1958 : La Colline des potences (The Hanging Tree) de Delmer Daves avec Maria Schell, Karl Malden et George C. Scott

  • 1959 : Ne tirez pas sur le bandit (Alias Jesse James) de Norman Z. McLeod (non crédité)

  • 1959 : Ceux de Cordura (They Came To Cordura) de Robert Rossen avec Rita Hayworth, Van Heflin et Tab Hunter

  • 1959 : Cargaison dangereuse (The Wreck of the Mary Deare) de Michael Anderson avec Charlton Heston

  • 1960 : La Lame nue (The Nacked Edge) de Michael Anderson avec Deborah Kerr

 

 Hommage vidéo :

 

 

16/12/2013

Décès de Joan Fontaine et de Peter O'Toole !

Après le décès de Peter O'Toole, on apprenait le décès de Joan Fontaine, parti pour le cinéma du Paradis. Joan Fontaine, devrait souffrir toute sa vie de la concurrence de sa soeur Olivia de Havilland, qui obtenait le rôle de Mélanie dans "Autant en emporte le vent" (1939) ou de Marianne dans "les aventures de Robin des bois" (1938). Mais pourtant sa carrière n'avait rien à envier à celle de sa soeur. En effet, elle devait travailler avec les plus grands réalisateurs, dont peut être le plus célèbre entre tous, Hitchcock, pour "Rebecca" (1941) et "soupçons" (1942). Joan Fontaine avait une personnalité propre, et on peut dire d'elle que parfois elle savait se faire détester. Ainsi dans le film "la femme aux maléfices" (1950), elle était toute en gentillesse, mais au fond une femme profondément calculatrice et perverse, sa gentillesse étant sa principale arme. On se rappelle aussi de son interprétation dans "Ivanhoé" (1953) avec Robert Taylor, où elle arriva parfaitement à faire oublier sa soeur.

a8e32f9f4cd3aa5f85b8d0a5cdfa.jpg

Quant à Peter O'Toole, c'est évidemment l'interprète inoubliable de "Laurence d'Arabie" (1962) de David Lean. Mais ses rôles plus récents étaient toujours aussi bouleversants. Ainsi, on le remarque en roi Priam dans "Troie" (2004) et en pape Paul III dans la série "les Tudors" dans l'un de ses derniers rôles. Ce soir il y a deux étoiles de plus au firmament du cinéma.

Peter-OToole1.jpg

 

Hommage à Joan Fontaine :

 

Hommage à Peter O'Toole

05/12/2013

Errol Flynn à l'honneur en librairie !

Errol Flynn est à l'honneur pour les fêtes. En effet, si le public français a pu bénéficier de la sortie coup sur coup des "racines du ciel" (1958) et de "A l'abordage !" (1952), il peut aussi compléter sa connaissance du grand acteur avec deux beaux livres, tous les deux présents dans les meilleurs librairies. Ainsi, le premier est de Georges Di Lallo. Il a été édité en novembre 2013. Le deuxième est de Christian Dureau et est paru en mai 2013. Deux livres sur le beau Errol en 2013, c'est du jamais vu en France depuis très longtemps. Ce sont donc deux beaux cadeaux de Noël à la magnifique iconographie. Je reviendrai plus en détail sur le contenu. Il faut que je les lise ! Quoiqu'il en soit,  Errol Flynn, est un Dieu du cinéma, originaire d'Australie, et Américain d'adoption. Mais il n'en reste pas moins très français dans son style de vie. Et c'est avec panache comme, Cyrano de Bergerac qu'il devait nous quitter. Je luis dédie donc ces quelques vers d'Edmond Rostand :

Oui, vous m'arrachez tout, le laurier et la rose !
Arrachez ! Il y a malgré vous quelque chose
Que j'emporte, et ce soir, quand j'entrerai chez Dieu,
Mon salut balaiera largement le seuil bleu,
Quelque chose que sans un pli, sans une tache,
J'emporte malgré vous,
et c'est... Mon Panache !

 

1507-1.jpg

 

9782841678303.jpg

21/11/2013

Souvenez vous de ... Dana Andrews !

Peut être que la critique a un peu sous-estimé le talent et la carrière de Dana Andrews. En effet, si on se souvient de lui en héros de guerre dans "Prisonniers de Satan" (1944) ou en pilote de bombardier de retour à la fin de la guerre dans "les plus belles années de notre vie" (1946), Dana Andrews n'a pas été que ça. Ainsi il reste pour nous comme l'inoubliable interprète du détective dans "Laura" (1942) d'Otto Preminger. Et c'est bien dans le film noir qu'il devait s'illustrer que ce soit encore sous la direction de Preminger, dans "Mark Dixon détective" ou avec Fritz Lang plus tard. Acteur sérieux, doté d'une forte présence à l'écran, on revoit aujourd'hui avec plaisir les films de Dana Andrews. Souvenez vous de ... Dana Andrews !

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,hollywood,hommage,dana andrews

 

 

07/11/2013

Errol Flynn : Le diable de Tasmanie !

Je ne sais pas si je l'ai déjà écrit, mais ce sont les films d'Errol Flynn qui m'ont amené à m'intéresser au cinéma hollywoodien classique. La beauté picturale des "aventures de Robin des Bois" (1938), l'appel à la liberté de "Captain Blood" (1935) ont été pour moi autant des rêves d'enfant que des révélations à explorer encore et encore, ce cinéma américain, fait pour distraire, mais aussi pour éduquer. L'homme Errol Flynn était à n'en pas douter à l'image de l'acteur, un être profondément entier, obsédé par ses démons (les femmes, l'alcool et la découverte du monde sur son voilier). On peut dire qu'Errol Flynn s'est toujours investi pleinement dans tout ce qu'il a fait. C'est bien pour ça qu'il reste pour les cinéphiles, le héros de tant et de tant de films d'aventure, mais aussi la star brisée de "too much, too soon" (1958) ou des "racines du ciel" (1958). En hommage à cette star disparue dont les sorties Bluray se font attendre en France, mais qui remue encore aujourd'hui l'inconscient des amoureux du cinéma américain, Hollywood Classic vous offre aujourd'hui, un reportage en sa mémoire. Souvenez vous d'Errol Flynn !

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,hommage,errol flynn,film,films

 

 

24/10/2013

Hommage à Robert de Niro !

Lorsqu'on regarde la filmographie de Robert de Niro on se rend compte tout de suite qu'il a eu une carrière bien remplie, mais surtout on se souvient de sa présence formidable dans chacun de ses films. Aujourd'hui Robert de Niro a vieilli et a 70 ans, il n'en reste pas moins un acteur extraordinaire, capable de tout exprimer et de tout jouer. J'aimerai aujourd'hui lui rendre un vibrant hommage pour l'ensemble de sa carrière et lui souhaiter de pouvoir nous divertir encore longtemps. Merci Monsieur De Niro !

robert-de-niro-20060301-112404.jpg

Filmographie

Comme acteur

Années 1960

  • 1965 : Trois Chambres à Manhattan de Marcel Carné : Un client au dîner
  • 1968 : Les Jeunes Loups de Marcel Carné : Un client chez Popov
  • 1968 : Greetings de Brian De Palma : Jon Rubin
  • 1969 : Sam's Song de John Broderick : Sam Nicoletti
  • 1969 : The Wedding Party de Brian De Palma : Cecil

Années 1970

  • 1970 : Bloody Mama de Roger Corman : Lloyd Barker
  • 1970 : Hi, Mom! de Brian De Palma : Jon Rubin
  • 1971 : Jennifer on My Mind de Noel Black : Mardigian
  • 1971 : Né pour vaincre (Born to Win) d'Ivan Passer : Danny
  • 1971 : The Gang That Couldn't Shoot Straight de James Goldstone : Mario Trantino
  • 1973 : Le Dernier Match (Bang the Drum Slowly) de John D. Hancock : Bruce Pearson
  • 1973 : Mean Streets de Martin Scorsese : John « Johnny Boy » Civello
  • 1974 : Le Parrain 2 (The Godfather: Part II) de Francis Ford Coppola : Vito Corleone jeune
  • 1976 : Taxi Driver de Martin Scorsese : Travis Bickle
  • 1976 : 1900 (Novecento) de Bernardo Bertolucci : Alfredo Berlinghieri
  • 1976 : Le Dernier Nabab (The Last Tycoon) d'Elia Kazan : Monroe Stahr
  • 1977 : Le Parrain (The Godfather: A Novel for Television) de Francis Ford Coppola (mini-série) : Vito Corleone jeune
  • 1977 : New York, New York de Martin Scorsese : Jimmy Doyle
  • 1978 : Voyage au bout de l'enfer (The Deer Hunter) de Michael Cimino : Michael Vronsky

Années 1980

  • 1980 : Raging Bull de Martin Scorsese : Jake LaMotta
  • 1981 : Sanglantes confessions (True Confessions) d'Ulu Grosbard : Des Spellacy
  • 1983 : La Valse des pantins (The King of Comedy) de Martin Scorsese : Rupert Pupkin
  • 1984 : Il était une fois en Amérique (Once Upon a Time in America) de Sergio Leone : David « Noodles » Aaronson
  • 1984 : Falling in Love d'Ulu Grosbard : Frank Raftis
  • 1985 : Brazil de Terry Gilliam : Archibald « Harry » Tuttle
  • 1986 : Mission (The Mission) de Roland Joffé : Rodrigo Mendoza
  • 1987 : Angel Heart : Aux portes de l'enfer (Angel Heart) d'Alan Parker : Louis Cyphre
  • 1987 : Les Incorruptibles (The Untouchables) de Brian De Palma : Al Capone
  • 1988 : Midnight Run de Martin Brest : Jack Walsh
  • 1989 : Jacknife de David Jones : Joseph « Jacknife » Megessey
  • 1989 : Nous ne sommes pas des anges (We're No Angels) de Neil Jordan : Ned

Années 1990

  • 1990 : Stanley & Iris de Martin Ritt : Stanley Everett Cox
  • 1990 : Les Affranchis (Goodfellas) de Martin Scorsese : Jimmy Conway
  • 1990 : L'Éveil (Awakenings) de Penny Marshall : Leonard Lowe
  • 1991 : La Liste noire (Guilty by Suspicion) d'Irwin Winkler : David Merrill
  • 1991 : Backdraft de Ron Howard : Donald « Shadow » Rimgale
  • 1991 : Les Nerfs à vif (Cape Fear) de Martin Scorsese : Max Cady
  • 1992 : The Godfather Trilogy: 1901-1980 de Francis Ford Coppola (réédition de la trilogie en VHS et laserdisc) : Vito Corleone jeune
  • 1992 : Hollywood Mistress (Mistress) de Barry Primus : Evan M. Wright
  • 1992 : La Loi de la nuit (Night and the City) d'Irwin Winkler : Harry Fabian
  • 1993 : Mad Dog and Glory de John McNaughton : Wayne « Mad Dog » Dobie
  • 1993 : Blessures secrètes (This Boy's Life) de Michael Caton-Jones : Dwight Hansen
  • 1993 : Il était une fois le Bronx (A Bronx Tale) de Robert De Niro : Lorenzo Anello
  • 1994 : Frankenstein de Kenneth Branagh : La Créature
  • 1995 : Les Cent et Une Nuits de Simon Cinéma d'Agnès Varda : Le mari de la star-fantasme en croisière
  • 1995 : Casino de Martin Scorsese : Sam « Ace » Rothstein
  • 1995 : Heat de Michael Mann : Neil McCauley
  • 1996 : Le Fan (The Fan) de Tony Scott : Gil Renard
  • 1996 : Sleepers de Barry Levinson : Le père Bobby
  • 1996 : Simples Secrets (Marvin's Room) de Jerry Zaks : Le Dr Wally
  • 1997 : Cop Land de James Mangold : Le lieutenant Moe Tilden
  • 1997 : Des hommes d'influence (Wag the Dog) de Barry Levinson : Conrad Brean
  • 1997 : Jackie Brown de Quentin Tarantino : Louis Gara
  • 1998 : De grandes espérances (Great Expectations) d'Alfonso Cuarón : Arthur Lustig
  • 1998 : Ronin de John Frankenheimer : Sam
  • 1999 : Mafia Blues (Analyze This) de Harold Ramis : Paul Vitti
  • 1999 : Personne n'est parfait(e) (Flawless) de Joel Schumacher : Walt Koontz

Années 2000

  • 2000 : Les Aventures de Rocky et Bullwinkle (The Adventures of Rocky & Bullwinkle) de Des McAnuff : Chef Sans-Peur (voix)
  • 2000 : Les Chemins de la dignité (Men of Honor) de George Tillman Jr. : Le maître principal Leslie Sunday
  • 2000 : Mon beau-père et moi (Meet the Parents) de Jay Roach : Jack Byrnes
  • 2001 : 15 minutes (15 Minutes) de John Herzfeld : L'inspecteur Eddie Flemming
  • 2001 : The Score de Frank Oz : Nick Wells
  • 2002 : Showtime de Tom Dey : L'inspecteur Mitch Preston
  • 2002 : Père et Flic (City by the Sea) de Michael Caton-Jones : Vincent LaMarca
  • 2002 : Mafia Blues 2 : La Rechute (Analyze That) de Harold Ramis : Paul Vitti
  • 2004 : Godsend, expérience interdite (Godsend) de Nick Hamm : Richard Wells
  • 2004 : Gang de requins (Shark Tale) d'Éric Bergeron : Don Lino (voix)
  • 2004 : Mon beau-père, mes parents et moi (Meet the Fockers) de Jay Roach : Jack Byrnes
  • 2004 : Le Pont du roi Saint-Louis (The Bridge of San Luis Rey) de Mary McGuckian : L'archevêque de Lima
  • 2005 : Trouble Jeu (Hide and Seek) de John Polson : David Callaway
  • 2006 : Raisons d'État (The Good Shepherd) de Robert de Niro : Bill Sullivan
  • 2006 : Arthur et les Minimoys de Luc Besson : Le roi des Minimoys (voix pour la version anglophone)
  • 2007 : Stardust de Matthew Vaughn : Le capitaine Shakespeare
  • 2008 : La Loi et l'Ordre (Righteous Kill) de Jon Avnet : Le lieutenant Tom « Turk » Cowan
  • 2008 : Panique à Hollywood (What Just Happened?) de Barry Levinson : Ben

Années 2010

  • 2010 : Everybody's Fine de Kirk Jones : Frank Goode
  • 2010 : Mon beau-père et nous (Little Fockers) de Paul Weitz : Jack Byrnes
  • 2010 : Machete de Robert Rodriguez et Ethan Maniquis : Le sénateur McLaughlin
  • 2011 : Killer Elite de Gary McKendry : Hunter
  • 2011 : Stone de John Curran : Jack Mabry
  • 2011 : Limitless de Neil Burger : Carl Van Loon
  • 2011 : L'amour a ses raisons (Manuale d'amore 3) de Giovanni Veronesi : Adrian
  • 2011 : Happy New Year (New Year's Eve) de Garry Marshall : Stan Harris
  • 2012 : Monsieur Flynn (Being Flynn) de Paul Weitz : Jonathan Flynn
  • 2012 : Red Lights de Rodrigo Cortés : Simon Silver
  • 2012 : Unités d'élite (Freelancers) de Jessy Terrero : Le capitaine Joe Sarcone
  • 2013 : Happiness Therapy (Silver Linings Playbook) de David O. Russell : Pat Solitano Sr.
  • 2013 : Un grand mariage (The Big Wedding) de Justin Zackham : Don Griffin
  • 2013 : Killing Season de Mark Steven Johnson : Benjamin Ford
  • 2013 : Malavita (The Family) de Luc Besson : Fred Blake
  • 2013 : Last Vegas de Jon Turteltaub : Paddy
  • 2013 : Grudge Match de Peter Segal : Billy « The Kid » McGuigan
  • 2014 : American Hustle de David O. Russell : Victor Tellegio
  • Projet : Hands of Stone de Jonathan Jakubowicz : Ray Arcel
  • Projet : Candy Store de Stephen Gaghan
  • Projet : The Irishman de Martin Scorsese

 

Hommage vidéo :

 

10/10/2013

Souvenez vous du génie de Charlie Chaplin

Tout à la fois, génial acteur, monteur, réalisateur, grand compositeur, et scénariste, jamais le génie de Chaplin ne s'est peut être mieux exprimé que dans la dernière scène des "lumières de la ville" (1931). Ce soir je souhaiterais donc lui rendre un vibrant hommage pour une oeuvre formidablement belle, touchante et humaine. Ne manquez pas de redécouvrir ses films en Bluray !

Chaplin2.jpg

 

 

12/09/2013

Souvenez vous ... de George Sanders !

George Sanders, est peut être l'archétype même du gentleman anglais au flegmme "so british". Il était pourtant né à Saint-Petersbourg en Russie, mais de parents britanniques. Au début de la révolution russe, la famille revient en Angleterre. Et c'est en travaillant dans une agence de publicité qu'il rencontre Greer Garson, qui lui suggère de devenir acteur. A partir de là, George Sanders allait jouer dans un nombre impressionnant de films, que ce soit dans "Rebecca" (1940), "Correspondant 17", mais surtout dans "le portrait de Dorian Gray" (1944), ou encore dans "The private affairs of Bel ami" (1947) où il interprétait un arriviste français de la plus belle des manières. Enfin son interprétation dans "Eve" avec Bette Davis devait rester dans toutes les mémoires. George Sanders, ne devait pas rater sa sortie, et décidait de se suicider avec des somnifères le 25 avril 1972, pour échapper à une déchéance physique qu'il ne supportait plus. Il laissa ce mot pour expliquer son geste : "Je m’en vais parce que je m’ennuie. Je sens que j’ai vécu suffisamment longtemps. Je vous abandonne à vos soucis dans cette charmante fosse d’aisance. Bon courage."

sanders-george-02-g.jpg

Filmographie

  • 1934 : Love, Life and Laughter de Maurice Elvey

  • 1936 : Les Mondes futurs (Things to come) de William Cameron Menzies (non crédité)

  • 1936 : L'Homme qui faisait des miracles (The Man Who Could Work Miracles) de Lothar Mendes

  • 1936 : Dishonour Bright de Tom Walls

  • 1936 : Find the Lady de Roland Grillette

  • 1936 : Strange Cargo de Lawrence Huntington

  • 1936 : Le Pacte (Lloyd's of London) de Henry King

  • 1937 : L'Amour en première page (Love Is News) de Tay Garnett

  • 1937 : Le Dernier négrier (Slave Ship) de Tay Garnett

  • 1937 : The Lady Escapes d' Eugene Forde

  • 1937 : Amour d'espionne (Lancer Spy) de Gregory Ratoff

  • 1938 : Quatre hommes et une prière (Four men and a prayer) de John Ford

  • 1938 : Concession Internationale (International settlement) d' Eugene Forde

  • 1939 : Mr. Moto's Last Warning de Norman Foster

  • 1939 : So This is London de Thornton Freeland

  • 1939 : The Outsider de Paul L. Stein

  • 1939 : The Saint Strikes Back de John Farrow

  • 1939 : The Saint in London de John Paddy Carstairs

  • 1939 : Edith Cavell (Nurse Edith Cavell) de Herbert Wilcox

  • 1939 : Le Premier Rebelle (Allegheny Uprising) de William A. Seiter

  • 1939 : Les Aveux d'un espion nazi (Confessions of a Nazi Spy) d'Anatole Litvak

  • 1940 : L'Enfer vert (Green Hell) de James Whale

  • 1940 : The Saint's Double Trouble de Jack Hively

  • 1940 : The Saint Takes Over de Jack Hively

  • 1940 : Chante mon amour (Bitter Sweet) de W. S. Van Dyke

  • 1940 : Le Fils de Monte-Cristo (The Son of Monte Cristo) de Rowland V. Lee

  • 1940 : The House of Seven Gables de Joe May

  • 1940 : Rebecca (Rebecca) d'Alfred Hitchcock

  • 1940 : Correspondant 17 (Foreign correspondant) d'Alfred Hitchcock

  • 1941 : The Saint in Palm Springs de Jack Hively

  • 1941 : The Gay Falcon d'Irving Reis

  • 1941 : Chasse à l'homme (Man Hunt) de Fritz Lang

  • 1941 : La Proie du mort (Rage in Heaven) de W.S. Van Dyke

  • 1941 : Crépuscule (Sundown) de Henry Hathaway

  • 1942 : A Date With the Falcon d'Irving Reis

  • 1942 : The Falcon Takes Over d'Irving Reis

  • 1942 : The Falcon's Brother de Stanley Logan

  • 1942 : Le Chevalier de la vengeance (Son of Fury) de John Cromwell

  • 1942 : Le Cygne noir (The Black Swan) d'Henry King

  • 1942 : Six destins (Tales of Manhattan) de Julien Duvivier

  • 1942 : Her Cardboard Lover de George Cukor

  • 1942 : The Moon and Sixpence d'Albert Lewin

  • 1942 : Quiet Please, Murder de John Larkin

  • 1943 : They came to blow up America d' Edward Ludwig

  • 1943 : Paris After Dark de Leonide Moguy

  • 1943 : Appointment in Berlin d'Alfred Green

  • 1943 : Vivre libre (This Land is mine) de Jean Renoir

  • 1944 : Jack l'éventreur (The Lodger) de John Brahm

  • 1944 : Intrigue à Damas (Action in Arabia) de Leonide Moguy

  • 1944 : L'Aveu (Summer storm) de Douglas Sirk

  • 1945 : Hangover Square de John Brahm

  • 1945 : Oncle Harry (The Strange Affair of Uncle Harry) de Robert Siodmak

  • 1945 : Le Portrait de Dorian Gray (The Picture of Dorian Gray) d'Albert Lewin

  • 1946 : Scandale à Paris (A Scandal in Paris) de Douglas Sirk

  • 1946 : Le Démon de la chair (The Strange Woman) d'Edgar G. Ulmer

  • 1947 : The Private Affairs of Bel Ami d'Albert Lewin

  • 1947 : Des filles disparaissent (Lured) de Douglas Sirk

  • 1947 : L'Aventure de Madame Muir (The Ghost and Mrs Muir) de Joseph L. Mankiewicz

  • 1947 : Ambre (Forever Amber) d' Otto Preminger

  • 1949 : L'Éventail de Lady Windermere (The fan) d'Otto Preminger

  • 1949 : Samson et Dalila (Samson and Delilah) de Cecil B. De Mille

  • 1950 : Ève (All about Eve) de Joseph L. Mankiewicz

  • 1950 : Black Jack de Julien Duvivier et José Antonio Nieves Conde

  • 1951 : Vendeur pour dames (I Can Get it For You Wholesale) de Michael Gordon

  • 1952 : Miracle à Tunis (The light touch) de Richard Brooks

  • 1952 : Ivanhoé (Ivanhoe) de Richard Thorpe

  • 1952 : Aveux spontanés (Assignment Paris) de Robert Parrish

  • 1953 : Appelez-moi Madame (Call Me Madam) de Walter Lang

  • 1954 : Voyage en Italie (Viaggio in Italia) de Roberto Rossellini

  • 1954 : Témoin de ce meurtre (Witness to Murder) de Roy Rowland

  • 1954 : Richard Cœur de Lion (King Richard and the Crusaders) de David Butler

  • 1955 : La Chérie de Jupiter (Jupiter's Darling) de George Sidney

  • 1955 : Les Contrebandiers de Moonfleet (Moonfleet) de Fritz Lang

  • 1955 : Duel d'espions (The Scarlet Coat) de John Sturges

  • 1955 : Le Voleur du roi (The King's Thief) de Robert Z. Leonard

  • 1956 : Si j'épousais ma femme (That certain feeling) de Melvin Frank et Norman Panama

  • 1956 : Ne dites jamais adieu (Never Say Goodbye) de Jerry Hopper

  • 1956 : La Cinquième Victime (While the City Sleeps) de Fritz Lang

  • 1956 : Death of a Scoundrel de Charles Martin

  • 1957 : La Passe dangereuse (The Seventh Sin) de Ronald Neame

  • 1958 : Le crime était signé (The Whole Truth) de Dan Cohen et John Guillermin

  • 1958 : De la Terre à la Lune (From the Earth to the Moon) de Byron Haskin

  • 1959 : Salomon et la reine de Saba (Solomon and Sheba) de King Vidor

  • 1959 : Une espèce de garce (That Kind of Woman) de Sidney Lumet

  • 1959 : Un brin d'escroquerie (A Touch of Larceny) de Guy Hamilton

  • 1960 : La Dixième Femme de Barbe-Bleue (Bluebeard's Ten Honeymoons) de W. Lee Wilder

  • 1960 : Panique à bord (The Last Voyage) d' Andrew L. Stone

  • 1960 : Le Village des damnés (Village of the Damned) de Wolf Rilla

  • 1961 : Cone of Silence de Charles Frend

  • 1961 : Five Golden Hours de Mario Zampi

  • 1961 : The Rebel de Robert Day

  • 1961 : Le Rendez-vous de Jean Delannoy

  • 1962 : L'agent secret de Churchill (Operation Snatch) de Robert Day

  • 1962 : Les Enfants du capitaine Grant (In search of the Castaways) de Robert Stevenson

  • 1963 : Les Bijoux du Pharaon (Cairo) de Wolf Rilla

  • 1963 : Il mondo di notte numero 3 de Gianni Proia

  • 1963 : The Cracksman de Peter Graham Scott

  • 1964 : Meurtre par accident (L'Intrigo) de George Marshall et Vittorio Sala

  • 1964 : Quand l'inspecteur s'emmêle (A Shot in the Dark) de Blake Edwards

  • 1964 : The Golden Head de Richard Thorpe et James Hill

  • 1965 : Les Aventures amoureuses de Moll Flanders (The Amorous Adventures of Moll Flanders) de Terence Young

  • 1966 : Le Secret du rapport Quiller (The Quiller Memorandum) de Michael Anderson

  • 1967 : La Nuit des assassins (Warning shot) de Buzz Kulik

  • 1969 : The Candy Man de Herbert J. Leder

  • 1969 : Les Kidnappeurs (The Body Stealers) de Gerry Levy

  • 1969 : Le Club des libertins (The best house in London) de Philip Saville

  • 1970 : La Lettre du Kremlin (The Kremlin Letter) de John Huston

  • 1972 : Doomwatch de Peter Sasdy

  • 1972 : Endless Night de Sidney Gilliat

  • 1973 : Psychomania de Don Sharp

29/08/2013

Harry Carey Jr raconte John Wayne !

Aujourd'hui, je vous offre une petite vidéo dans laquelle, Harry Carey Jr, raconte John Wayne.

john-wayne-9.jpg

Ci-dessus : Harry Carey Jr et John Wayne

 

22/08/2013

Raoul Walsh raconte les débuts de John Wayne !

Raoul Walsh nous raconte ici sa découverte de John Wayne :

 

aabig19.jpg

 

 

15/08/2013

Souvenez vous de ... Raoul Walsh et Errol Flynn !

Aujourd'hui je souhaiterai rappeler à votre mémoire, un très grand réalisateur de la grande époque d'Hollywood, et une grande star. Il s'agit de Raoul Walsh et d'Errol Flynn. Même si Walsh a été aussi acteur, on se souvient aujourd'hui de lui, surtout pour ses talents de réalisateur. Enfin, il a formé un duo parfait avec Errol Flynn, pour devenir pour ce dernier, ce que Henry King était pour Tyrone Power, c'est à dire, son réalisateur préféré.

 

Hollywood Classic vous présente donc ces deux légendes du cinéma à travers leur collaboration cinématographique et un reportage visible sur le lien ci-dessous :

http://www.youtube.com/watch?v=z6XhDAUKYqg

RAOUL-WALSH-anniv.jpg

Ci-dessus : Raoul Walsh

errol5.jpg

Ci-dessus : Errol Flynn